Quelle différence fait la Foi !

George Sosich
Mon père avait de graves problèmes mentaux qui lui ont causés, ainsi qu’à ma mère, à mes six frères et sœurs et à moi-même beaucoup de souffrance : j’ai eu une enfance très malheureuse.
A l’âge de deux ans, j’ai été grièvement brûlé par une casserole d’eau bouillante. Aujourd’hui encore j’en porte les cicatrices sur plusieurs parties du corps.
A 17 ans j’ai contracté la glomérulonéphrite, une maladie chronique des reins qui touche rarement les adolescents.
A 20 ans j’ai été empoisonné par la salmonelle, ce qui m’a valu d’être hospitalisé pendant six semaines ; j’ai failli en mourir et cela a endommagé encore davantage mes reins déjà bien malades.
A 37 ans mes reins ont cessé de fonctionner. J’ai été maintenu en vie artificiellement par un appareil de dialyse qui nettoyait mon sang de ses toxines trois fois par semaine à raison de séances de quatre heures dans une clinique locale. Sans ce traitement, je serais mort en moins d’une semaine.
Deux ans et demi plus tard, on m’a greffé un rein de ma sœur, ce qui m’a libéré de la dialyse ; je devais quand même prendre des médicaments immunosuppresseurs toutes les douze heures et me rendre régulièrement à l’hôpital pour surveiller le nouvel organe.
Cinq mois après cette greffe qui m’a sauvé la vie mon adorable épouse est décédée brutalement à l’âge de 34 ans, me laissant seul avec nos cinq jeunes enfants et mes problèmes de santé. Perdre ma femme a été une expérience tragique.
Je me suis accroché à la vie et, quelques années plus tard, je me suis remarié. Ma charmante femme et moi nous avons eu deux beaux enfants. Mais mon rein transplanté a cessé de fonctionner il y a deux ans, et je suis à nouveau gardé en vie artificiellement par un appareil de dialyse. J’ai maintenant 57 ans et je suis en attente d’une seconde greffe de rein.
Mon parcours médical a été ponctué de longues périodes de mauvaise santé où j’étais cloué au lit, d’épisodes morbides où ma vie était en danger, de centaines de visites à l’hôpital, de milliers de piqûres, de montagnes de médicaments, d’innombrables bilans sanguins et autres examens, de plusieurs interventions chirurgicales, de nombreuses complications, et d’admissions répétées à l’hôpital. Et c’est toujours le cas.
Je suis conscient que beaucoup de gens ont eu une vie encore plus difficile que la mienne. Mais je pense que ma vie a été bien plus compliquée que celle de tous les gens que je connais. Pourtant, malgré tout cela, j’ai eu une vie formidable. Malgré toutes ces mésaventures, j’ai été marié deux fois à des femmes merveilleuses, j’ai eu sept enfants magnifiques, et j’ai servi Dieu comme missionnaire bénévole pendant 38 ans ; j’ai aussi vécu ou visité 18 pays où j’ai participé à de nombreux projets très utiles et des aventures passionnantes pendant tout ce temps.
Alors comment ai-je pu rester positif et continuer à me relever quand l’adversité semblait m’avoir porté un coup fatal ? Comment ai-je réussi à garder le sourire et à conserver une attitude positive qui me permet de profiter encore de la vie et d’affronter les défis qui se profilent à l’horizon ? La réponse est la foi en Dieu.
Si vous ne croyez pas en Dieu ou dans la vie éternelle, alors vous devez en conclure que vous n’avez qu’une seule vie. Et si vous aviez eu autant de problèmes que moi, ou pire encore, vous pourriez vous demander : « Pourquoi est-ce que ça m’arrive à moi ? Pourquoi suis-je maudit à ce point, alors que tout le monde semble avoir une vie facile ? »
Mais la foi en Dieu et en l’au-delà modifie considérablement votre perception des choses. Je vais vous dire comment.
Vous comprenez que même si vous ne connaissez pas les raisons pour lesquelles vous avez été si « malchanceux » Dieu le sait, et qu’Il fait tout à merveille. (Marc 7:37)
Vous savez que même si votre famille et vos amis ne peuvent pas comprendre l’épreuve que vous traversez, Dieu comprend.
Vous savez qu’Il vous aime quand même et qu’Il se préoccupe de vous, et que même quand vous êtes brisé et accablé par une terrible adversité, il ne vous délaissera pas et ne vous abandonnera jamais. (Hébreux 13:5)
Vous savez que Jésus Lui-même n’a pas été épargné par la souffrance et que, par conséquent, Il comprend très bien ce que vous ressentez et qu’Il peut sympathiser avec vous, ayant Lui-même été rejeté, trahi, insulté, torturé, et finalement exécuté de la manière la plus brutale qui soit. (Hébreux 4:15)
Vous savez que la Bible promet que « tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, » (Romains 8:28) et que d’une manière ou d’une autre, Il transformera votre « infortune » en bénédictions.
Vous savez que vous pourrez connaître la joie après le désespoir parce qu’Il a promis que « si, le soir, des pleurs subsistent, au matin, la joie éclate » (Psaume 30:6)
Vous savez qu’un coup qui vous met K.O. n’est pas un coup mortel. Avec son aide vous pouvez vous relever et continuer à vous battre. « Car même si le juste tombe sept fois, il se relèvera … » (Proverbes 24:16)
Vous savez que Dieu peut se servir de vos problèmes pour vous enseigner à être un combattant et, qu’un jour, vous regarderez en arrière et vous éprouverez une grande satisfaction de savoir que vous avez persévéré et surmonté les épreuves pour faire de votre vie quelque chose d’unique.
Vous trouverez un grand réconfort dans l’histoire de Job, le riche propriétaire de l’Ancien Testament qui perdit son immense fortune, ses troupeaux, sa demeure, ses enfants, et finalement sa santé à la suite d’une terrible série de désastres naturels et personnels ; pourtant il conserva sa foi en Dieu, et à la fin de son calvaire, il fut doublement béni en ayant deux fois plus que tout ce qu’il avait perdu.
Vous savez que vos souffrances peuvent vous enseigner de précieuses leçons sur l’existence, en particulier à avoir de la sympathie et de la compassion pour les autres qui souffrent, et que vous pouvez être une source d’encouragement pour ces gens-là.
Vous savez que cette vie est une préparation pour la vie dans l’au-delà et que les leçons que vous apprenez maintenant ont une valeur éternelle.
Vous savez qu’un jour vous serez complètement guéri au ciel et que vous pouvez envisager une éternité exempte de larmes, de problèmes, de maladie, et de douleur. « Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu » (Apocalypse 21:4)
Vous savez que si vos problèmes ont été causés par la méchanceté d’autres personnes et qu’en apparence ils s’en tirent impunément dans cette vie, Dieu rectifiera tout cela un jour. Il jugera avec justice les gens qui font du mal, Il vous dédommagera et vous récompensera d’une manière ou d’une autre.
La foi procure beaucoup d’autres bénéfices, trop nombreux pour qu’on les énumère tous ici. Mais je me bornerai à dire que ses bienfaits sont immenses et que ceux qui ont la foi ont une attitude beaucoup plus positive et optimiste que ceux qui ne l’ont pas.
Si vous n’êtes pas croyant, connectez-vous à Dieu maintenant en recevant Son Fils, Jésus, dans votre cœur, et commencez votre vie de foi dès aujourd’hui. Si vous êtes nouveau dans la foi chrétienne, appliquez-vous à faire grandir et à fortifier votre foi en étudiant sa Parole, la Bible, ainsi que d’autres publications chrétiennes qui édifieront votre foi. « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu » (Romains 10:17)
La foi fait tout la différence dans la façon dont vous affrontez l’adversité. Cela vaut vraiment la peine de consacrer du temps et des efforts à acquérir une solide foi en Dieu.
_________________________________________________
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post