La foi dans les lieux déserts

À un moment ou un autre dans la vie, chacun de nous connaît des difficultés ou subit des épreuves particulièrement pénibles ; nous devons tous traverser notre Jourdain.

Certains parmi vous ont persévéré envers et contre tout, alors même que vous aviez l’impression de ne plus avoir aucune foi ni aucune force ; pourtant, vous avez tenu bon, en faisant confiance à Jésus pour qu’Il vous aide à surmonter cette passe difficile.

Ce sont les décisions que vous prenez dans ces moments d’épreuve, lorsque vous avez l’impression d’avoir atteint la limite de ce que vous pouvez supporter et que vous envisagez de baisser les bras, qui montrent de quel métal vous êtes fait.

Quand vous vous retrouvez en plein milieu du désert de l’épreuve, de la détresse et du découragement – dans n’importe quel désert – c’est à ce moment-là que le Seigneur voit ce que vous pouvez endurer et de quoi est faite votre foi ; Il voit jusqu’à quel point vous croyez et vous vous accrochez aux promesses de Sa Parole.

***

Josué dit au peuple : Purifiez–vous, car demain le Seigneur va accomplir des prodiges au milieu de vous.

Le jour suivant, il ordonna aux prêtres de porter le Coffre de l’Alliance et de marcher à la tête du peuple. C’est ce qu’ils firent. …

Alors Josué s’adressa aux Israélites :

Approchez–vous, leur dit–il, et écoutez ce que déclare le Seigneur votre Dieu. Vous allez être convaincus que le Dieu vivant est au milieu de vous …  Le Coffre de l’Alliance du Seigneur de toute la terre traversera le Jourdain devant vous. Choisissez parmi vous douze hommes, un par tribu. Dès que les prêtres qui portent le coffre sacré poseront les pieds dans le Jourdain, le cours de la rivière sera coupé : en amont, l’eau sera arrêtée comme par une digue.

Le peuple quitta le camp pour traverser le Jourdain. Les prêtres qui portaient le Coffre de l’Alliance marchaient devant. C’était l’époque de la moisson pendant laquelle le Jourdain déborde et inonde continuellement ses rives. Dès que les prêtres [qui portaient l’Arche] y arrivèrent et posèrent les pieds dans l’eau, la rivière cessa de couler, l’eau fut arrêtée comme par une digue, loin en amont, à Adam, ville des environs de Sartan ; en aval, l’eau qui s’écoule vers la mer Morte disparut complètement. Le peuple put alors traverser le Jourdain en face de Jéricho.

—Josué 3:5–16, BFC

***

Et pourtant, Éternel, Toi, Tu es notre Père. Nous, nous sommes l’argile, et Tu es le potier qui nous a façonnés : nous sommes tous l’ouvrage que Tes mains ont formé.

—Ésaïe 64:8 SEM

***

Considère les grands hommes de Dieu qui ont vécu sur cette terre et les formidables exploits qu’ils ont accomplis.

Tu admires leurs prouesses et la façon extraordinaire dont ils M’ont servi. Ils ont fait des prodiges et des miracles, ils ont transmis des messages et ils ont été des instruments de Ma volonté.

Comment ont-ils pu accomplir tout cela ? Parce qu’ils étaient fidèles dans les petites choses. Ils ont été testés et éprouvés, et ils ont donné des preuves de leur fidélité, en hommes obéissants et soumis à Dieu.

Considère les brisements qu’ils ont endurés pour devenir les hommes que Je voulais qu’ils deviennent. Tu lis le récit de leurs exploits et de leurs faits glorieux, mais il n’y avait pas suffisamment de place dans Mon livre pour relater tout ce qu’ils ont enduré.

Ce que tu as pu lire, ce sont leurs prouesses, leurs hauts faits. Ils les ont accomplis parce que, jour après jour, ils M’ont obéi, ils M’ont suivi et M’ont servi fidèlement. Ils ont appris l’obéissance et la fidélité dans les petites choses, et c’est ainsi qu’ils ont été fidèles dans les grandes choses.

Pense à Moïse, qui grandit et vécut dans le palais du pharaon pendant 40 ans et qui passa les 40 années suivantes dans, dans le désert, un royaume de sable où il apprit l’humilité et les voies du seul vrai Roi.

Et considère Samuel qui, dès son plus jeune âge, apprit à Me servir dans le temple et grandit dans Ma Parole, mais qui dut attendre d’arriver à l’âge adulte avant que Je ne me serve vraiment de Lui.

Considère Mon serviteur Paul, qui reçut son appel de Ma main et de Ma voix, et fut guéri. Paul qui, une fois converti, devint un formidable témoin et connut des aventures extraordinaires.

Pourtant, lui aussi dut traverser un désert spirituel où il fut testé et où il apprit à grandir dans la foi et à recevoir sa nourriture de Ma main. Mais une fois qu’il eut prouvé sa sincérité et sa fidélité, il devint l’un de Mes plus grands serviteurs.

Moi-même, lorsque J’étais parmi vous, J’ai dû apprendre beaucoup de choses et acquérir de la sagesse, avant d’entrer dans la plénitude de Mon ministère.

Alors sois patient et aie la foi, parce que ce sont toutes ces épreuves et toutes ces difficultés que tu endures qui vont faire de toi l’instrument que Je désire. Ne sois pas découragé ou abattu, mais sois patient.

Ne mesure pas ton utilité à l’aune de ta profession, de ton ministère ou de ta place dans la société, parce que ce n’est pas ainsi que Je juge les choses et les personnes.

Il faut que tu aies envie de voir Ma volonté s’accomplir dans ta vie et que tu veuilles grandir et apprendre les leçons de Mon Esprit.

Apprends à te rapprocher de Moi. Si tu traverses une passe difficile, prie pour en ressortir homme meilleur, plus compréhensif, plus profond, consacré par Mon Esprit.

Vois-tu, Moi aussi, J’ai passé de longues heures seul dans le désert, où J’ai enduré de terribles épreuves.

Quand tu te retrouves dans un lieu désertique, n’aie aucune crainte, ne baisse pas les bras, car c’est souvent dans ces moments–là que tu prends les décisions qui vont déterminer ton avenir.

C’est dans ces moments-là que tu apprends à mieux Me connaître, à Me faire confiance et à M’aimer.

Dans ces moments de désespoir et de profond découragement, quand tu ne sais plus vers qui te tourner et que tu te demandes : Que passe-t-il ? Comment est-ce possible ? – quand tu as envie de dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ? – sache que dans ces moments d’angoisse, Je suis là, tout près de toi.

C’est dans ces moments-là que tu décides jusqu’à quel point Je pourrai utiliser tout ce que tu as reçu.

Fais-Moi confiance dans le désert. Tiens bon. Mets de côté tes idées et tes désirs, et dis-Moi : Ne fais pas ce que je veux, mais ce que Toi, Tu veux.

Aie confiance et tu recevras bientôt les bénédictions, l’onction et la puissance de Mon esprit. Sois patient, et sache que c’est Moi qui te forme.

Je suis le Potier et toi, tu es le vase. Permets-Moi de modeler l’argile de ta vie afin que tu puisses devenir un instrument utile, comme nous le souhaitons, toi et Moi.

Un message de Jésus, reçu en prophétie

***

QU’Y A-T-IL DANS VOTRE TASSE ?

J’aime beaucoup cette analogie. Vous tenez une tasse de café à la main quand quelqu’un vous bouscule ou vous cogne le bras, et vous fait renverser votre café.

Pourquoi avez-vous renversé le café ?

Parce que quelqu’un m’a bousculé, pardi !!

Mauvaise réponse.

Vous avez renversé votre café parce qu’il y avait du café dans votre tasse.

S’il y avait eu du thé dans la tasse, vous auriez renversé du thé.

 C’est ce qu’il y a dans la tasse qui va être renversé.

Donc, quand la vie vous bouscule (ce qui arrivera), tout ce qui est à l’intérieur de vous va se renverser. Il est facile de faire comme si tout allait bien, jusqu’à ce que vous soyez ébranlé.

 Alors nous devons nous demander … Qu’y a-t-il dans ma tasse ?  

Quand les difficultés surviennent, qu’est-ce qui déborde et se déverse, la joie, la gratitude, la paix et l’humilité ? Ou bien, la colère, l’amertume, les paroles et les réactions désagréables ?

La vie vous fournit la tasse, mais c’est VOUS qui choisissez comment la remplir.

À compter de ce jour, employons-nous à remplir nos tasses de gratitude, de pardon, de joie, de paroles positives ; et de bonté, de douceur et d’amour envers les autres.

***

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post