Note : voici maintenant, une collection d’histoires vraies qui s’intitule
             « Histoires de miracles et de foi ! »
C’est dommage qu’à notre époque les gens relèguent ces histoires qui ont étaient vécues (par de vrais personnages qui ont réellement existé) au grenier poussiéreux des contes de fées et de l’imaginaire !
Jésus a dit à Thomas : « ne sois pas incrédule mais croyant » « bienheureux ceux qui n’ont point vu et qui ont cru »
J’espère que ces histoires encourageront votre foi. Ces mêmes miracles peuvent vous arriver à vous aussi si seulement vous donnez une chance à Dieu !
« Tout est possible à celui qui croit » (Marc 9 :23)
« Dieu est toujours sur le trône et il répond à la prière »
Patrick Etienne
_________________________________________________
Sommaire :
Comment les gardes-frontières ont été aveuglés !
La traversée de la frontière !
Et il les frappa de cécité selon la parole d’Élisée…        (II Rois 6 :8 à 18)
Les jours des miracles ne sont pas révolus !                  (Par Patrick Etienne)
_________________________________________________

Histoires de miracles et de foi (Part 3)

Comment les gardes-frontières ont été aveuglés !

Cette histoire est arrivée quand la Russie s’appelait encore URSS (Union des Républiques Socialistes soviétiques) Qui était un Etat fédéral de 15 républiques soviétiques, qui a existé de 1922 jusqu’à sa dissolution en 1991. L’expression bloc de l’Est désigne l’ensemble des régimes communistes instaurés après la Seconde Guerre mondiale dans les pays d’Europe placés sous le contrôle plus ou moins direct de l’Union soviétique et situés à l’Est du rideau de fer. (Wikipédia)
— Hello ! Mon nom est Frère Andrew ! Je suis Hollandais et j’ai dédié ma vie à prêcher l’Évangile dans des pays Communistes en Europe de l’ouest ! (Allemagne de l’est –Pologne – Russie – Tchécoslovaquie – Hongrie – Roumanie – Yougoslavie – Bulgarie)
Ceci est l’histoire de la première fois que j’ai essayé de passer des Bibles en Yougoslavie. A l’époque c’était strictement interdit, ainsi que pour les missionnaires !
— Excusez-moi (à un paysan), est-ce que vous pouvez me dire où se trouve la frontière Yougoslave, s’il vous plaît ?
— Ja ! En bas de cette route se trouve le dernier village de l’Autriche ! Juste avant la frontière !
Andrew : je vais m’arrêter ici pour vérifier encore mes bagages. Je vais cacher cette boîte de tracts sur l’évangile à l’intérieur de ma tente et mon sac de couchage, et je vais les mettre dans le coffre avant de la voiture pour les cacher !
— Comment je vais pouvoir passer ces gardes-frontières avec toutes ces Bibles ? Ces Bibles prennent toute la place dans mes bagages ! Si jamais ils les découvrent, je vais me retrouver en prison pour des années !
Alors, j’ai prié désespérément cette prière de foi pour la protection :
— Dans mes bagages, j’ai tes Paroles que je dois donner à tes enfants et pour les croyants de l’autre côté de cette frontière parce qu’ils en ont désespéré besoin ! Jésus, quand tu étais sur Terre, tu as rendu la vue aux aveugles ! Maintenant, je te demande d’aveugler ces gardes-frontières pour qu’ils ne voient pas ce que tu veux leur cacher ! Je te fais entièrement confiance quand je vais traverser cette frontière !
Ainsi donc, armé de cette prière, j’ai redémarré la voiture pour traverser la frontière après avoir confié mes bagages entre les mains de Dieu !
Andrew : Hum ! Les gardes semblent surpris de me voir ! Ils ne doivent pas voir beaucoup d’étrangers par ici !
Le garde : passeport, s’il vous plaît ! Nous avons besoin de vérifier une ou deux choses, cela ne va pas prendre longtemps, et vous pourrez après reprendre votre route !
L’autre garde : ouvrez votre coffre, s’il vous plaît !
Andrew : yes sir, j’ai tout mon équipement de camping à l’intérieur !
Le garde : et ça, qu’est-ce que c’est ?
Andrew : c’est mon sac de couchage ! (le garde va sûrement voir mes tracts de l’Évangile ! Seigneur, je t’en prie, fais qu’il ne les voit pas !)
Le garde : Avez-vous quelque chose de valeur à déclarer ?
Andrew : juste un peu d’argent, ma montre et un appareil photo !
Le garde : j’aimerais voir ce qu’il a dans ce sac. Pouvez-vous l’ouvrir, s’il vous plaît ! Est-ce que vous transportez des tracts ou des livres ?
Andrew : s’il regarde au-dessous de ces vêtements, il va découvrir toutes ces Bibles ! Oh non ! Il soulève mes vêtements, et les Bibles sont à découvert ! Je ferais bien de commencer une conversation.
Andrew : c’est vraiment sec pour cette saison, vous ne croyez pas ?
Le garde : cela ne me dérange pas, ça rend notre travail plus agréable !
Andrew : d’où je viens en Hollande, c’est toujours humide !
Les deux gardes semblent intéressés, ce qui aide à détourner un petit peu leur attention.
Andrew : comment cela se fait-il que l’autre garde n’a toujours pas trouvé les Bibles ?
Un des gardes : OK, nous n’allons pas vous ennuyer avec une déclaration ! Vous pouvez refermer votre coffre maintenant ! Voici votre passeport, et profitez bien de votre séjour dans notre pays !
Andrew : merci ! Je vais suivre votre conseil !
Les deux gardes entre eux : il a l’air d’un gars sympathique !
Et croyez-le ou pas, Frère Andrew a témoigné du même miracle, encore et encore, les années suivantes ! Dieu n’a jamais failli à sa parole ! Il est capable de rendre la vue quand il le faut, et de rendre aveugle aussi quand c’est nécessaire !
_________________________________________________

La traversée de la frontière !

« Quand tu passeras par les eaux, je serai avec toi, et par les rivières, elles ne te submergeront pas; quand tu marcheras dans le feu, tu ne seras pas brûlé, et la flamme ne te consumera pas » (Ésaïe 43 :2)
Voici une autre histoire similaire à la précédente.
— Hello ! Nous sommes Brian et Rita. Ce mois-ci nous avons fait un voyage excitant dans un pays communiste fermé pour amener des Bibles et de la littérature.
Brian : on va avoir besoin d’un vrai miracle pour aller à travers la frontière avec tous ces Bibles et cette littérature chrétienne !
Rita: oui! Nous allons avoir besoin de vraies prières pour réussir !
Brian : alors, avec nos frères et sœurs nous avons prié sur les bagages, et nous avons demandé au Seigneur qu’il nous parle spécifiquement comment il allait nous aider à le faire !
Un frère : le verset dans Ésaïe 43 :2 m’est venu à l’esprit !
Un autre frère plus âgé : moi, j’ai obtenu le verset dans l’histoire avec Élisée dans II Rois 6 :17,18. Que le Seigneur va aveugler les yeux des gardes-frontières et que nous allons avoir une légion d’anges qui va nous accompagner !
Une des filles : quant à moi, Dieu m’a montré que le Diable va faire tout son possible pour essayer de vous arrêter et vous causer des problèmes !
Ainsi donc, avec ces avertissements et ces promesses. Nous avons pris le bus jusqu’à la frontière.
Rita : wouah ! Il y a pas mal de monde ici !
Brian : je peux ressentir qu’il y a une bataille dans l’esprit ! Dieu aide-nous !
Brian : ouf ! Nous avons nos visas qui nous donnent la permission d’entrer dans ce pays ; cette jeune fille a été un vrai ange pour nous ! Mais maintenant nous allons devoir à affronter les personnes de la douane !
Brian : oh là là ! Nous sommes les seuls à passer devant eux, et en plus, il y a plusieurs officiels qui attendent, n’ayant rien d’autre à faire qu’inspecter les bagages !
Un douanier : est-ce que vous avez quelque chose à déclarer ?
Brian : oui, ma montre, un appareil photo et un magnétophone !
Le douanier : S’il vous plaît, posez vos sacs que la machine aux rayons X puisse vérifier ce qu’il y a à l’intérieur !
Brian : et d’un seul coup la machine se met à lancer une alerte.
Brian : oh non ! La machine a dû repérer quelque chose d’anormal ! Qu’est-ce qui va se passer maintenant ? Sur ce, un officier sort rapidement de son bureau pour voir ce qui se passe. Il a plutôt l’air froid et pas amical du tout !
L’officier : qu’est-ce que vous avez à l’intérieur de ces sacs ?
Rita : oh, juste des choses personnelles et des cadeaux pour nos amis !
L’officier : est-ce que vous avez des journaux ou des livres ?
Rita : oui, nous avons quelques livres pour étudier que nous voulons offrir à nos amis !
L’officier : je veux voir cela de plus près ! Pendant qu’il commence à inspecter le sac, il demande : est-ce que vous avez des Bibles ?
Rita : oui ! J’ai un petit nouveau testament dans mon sac à main !
L’officier : OK ! Vous pouvez partir maintenant !
Brian : c’est un tel miracle qui s’est arrêté de fouiller juste avant qu’il trouve les Bibles cachées au fond du sac !
Brian : nous sommes montés alors dans le bus en gardant près de nous le sac avec toute la littérature dedans, nous asseyant confortablement pour notre voyage. Quand soudainement un policier nous demande :
— Excusez-moi, je suis un policier des frontières, pouvez-vous me montrer ce que vous avez dans ce sac ?
Rita : j’en crois pas mes yeux ! Pourquoi de tous les gens dans ce bus, vient-il juste nous voir nous ?
Brian : boy ! Les autorités ici ne savent pas qui nous sommes, mais le Diable lui le sait !
Brian : juste des livres et des vêtements !
L’officier de police : d’accord ! Vous pouvez fermer votre sac !
Brian : cette fois-ci nous pouvons partir enfin en sécurité avec notre précieuse cargaison ; la légion d’anges a dû être pas mal occupée pour prendre soin de nous ! Dieu a été fidèle à sa promesse :
« Quand tu passeras à travers les frontières, je serais avec toi » (Ésaïe 43 :2)
Pour ceux qui apportent l’Evangile aux autres aux risques de leur vie, voici une belle promesse à se rappeler :
« Mais ta main dans celle de Dieu, et il sera pour toi plus qu’une lumière et un chemin connut ! »
_________________________________________________
Et il les frappa de cécité selon la parole d’Élisée… (II Rois 6 :8 à 18)
Or le roi de Syrie faisait la guerre contre Israël; et il tint conseil avec ses serviteurs, disant: En tel et tel lieu sera mon camp. Et l’homme de Dieu envoya au roi d’Israël, disant: garde-toi de passer par ce lieu-là; car les Syriens y sont descendus. Et le roi d’Israël envoya au lieu au sujet duquel l’homme de Dieu lui avait parlé et l’avait averti, et il y fut garde. Cela eut lieu non pas une fois, ni deux fois.

Et le cœur du roi de Syrie fut agite à cause de cela; et il appela ses serviteurs, et leur dit: Ne me déclarerez-vous pas qui d’entre nous est pour le roi d’Israël? Et l’un de ses serviteurs lui dit: Personne, o roi, mon seigneur! Mais Élisée, le prophète qui est en Israël, déclare au roi d’Israël les paroles que tu dis dans ta chambre à coucher. Et il dit: Allez, et voyez ou il est, et j’enverrai et je le prendrai. Et on lui rapporta, disant: Le voilà à Dothan. Et il y envoya des chevaux, et des chars, et de grandes forces; et ils allèrent de nuit, et environnèrent la ville.

Et celui qui servait l’homme de Dieu se leva de bon matin et sortit: et voici, une armée entourait la ville, et des chevaux, et des chars. Et son jeune homme lui dit: Hélas! Mon seigneur, comment ferons-nous? Et il dit: Ne crains pas; car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. Et Élisée pria, et dit: Eternel, je te prie, ouvre ses yeux, afin qu’il voie. Et l’Eternel ouvrit les yeux du jeune homme, et il vit: et voici la montagne était pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée. Et les Syriens descendirent vers Élisée; et il pria l’Eternel, et dit: Je te prie, frappe cette nation de cécité. Et il les frappa de cécité selon la parole d’Élisée.

_________________________________________________

Les jours des miracles ne sont pas révolus ! (par Patrick Etienne)

Oh que non ! Durand plus de 42 ans de ma vie de chrétien actif, ayant voyagé un bon deal avec ma famille en France et à l’étranger, je peux vous affirmer que les anges de Dieu sont toujours aussi occupés et au travail que jamais. J’ai vu personnellement un bon nombre de ces miracles de mes propres yeux pour savoir qu’ils existent bel et bien !
Moi-même, j’ai dû traverser des frontières et j’ai vu Dieu à l’œuvre ! Je me rappelle une fois quand je revenais d’Angleterre, je transportais dans mes bagages des choses sensibles. Je n’ai pas eu de problème avec les douaniers anglais, mais par contre, les douaniers français m’ont causé des soucis !
Oh, je vous rassure, il n’y avait rien d’illégal dans mes bagages, mais des choses qui auraient pu me causer des soucis.
Quand mes bagages sont allés à travers les rayons X, la douanière un peu suspicieuse m’a demandé pourquoi je transportais tout ce matériel et si j’avais déclaré ce matériel !
Laissez-moi vous dire, je crois en la prière, ce que je fais constamment quand je voyage. Alors j’ai prié pour elle, que Dieu lui donne la paix dans son cœur et qu’elle me laisse passer sans problème. J’ai souri et avec mon beau sourire sincère, je lui ai dit que j’étais un Chrétien volontaire et ce que je faisais, et que ce matériel allait servir pour des personnes qui en avaient bien le besoin !
Elle m’a regardé gentiment et m’a souri ; « c’est bien ce que vous faites, vous pouvez passer, continuez votre bon travail ! »
Une autre fois, j’étais bloqué à la frontière de la Côte d’Ivoire, je retournais au Ghana où j’aidais dans une école chrétienne. Les douaniers ivoiriens c’étaient aperçus que j’étais le seul blanc dans le bus ; ils avaient dans la tête de me racketter un petit peu ! (le problème c’est que mon bus ne m’avait pas attendu et qu’il était déjà à la frontière ghanéenne !)
Une chose que j’ai découverte depuis longtemps, c’est que la vérité et la sincérité payent tout le temps ! Comme à mon habitude, j’ai demandé au Seigneur son aide et sa sagesse pour dealer dans cette situation.
(Note : lors de mes voyages et de mon travail chrétien j’ai eu à faire plus d’une fois aux autorités. J’ai appris que c’est mieux d’être honnête, franc et humble devant eux. En général ils font leur métier bien et ils apprécient quand nous les respectons. Cela ne sert à rien de jouer aux marioles avec eux et d’essayer d’être plus malin qu’eux. Ils ont en général un sixième sens et ils s’aperçoivent rapidement si quelqu’un leur ment ou dissimule quelque chose ; donc l’honnêteté paye toujours et l’humilité aussi ! Rappelons-nous qu’ils font juste leur travail !)
Après une bonne quinzaine de minutes, et après leur avoir expliqué ce que je faisais en Afrique pour aider les enfants, ils ont décidé de me laisser partir sans exiger quoi que cela soit de moi ! Par contre, je leur ai donné l’Évangile !
J’ai dû me débrouiller pour trouver un taxi gratuit et faire le kilomètre restant pour rejoindre mon bus du côté ghanéen !
Combien de fois je me suis retrouvé dans des situations comme celles-là, et parfois des situations dangereuses. Dans ces cas-là, je me jette corps et âme dans les bras de Jésus !
Un autre jour, au Ghana, je devais récupérer une personne de l’autre côté d’Accra (la capitale du Ghana) Une personne m’accompagnait pour que je ne sois pas tout seul à conduire. Une règle d’or en Afrique, c’est d’éviter les petites routes durant la nuit, c’est une question de sécurité !
Mais cette personne qui m’accompagnait a insisté pour que je prenne une route secondaire pour gagner du temps (elle connaissait la ville mieux que moi) J’ai fait l’erreur de l’écouter et à peine que j’ai quitté la route principale, qu’une voiture qui avait été mise intentionnellement en travers de la voie nous bloquer la route, avec quatre individus à ses côtés ! Leur plan s’était de faire croire qu’ils étaient en panne pour qu’une voiture s’arrête, et la suite vous le devinez…
(Note : j’avais dès le départ le pressentiment que ce n’était pas la bonne chose à faire de quitter la route principale et la situation qui suivit m’a donné raison. Dans des pays comme en Afrique, c’est bien d’être en touche avec le Ciel et d’être bien guidé dans vos décisions. Des gens ont perdu leur vie à cause d’imprudences stupides ou de mauvaises décisions qu’ils ont prises ! Moi-même, je me suis retrouvé à plusieurs reprises dans des situations dangereuses en Afrique. Mais je remercie Dieu pour sa protection et sa fidélité à me garder !)
Parfois, vous avez le temps de vous arrêter et de prier sur une situation. Mais là, c’était différent, il fallait agir vite et bien ! Dans une situation comme celle-ci, j’ai appris instinctivement de me connecter avec Dieu et à rechercher son aide. Cela ne m’a pas pris longtemps pour recevoir la réponse…Fonce, même si tu dois emboutir la voiture ! Et Dieu merci, c’est ce que j’ai fait, et c’était le bon choix !
Je suis passé en force sur le côté en endommageant notre véhicule. Dans le rétro, j’ai pu voir que les quatre gars qui étaient furieux d’avoir manqué leur coup ! Une leçon qui aurait pu être tragique, même pour notre vie ! Les erreurs de jugement en Afrique ne pardonnent pas !
Un dernier miracle que je veux partager avec vous dans ce blog, parce que la place va me manquer, c’est quelque chose qui m’est arrivé plusieurs années auparavant à Poitiers. Je suis resté plusieurs jours dans cette ville avec deux amis chrétiens dans un hôtel. Si vous connaissez un peu la ville, il y a des marches qui montent pour rejoindre le centre-ville.
Un soir, en revenant seul, descendant les marches pour rejoindre mon hôtel, j’ai croisé une personne de couleur qui lui remontait pour aller au centre-ville. Notre regard s’est croisé et j’ai ressenti tout de suite un malaise profond en le regardant. Tout de suite, j’ai senti son intention de m’agresser et de me voler ! Il a ralenti regardant vers moi, ce qui m’a glacé !
Croyez-moi, dans ces moments-là, il faut prier vite et fort ! Ce que j’ai fait ! A peine que je l’ai fait, j’ai senti que quelque chose se passait, le gars a eu un revirement radical de comportement, il s’est dépêché de monter rapidement les escaliers pour disparaître ! Je ne sais pas s’il a vu mon ange gardien ou pas, mais il a vite tourné les talons pour décamper au plus vite ! C’était une expérience incroyable ! Un vrai miracle d’intervention divine !
Je vais essayer dans d’autres blogs de cette série « Histoires de foi et de miracles » de partager avec vous d’autres miracles qui me sont arrivés durant toutes ces années. J’espère qu’ils encourageront votre foi personnelle, que Dieu et ses anges sont bien réels et qu’il est fidèle de nous protéger et de nous guider quand on met notre confiance en lui !
_________________________________________________
 
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post