ENFIN LA PREUVE !

Les prophéties se sont accomplies

QUI EST JÉSUS ?
QU’EST-CE QUI LE REND DIFFÉRENT DES AUTRES GRANDS MAÎTRES RELIGIEUX, PROPHÈTES OU PHILOSOPHES ?

S’il y avait un adjectif pour décrire Jésus, ce serait  le mot UNIQUE !

Son Message était unique. Ce qu’Il a dit de Lui-même était unique. Ses miracles étaient uniques. Et Son influence sur le monde reste unique.

L’un des aspects les plus remarquables de la vie de Jésus, un aspect qui Le distingue de façon incontestable, c’est que Sa vie fut l’accomplissement de centaines de prophéties consignées dans la Bible. Ces prophéties, prononcées par d’anciens prophètes ou visionnaires parfois des siècles avant Sa naissance, donnent des détails précis sur Sa naissance, sur Sa vie et Sa mort. Aucun autre être humain, aucun simple mortel n’aurait jamais pu accomplir de telles prédictions — ni autant — dans l’espace d’une vie.      

C’est ainsi que dans les premiers livres de la Bible, on peut trouver plus de 300 prophéties sur le Messie ou  le Sauveur. Ajoutons que les découvertes archéologiques récentes (datant du 20ème siècle) de centaines de vieux manuscrits de l’Ancien Testament ont apporté la preuve indubitable que ces prophéties ont bien été écrites des siècles avant notre ère.

***

En voici quelques unes :

► NÉ D’UNE VIERGE

PROPHÉTIE : En 750 avant J.C, le prophète Ésaïe fit cette prédiction :

C’est pourquoi le Seigneur vous donnera Lui-même un signe : Voici, la jeune fille sera enceinte et elle enfantera un fils (Ésaïe 7:14)

ACCOMPLISSEMENT : Sept siècles et demi plus tard, en Israël, l’ange Gabriel rendit visite à une jeune fille du nom de Marie, et lui annonça qu’elle enfanterait un fils. L’Évangile de Luc nous relate que Marie demanda à l’ange comment cela pouvait se faire, vu qu’elle n’avait eu aucun rapport avec un homme.

Et l’ange lui répondit : Le Saint-Esprit descendra sur toi, et la puissance du Très-haut te couvrira de Son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. (Luc 1:26-35)

► LE LIEU DE SA NAISSANCE

PROPHÉTIE : Plus de 700 ans avant la naissance de Jésus, le prophète Michée prédit la ville exacte où naîtrait le Messie : Et toi, Bethléem Ephata, la plus petite des villes de Juda, de toi il sortira pour Moi celui qui régnera sur Israël ! Son origine remonte aux temps passés, aux jours anciens. (Michée 5:2)

ACCOMPLISSEMENT : Bien que Joseph et Marie aient habité Nazareth, dans le nord d’Israël, ceux-ci furent contraints de se rendre à Bethléem au moment où Marie devait accoucher, en raison d’un recensement. Et ce fut au cours de ce bref séjour que naquit Jésus.

► SON ENTRÉE TRIOMPHALE

PROPHÉTIE : Inspiré par l’Esprit du Seigneur, le prophète Zacharie invita le peuple à se réjouir :

Sois transportée d’allégresse, Fille de Sion ! Lance des clameurs, Fille de Jérusalem ! Voici ton roi, Il vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse. (Zacharie 9:9─ 450 av. J.C)

ACCOMPLISSEMENT : Cinq jours avant Sa crucifixion, Jésus s’en retourna à Jérusalem et donna des instructions à Ses disciples : Allez dans le village qui se trouve là devant vous. Dès que vous y serez, vous trouverez une ânesse attachée et, près d’elle, son petit. Détachez-les et amenez-les Moi.

… Les disciples partirent donc et suivirent les instructions de Jésus. Ils amenèrent l’ânesse et son petit … et Jésus s’assit dessus … Et toute la foule, de la tête à la fin du cortège, criait : Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient de la part du Seigneur ! (Matthieu 21:2-10)

► SA TRAHISON

PROPHÉTIE : En 487 av. J.C., le prophète Zacharie écrivit :

Et si vous le jugez bon, donnez-moi mon salaire, sinon, n’en faites rien. Ils me donnèrent pour salaire trente sicles d’argent. Et l’Éternel me dit : Jette-le au potier, ce joli prix auquel J’ai été estimé ! Je pris les trente sicles d’argent et je les jetai dans le Temple de l’Eternel pour le potier. (Zacharie 11:12-13)

ACCOMPLISSEMENT : Selon le Nouveau Testament, la nuit où Jésus fut arrêté par Ses ennemis, Judas Iscariote alla trouver les chefs des prêtres et leur demanda : Si je me charge de vous livrer Jésus, quelle somme me donnerez-vous ? Ils lui versèrent trente pièces d’argent. (Matthieu 26:14-15)

En voyant que Jésus était condamné, Judas, qui L’avait trahi, fut pris de remords : il alla rapporter aux chefs des prêtres et aux responsables du peuple les trente pièces d’argent … Judas jeta les pièces d’argent dans le Temple, partit, et alla se pendre. Les chefs des prêtres ramassèrent l’argent et déclarèrent : On n’a pas le droit de verser cette somme dans le trésor du Temple, car c’est le prix du sang. Ils tinrent donc conseil et décidèrent d’acquérir, avec cet argent, le Champ du Potier et d’en faire un cimetière pour les étrangers.  (Matthieu 27:3-7)

La prophétie se réalisait donc au pied de la lettre : les trente pièces d’argent furent jetées pour le potier… dans le Temple de l’Éternel ! Imaginez ! Cinq cents ans avant les faits, le prophète de Dieu, Zacharie, avait prédit le montant exact que paieraient les ennemis de Jésus à Son traître de disciple, Judas.

► SON PROCÈS

PROPHÉTIE: Il a été arraché à la vie par la contrainte, suite à un JUGEMENT. Et qui, parmi les gens de sa génération, s’est soucié de son sort, lorsqu’on l’a RETRANCHÉ du pays des vivants ? Il a été frappé à mort À CAUSE DES PÉCHÉS QUE MON PEUPLE A COMMIS. (Ésaïe 53:8)

ACCOMPLISSEMENT : Jésus a bien comparu en JUGEMENT devant Pilate, lequel demanda aux Juifs : Voulez-vous donc que je vous relâche le roi des Juifs ? Ils lui répondirent en criant : Non ! Pas lui ! Barabbas ! (Jean 18:39-40)  Après avoir interrogé Jésus, par trois fois Pilate proclama aux Juifs : Je ne trouve en Lui AUCUNE RAISON DE LE CONDAMNER. Donc, d’après le jugement de Pilate, Jésus était bien INNOCENT des accusations portées contre Lui. (Jean 18:38 ; 19:4,6)

► SA CRUCIFIXION

Une autre remarquable prophétie sur le Messie fut donnée par le roi David, aux alentours de l’année 1000 avant J.C. David y indique de façon précise les circonstances d’une mort atroce et cruelle :

 Je suis comme une eau qui s’écoule et tous mes os sont disloqués. Mon cœur est pareil à la cire, on dirait qu’il se fond en moi… Des hordes de chiens m’environnent, la meute des méchants m’assaille. Ils ont percé mes mains et mes pieds … Ils se partagent mes habits  et tirent au sort ma tunique. (Psaume 22:14-18)

Le roi David mourut d’une mort naturelle et paisible. Donc nous savons qu’il ne parlait pas de lui-même dans ce passage de l’Écriture. Mais comme il était également prophète, il prédit avec une étrange exactitude les circonstances qui devaient entourer la mort cruelle du Messie sur la croix, la mort du Christ à venir.

Je suis comme une eau qui s’écoule … mon cœur se fond en moi. Jésus n’a pas seulement donné Sa vie pour nous sur un plan spirituel, mais le Nouveau Testament précise que, peu de temps après Sa mort, alors qu’Il était encore suspendu à la croix, l’un des soldats lui transperça le côté avec une lance, et qu’immédiatement du sang et de l’eau en jaillirent. (cf. Jean 19:34)

Tous mes os sont disloqués. Ces mots décrivent l’une des atrocités de la mort par crucifixion : le poids du corps de la victime fait sortir ses bras de leur cavité articulaire.

Des hordes de chiens m’environnent, la meute des méchants m’assaille. Le Nouveau Testament nous indique que les ennemis religieux de Jésus, à l’esprit vengeur et méchant, s’étaient rassemblés autour de Lui, alors qu’Il était cloué sur la croix, pour se moquer de Lui et L’insulter. (cf. Matthieu 27:39-44)

Ils ont percé mes mains et mes pieds. C’est ici peut-être la prédiction la plus extraordinaire de cette prophétie. La crucifixion, en effet, n’était même pas pratiquée par les Juifs du temps de David. Leurs lois religieuses exigeaient que les criminels fussent exécutés par lapidation. Mais Dieu montra à Son prophète David comment le Messie allait mourir quelques dix siècles plus tard, exécuté par les représentants d’un empire qui était encore loin d’exister du temps de David. À savoir Rome, dont le principal mode d’exécution était la crucifixion.

Ils se partagent mes habits et tirent au sort ma tunique. Dans les Évangiles, nous pouvons lire l’accomplissement étonnant de cette prédiction : Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent Ses vêtements et en firent quatre parts, une pour chacun d’eux. Restait la tunique qui était sans couture, tissée tout d’une pièce de haut en bas. Les soldats se dirent entre eux : Au lieu de la déchirer, tirons au sort pour savoir qui l’aura. (Jean 19:23-24)

► SA MISE AU TOMBEAU

PROPHÉTIE : On a mis Son TOMBEAU parmi les CRIMINELS et Son sépulcre parmi les RICHES. (Ésaïe 53:9)

ACCOMPLISSEMENT : Jésus mourut comme un MALFAITEUR  (parmi les criminels) aux yeux du monde puisqu’Il fut crucifié avec deux VOLEURS (Matthieu 27:38).         Et après Sa MORT, Le soir venu, un homme RICHE appelé Joseph … alla demander à Pilate le CORPS DE JÉSUS … Il prit donc le corps, … et le déposa dans le TOMBEAU tout neuf qu’il s’était fait tailler pour LUI–MÊME dans le roc. (Matthieu 2:57-60)

► SA RÉSURRECTION

PROPHÉTIE : Car Tu n’abandonneras pas mon âme au shéol, Tu ne permettras pas que Ton saint voie la corruption. (Psaume 16:10)

ACCOMPLISSEMENT : Le Roi David, qui reçut la prophétie, mourut et fut enterré. Sa chair vit la corruption. Tandis que Jésus fut ressuscité de la tombe et du shéol trois jours après Sa mort. L’apôtre Pierre explique :

Ainsi David a entrevu par avance la résurrection du Christ, et c’est d’elle qu’il parle en disant que Dieu ne l’abandonnera pas dans le séjour des morts et qu’il ne laissera pas son corps se décomposer. (Actes 2:27-31)

L’ange dit aux pleureuses venues sur la tombe de Jésus :

Il n’est plus ici, mais Il est ressuscité ! Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? (Luc 24:5,6)

► LA DESTRUCTION DE JÉRUSALEM  

PROPHÉTIE : À la fin des 62 « septaines », un homme ayant reçu l’onction sera mis à mort, bien qu’on ne puisse rien lui reprocher. Quant à la ville (de Jérusalem) et au sanctuaire (le Temple), ils seront détruits par le peuple d’un chef qui viendra, mais sa fin arrivera, provoquée comme par une inondation, et jusqu’à la fin, séviront la guerre et les dévastations qui ont été décrétées. (Daniel 9:26)

Cette prophétie, donnée en 540 avant J.C., montrait qu’après la mort du Messie, la ville de Jérusalem et le temple des Juifs seraient détruits. Cela est-il bien arrivé ? Oui, à peine 40 ans après la mort de Jésus !

ACCOMPLISSEMENT :

Après la mise à mort (crucifixion) de Jésus en 30 après J.C, savez-vous ce qui est arrivé à Jérusalem et au temple des Juifs ? En 70 après J.C, les légions romaines de l’empereur Vespasien (le peuple d’un chef), dirigées par son fils, le général Titus, entrèrent dans Jérusalem et brûlèrent la ville. Ils incendièrent le Temple au point qu’aucune pierre de l’édifice ne resta debout sur une autre !

Quarante ans avant ces événements catastrophiques, dans une série de prophéties d’une précision étonnante, Jésus Lui-même avait prédit EXACTEMENT ce qui allait arriver ! (Lire Matthieu 24:1-2 ; Luc 19:42-44 ; 21:20-24)

► LA FERMETURE DU PORCHE ORIENTAL

PROPHÉTIE : L’homme me ramena au porche extérieur situé à l’est du sanctuaire. Il était fermé. Le Seigneur me dit : Ce porche restera fermé, on ne devra jamais l’ouvrir. Personne n’y passera, car Moi, le Seigneur, le Dieu d’Israël, Je suis entré par là. Qu’il reste donc fermé. (Ézéchiel 44:1-2 Bible en français courant ─ Prophétie donnée en 572 av. J.C.)

ACCOMPLISSEMENT: Lorsque Jésus (le Seigneur, Dieu d’Israël) fit Son entrée triomphale à Jérusalem monté sur un ânon, Il vint du Mont des oliviers et entra dans Jérusalem par le Porche oriental (Matthieu 21:9-12), le porche qui donne sur la cour du Temple. Comme il est dit plus haut : le porche extérieur situé à l’est du sanctuaire.

En l’an 70 de notre ère, la ville de Jérusalem fut entièrement détruite et elle demeura en ruines pendant les siècles qui suivirent. Mais en 1542, le sultan Soliman le magnifique reconstruisit les murailles de la ville. Or les Juifs, qui avaient rejeté Jésus, continuaient d’attendre leur Messie et Son entrée triomphale à Jérusalem. Soliman, qui craignait que cette idée ne conduisît les Juifs à la révolte, fit murer le porche oriental afin d’en condamner l’accès. Ainsi, sans le savoir, il accomplissait l’ancienne prophétie d’Ézéchiel : Le porche restera fermé … car Moi, le Seigneur (Jésus), le Dieu d’Israël, Je suis entré par là et le Porche Oriental est resté fermé jusqu’à ce jour ! 

***

Comment un simple mortel aurait-il pu arranger autant de circonstances, faire arriver autant d’événements autour de sa personne ? Tels que le lieu de sa naissance, sa condamnation par les autorités d’un gouvernement étranger à une mort cruelle et atroce, tels que sa propre trahison pour un prix déterminé, les insultes et les railleries sur sa propre personne au moment de sa mort. Bien plus, comment aurait-Il pu arranger qu’après sa propre mort son côté soit percé et ses vêtement tirés au sort par une escouade de soldats?

Pour peu que quelqu’un recherche sincèrement la vérité, il ne peut nier que toutes ces prophéties de l’Ancien Testament ─ qui ont été données des siècles avant l’apparition du Christ et qui décrivent en détail Sa naissance, Sa vie, Son œuvre, Sa mort et Sa résurrection ─  se soient accomplies.

Mais une acceptation purement intellectuelle de ces faits ne suffit pas. Pour être absolument sûr que Jésus est bien ce qu’Il prétend être, à savoir le Fils de Dieu, vous devez Lui laisser une chance de vous le montrer personnellement ! Demandez-Lui d’entrer dans votre cœur, de vous pardonner tout le mal que vous avez fait, et de remplir votre vie de Son amour, de Sa paix et de Sa joie. Et Il ne manquera pas de le faire !

Pas besoin de vouloir tout comprendre à Son sujet, il vous suffit de L’inviter à entrer en priant cette simple prière : Jésus, j’ai besoin de Ton amour pour me purifier de tout ce que j’ai fait de mal. J’ai besoin de Ta lumière pour chasser toute obscurité. J’ai besoin de Ta paix qui viendra me combler. Je T’ouvre maintenant la porte de mon cœur et je Te demande de bien vouloir entrer dans ma vie, et de me donner la vie éternelle. Amen. 

Sans la force des armes, ni le pouvoir de l’argent, ce Jésus de Nazareth conquit des multitudes bien plus impressionnantes que celles d’Alexandre, César ou Napoléon. Sans la moindre formation scientifique, Il éclaira l’homme dans sa quête de Dieu et sa recherche de vérité, bien plus que tous les philosophes et les savants de tous les temps. Sans jamais avoir appris les règles de l’éloquence, Il parla comme jamais personne n’a parlé, et Ses paroles de vie eurent une influence bien plus considérable que celles des plus grands orateurs et poètes. Sans jamais avoir écrit le moindre ouvrage, Il fit l’objet de plus de sermons, de discours, d’études, Il inspira plus d’œuvres d’art et de chansons que tous les plus grands hommes de l’histoire.                     (Phillip Schaff, historien)

***

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post