La naissance, l’ADN et les empreintes digitales.

Les enquêteurs, lorsqu’ils analysent les scènes de crime, se basent sur l’ADN et les empreintes digitales pour identifier les suspects.

Ce verre sur la scène du crime appartenait-il à la victime ?

A-t-il été touché par le suspect ?

Cherchez des empreintes digitales et faites un prélèvement d’ADN, et si un être humain l’a touché, nous saurons même de quel être humain il s’agit.

C’est tout l’intérêt de l’ADN et des empreintes digitales quand on cherche à identifier la nature et l’identité d’un suspect.

Si vous vous demandez ce qu’il y a dans l’utérus d’une femme pendant une grossesse, ces mêmes outils médico-légaux peuvent vous aider à répondre à la question.

La nature et l’identité d’un fœtus peuvent être déterminées de la même manière que nous identifions des suspects :

L’ADN. Dès qu’un ovule est fécondé, le fœtus qui en résulte possède un ADN unique, distinct de celui de la mère et du père. Cet ADN ne changera pas au cours de sa vie, et la nature distincte de l’ADN identifie immédiatement le fœtus comme un membre de l’espèce humaine.

Les empreintes digitales. Les empreintes digitales commencent à se développer relativement tôt dans la vie du fœtus.

Des coussinets se forment sur le bout des doigts et dans les paumes, dans les 6 à 13 semaines suivant la conception, et dès la 10ème semaine, ces coussinets commencent à développer les crêtes épidermiques qui deviendront des empreintes digitales.

Dès le début, elles ont un dessin unique pour chaque fœtus et prennent leur forme définitive entre 21 et 24 semaines,

La science nous dit que la vie commence dès la conception. Le fœtus est un être humain unique et distinct. Il possède un ADN humain unique et développe des empreintes digitales humaines uniques très tôt dans son processus de maturation.

Chacun de nous tue quelque chose presque tous les jours. Nous pulvérisons du produit anti- fourmis, nous tuons des mouches et arrachons les mauvaises herbes de notre jardin.

Nous ne pensons pas beaucoup à ces mises à mort car : nous savons qu’il ne s’agit pas d’êtres humains vu qu’elles ne possèdent pas d’ADN ou d’empreintes digitales.

Ce n’est pas le cas des fœtus humains qui meurent chaque jour au cours d’un avortement, partout dans le monde.

Si l’on en croit les chiffres de l’OMS, au moins 73 millions d’avortements sont pratiqués chaque année, c’est-à-dire plus de 200 000 par jour !

Les enfants qui doivent naître et venir au monde, sont vulnérables et sans-voix, sont brutalement éliminés et considérés comme moins qu’humains dans notre société actuelle.

Cependant, sur la base de leur ADN et de leurs empreintes digitales distinctes, nous pouvons être certains de la véritable nature et de leur l’identité.

L’ADN et les empreintes digitales qui indiquent la présence d’un être humain sur une scène de crime, révèlent également la présence d’un être humain dans l’utérus.

S’il est immoral et cruel de tuer un enfant d’un an, il est tout aussi immoral et cruel de tuer un enfant encore dans l’utérus.

De la Genèse à l’Apocalypse, Dieu est absolument opposé à l’avortement.

Sa Parole nous dit qu’Il est à l’intérieur de la femme au moment de la conception, en train de former et d’assembler les différentes parties constitutives de cet enfant.

Dieu ne fait pas de distinction entre la vie avant la naissance et après la naissance, comme on peut le voir dans plusieurs passages de la Bible :

Psaume 139 :13-14 : Tu as fait toutes les parties délicates et intérieures de mon corps et Tu m’as tissé dans le ventre de ma mère.

Jérémie 1 : 4-5 : Avant de t’avoir formé dans le sein de ta mère, je t’ai choisi ; et avant ta naissance, je t’ai consacré.

Galates 1 : 15 : Mais Dieu m’avait mis à part dès avant ma naissance

Nous mettons des avertissements sur les paquets de cigarettes et l’alcool, nous reconnaissons que leur consommation est dangereuse pour le futur bébé.

Pourtant, il est légal pour une mère de demander à un médecin d’empoisonner cet enfant qu’elle porte ou de l’expulser brutalement de son utérus et de s’en débarrasser.

Quelle valeur accordons-nous réellement à la vie humaine ?

Dieu aime les futurs bébés. Ils font partie de Sa création et ont un esprit éternel. Aux yeux de Dieu, vous êtes un être humain dès le moment de votre conception.

***

Je sais que tout n’est pas aussi facile, noir ou blanc, mais ce poste devrait nous faire réfléchir sérieusement sur la valeur de la vie et notre responsabilité envers elle.

Comment des personnes qui défendent la vie et sont absolument contre la peine de mort ferment les yeux sur l’avortement et l’euthanasie ?

La vie est précieuse et nous devons la garder et la préserver par tous les moyens possibles en notre pouvoir.

Tout le monde a entendu ce fameux slogan qui dit : mon corps m’appartient et j’en fais ce dont j’en veux ! …

Pas exactement ! La vie qui est à l’intérieur de vous lors d’une grossesse ne vous appartient pas ! Et cette vie à l’intérieur est sacrée ! Et à moins que vous ayez une solide raison de vie ou de mort, elle devrait être respectée.

Ceux qui supportent l’avortement vous donneront plein de raisons valables pour justifier leurs choix, acceptés bien sûr dans notre société actuelle ; mais la vraie question : est-ce que ces choix sont légitimes aux yeux de Dieu ? Et si vous n’êtes pas croyant, de la vie elle-même ?

Je ne crois pas et si nous élevons nos enfants à croire que c’est OK de se débarrasser de la vie comme cela, nous leur apprenons à devenir des êtres humains irresponsables devant la vie et dans les choix qu’ils ont besoin de faire.

La vie est tellement importante et précieuse qu’il n’hésite aucune femme au monde qui a subi un avortement qui en ressort indemne. Elle portera toute sa vie une cicatrice intérieure qui lui rappellera qu’elle aurait pu être une mère !

Et l’analogie est frappante avec un être humain qui ôte la vie à un autre être humain (comme un policier ou un militaire) et qui ne pourra jamais plus se défaire de cet acte, même si cela faisait partie de son devoir de l’avoir fait …

Cela montre combien la vie est importante, n’est-ce pas ?

C’est un sujet qui devrait tenir à cœur à tout le monde : la vie, le bonheur d’être choisi pour amener la vie dans ce monde, ce qu’il y a de plus beau, de plus saint, de plus pur, de plus régénérateur.

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post