EN ROUTE POUR L’ÉTERNITÉ

Scott MACGREGOR

Tous les passages bibliques cités sont tirés de la version La Bible du Semeur 2000, sauf s’il est fait mention expresse d’une autre version.

***

La Nouvelle Terre

Et maintenant, que reste-t-il ? Nous avons gardé le meilleur pour la fin, bien sûr. Ce que tous ceux qui aiment Dieu attendent est finalement arrivé : la magnifique Nouvelle Terre avec sa nouvelle atmosphère purifiée.

Et ce n’est pas tout, il y a mieux : la gigantesque et splendide Cité céleste, la fameuse Nouvelle Jérusalem que Saint Jean le Révélateur ne pouvait s’empêcher de comparer à la plus belle chose qu’il ait jamais vue : une épouse éblouissante de beauté qui s’apprête à célébrer ses noces.

Mais nous anticipons quelque peu. Nous découvrirons cette magnifique Cité du Ciel au chapitre suivant, mais pour l’instant découvrons ensemble la Nouvelle Terre : voyons à quoi elle ressemble d’après les rares descriptions que nous en donne la Bible.

Il est vrai que nous ne sommes pas limités aux descriptions qu’en donne la Bible. D’ailleurs Saint Paul déclarait :

Mais, comme le dit l’Écriture, il s’agit de ce que l’œil n’a pas vu et que l’oreille n’a pas entendu, ce que l’esprit humain n’a jamais soupçonné, mais que Dieu tient en réserve pour ceux qui L’aiment. Or, Dieu nous l’a révélé par Son Esprit.

(1 Corinthiens 2:9,10)

Nous allons donc découvrir ce que dit la Bible à ce sujet et nous laisserons l’Esprit Saint compléter cette description, en prenant connaissance de ce que Dieu a révélé à d’autres prophètes sur ce lieu merveilleux.

Et s’il est vrai que le fait d’anticiper un bonheur c’est déjà goûter à la moitié de son plaisir, nous pouvons dès maintenant savourer la moitié du bonheur que nous éprouverons lorsque nous y serons !

Jean, l’auteur de l’Apocalypsevit un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’existait plus.

(Apocalypse 21:1)

Actuellement, la surface de la Terre est recouverte d’une atmosphère, mais comme nous l’avons lu précédemment, Dieu va détruire par le feu la surface de la Terre et son atmosphère, au cours de la Bataille de Gog et Magog qui aura lieu à la fin du Millénium.

Ensuite Il créera une splendide Nouvelle Terre avec de nouveaux cieux : ce sera l’ultime décret en matière de législation anti-pollution et promotion de l’air pur.

Il recréera toute la surface de la Terre pour en faire un magnifique Jardin d’Eden ; cela ne ressemblera pas au Paradis, ce sera le Paradis de Dieu.

Et pour ceux qui pensent que cela demandera beaucoup de temps, nous les renvoyons au livre de la Genèse pour qu’ils voient combien de temps il a fallu à Dieu la première fois.

Et cette fois-ci, Il n’aura pas besoin de créer le globe terrestre, ni le soleil, ni les étoiles, ni les autres planètes.

En fait, si l’on considère la tâche qui L’attend, comparée au temps qu’il Lui a fallu pour la création originelle, Il pourrait achever Sa nouvelle création en à peine trois ou quatre jours.

Il va devoir recréer l’eau, le sol et la végétation, mais la Bible dit clairement que la mer n’existera plus.

Nous savons qu’il y aura au moins un fleuve, dont nous reparlerons un peu plus tard, et comme la Nouvelle Terre sera absolument splendide, on peut logiquement penser qu’il y aura des lacs.

Nous ne savons pas s‘Il va devoir recréer toute la vie animale. Il se peut qu’Il en épargne un nombre suffisant pour repeupler la Terre comme Il l’avait fait à l’époque de Noé et du Déluge.

Étant donné qu’Il va entièrement recréer la végétation, les arbres, et toutes les jolies plantes et les fleurs de différentes espèces, il y a tout lieu de croire qu’Il va repeupler la Terre, pas seulement avec des êtres humains mais aussi avec toutes sortes d’animaux et d’oiseaux, et des poissons pour remplir les rivières et les lacs.

Dieu ne permettra pas que Sa création soit anéantie. Il avait peuplé la Terre d’animaux pour qu’ils soient les compagnons de l’homme, pour nous tenir compagnie ; il y a donc tout lieu de croire que, sur la Nouvelle Terre aussi, nous aurons des animaux pour compagnons.

La Nouvelle Terre sera sans conteste le plus bel endroit que l’homme ait connu.

La Terre originelle était absolument magnifique, mais en plus, il existait sur cette Terre un lieu de toute beauté qui s’appelait le Jardin d’Éden.

Cette fois-ci, il semble que la Terre tout entière sera d’une beauté éblouissante comme ce splendide jardin. Il se peut même qu’Il demande leur avis et leurs préférences à ceux qu’Il aura emmenés au Ciel !

Aujourd’hui, près des quatre cinquièmes de la surface de la Terre sont recouverts d’eau ; donc, si les mers et les océans disparaissent, il y aura suffisamment de place pour les milliards de personnes qui seront ressuscitées.

La Bible dit aussi que toute vallée sera élevée, toute montagne abaissée ainsi que toutes les collines. Les lieux accidentés se changeront en plaines, les rochers escarpés deviendront des vallées.

(Ésaïe 40:4)

Il y aura donc beaucoup plus de terres habitables et cultivables.

La population actuelle de notre planète approche les huit milliards (si je ne me trompe pas, nous sommes autour de 7.8 milliards d’habitants). Donc, si tous les justes qui ont vécu depuis l’origine de la Terre se retrouvent sur cette Nouvelle Terre, cela fera beaucoup plus que 7.8 milliards d’habitants, surtout si une grande partie de ceux qui avaient été confinés en enfer sont réhabilités et autorisés à vivre sur la Terre.

Mais songez que si toute la population actuelle de la planète était rassemblée sur le continent australien (qui est le plus petit continent de la Terre), chaque personne disposerait d’un espace vital de plusieurs 100 de mètres carrés (environ).

(Superficie de l’Australie : 7,692 millions km² –  1 km² = 1 000 000 m²)

Cela fait quand même pas mal de place ! Cela fait plusieurs centaines d’habitants au kilomètre carré. (Ici, nous parlons seulement du petit continent d’Australie !)

Et si l’on considère que l’Australie occupe moins de 0,4 pour cent de la surface totale de la Terre, on voit bien que ce n’est pas la place qui manque, même si l’on tient compte du fait qu’une partie de la Terre pourrait ne pas être habitable.

Donc, même si la population de la Nouvelle Terre était 10 fois plus nombreuse que la population actuelle, il y aurait quand même suffisamment de place pour tout le monde ; chaque personne pourrait disposer en moyenne de plusieurs hectares, d’autant plus qu’une grande partie des surfaces qui sont pour l’instant inhabitables, comme les océans, les déserts et les montagnes, deviendraient habitables.

Il ne s’y trouvera plus rien qui soit frappé par la Malédiction de Dieu.

(Apocalypse 22:3)

Durant le Millénium, la Malédiction sera en grande partie levée, mais sur la Nouvelle Terre, elle aura entièrement disparu. Les derniers vestiges de la Malédiction, en particulier la mort, seront éliminés.

Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort.

(1 Corinthiens15:26)

La mort ne sera plus.

(Apocalypse 21:4)

Le monde redeviendra beau, pur, et parfait, comme Dieu avait voulu qu’il soit dès le commencement.

Le Seigneur va recréer la surface de la Terre pour en faire un paradis terrestre. Cela ressemblera aux magnifiques campagnes actuelles avec leurs paysages verdoyants, leurs prés, leurs bois, leurs rivières et leurs lacs, mais ce sera encore plus beau. Finis les cyclones, les catastrophes meurtrières, et autres cataclysmes !

La nature redeviendra magnifique et paisible : ce sera le Paradis de Dieu dont les hommes ont toujours rêvé.

Le Millénium était un avant-goût de la Nouvelle Terre — c’était presque ça, mais pas tout à fait. La Malédiction n’était pas entièrement levée, et tout le monde ne se soumettait pas aux lois d’amour de Dieu. Mais sur la Nouvelle Terre, pour la première fois depuis le Jardin d’Éden, tout le monde vivra en parfaite harmonie dans la paix et l’amour.

Le monde sera comme il aurait été si Adam et Eve n’avaient pas succombé à la tentation.

Tous ceux qui ont habité la Terre seront ressuscités, et on peut logiquement supposer que, même si leur nouveau corps ressemble beaucoup à celui qu’ils avaient auparavant, il sera tout de même différent, étant donné qu’ils vivront éternellement. Il n’y aura plus de dégradation progressive de nos cellules et de notre corps.

A l’origine, le Jardin d’Éden abritait deux arbres tout à fait remarquables : il y avait l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal *, dont Eve et Adam mangèrent le fruit ; cette désobéissance leur coûta cher, puisqu’elle entraîna leur chute et qu’ils furent bannis du Jardin d’Eden pour les empêcher de manger du fruit de l’autre arbre, l’Arbre de la Vie.

(* Note du traducteur: certaines traductions de la Bible donnent l’Arbre du Choix entre le Bien et le Mal)

Puis Il dit : – Voici que l’homme est devenu comme l’un de Nous pour le choix entre le bien et le mal. Maintenant il ne faut pas qu’il tende la main pour cueillir aussi du fruit de l’Arbre de la Vie, qu’il en mange et qu’il vive éternellement. Alors l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Éden pour qu’il travaille le sol d’où il avait été tiré.

(Genèse 3:22,23)

Il est probable qu’Adam et Eve auraient pu vivre éternellement s’ils avaient mangé du fruit de l’Arbre de Vie. Si l’humanité avait pu vivre éternellement en se nourrissant de ce fruit qui était l’ingrédient manquant pour obtenir l’immortalité physique, lisez donc ce que nous révèle le livre de l’Apocalypse et voyez ce que nous retrouverons dans la Cité du Ciel :

Finalement, l’ange me montra le fleuve de la vie, limpide comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l’Agneau. Au milieu de l’avenue de la ville, entre deux bras du fleuve, se trouve l’Arbre de Vie. Il produit douze récoltes, chaque mois il porte son fruit. Ses feuilles servent à guérir les nations.

(Apocalypse 22:1,2)

Nous avons là une magnifique rivière qui prend sa source au Trône de Dieu et traverse le centre de la Cité du Ciel, qui doit être un magnifique parc rempli d’arbres. Et ces nombreux arbres sont sans aucun doute de la même espèce que l’Arbre de Vie qui trônait en plein milieu du Jardin d’Éden.

Dans un des Psaumes, David écrivait :

Il est un cours d’eau dont les bras réjouissent la cité de Dieu qui est la plus sainte des demeures du Très–Haut.

(Psaume 46:4)

A l’évidence, il ne peut s’agir que du fleuve de vie décrit en Apocalypse, puisqu’aucun fleuve ni aucune rivière n’arrose la vieille ville de Jérusalem.

Le prophète Ézéchiel a, semble-t-il, lui aussi, entrevu ce fleuve merveilleux et ces arbres célestes qu’il a décrits dans le passage suivant :

Le long du torrent, sur chacune de ses rives, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers dont le feuillage restera toujours vert et dont les fruits ne s’épuiseront jamais. Chaque mois, ils porteront de nouveaux fruits grâce aux eaux provenant du sanctuaire qui les arroseront. Leurs fruits seront bons à manger et leurs feuilles serviront de remèdes.

(Ézéchiel 47:12)

Le fait que les feuilles serviront de remèdes ou de médicaments indique qu’il y aura toujours des maladies. Sinon, pourquoi le Seigneur donnerait-Il des médicaments aux hommes s’ils n’en avaient pas besoin ?

Mais si la Malédiction a été levée—et l’on se souvient que la maladie était une des conséquences de la Malédiction — tout cela est quelque peu contradictoire. Donc, il est probable que les personnes qui vivront sur la Nouvelle Terre, à l’extérieur de la Cité du Ciel, auront besoin de guérison spirituelle plutôt que de remèdes à des affections physiques.

D’ailleurs, certains habitants de la Nouvelle Terre n’ont pas l’air très recommandables :

Heureux ceux qui lavent leurs vêtements. Ils auront le droit de manger du fruit de l’arbre de vie et de franchir les portes de la ville. Mais dehors les hommes ignobles, ceux qui pratiquent la magie, les débauchés, les meurtriers, ceux qui adorent des idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge !

(Apocalypse 22:14,15)

C’est presque la réplique exacte de la liste des personnes qui sont jetées dans l’Etang ardent de Feu et de soufre lors du Jugement du Grand Trône Blanc.

Comme nous l’avons vu au chapitre précédent, lorsque ces individus auront purgé leur peine dans l’Étang de Feu et qu’ils se seront repentis de leurs actes maléfiques, certains auront le droit de vivre sur la Nouvelle Terre.

Toutefois, ils auront encore du chemin à faire avant d’être totalement réhabilités.

Une fois qu’ils auront rectifié leur comportement et qu’ils se mettront à obéir aux lois de Dieu, ils auront droit à la guérison et à l’immortalité physique que procure l’Arbre de la Vie.

Et comme cet arbre pousse à l’intérieur de la Cité du Ciel, on peut logiquement penser que ce sont les habitants de la Cité qui auront la responsabilité d’administrer ses feuilles qui ont le pouvoir de guérison, à ceux de l’extérieur.

La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine et l’Agneau est sa lampe.

(Apocalypse 21:23)

La Cité du Ciel n’aura pas besoin de ces luminaires. Et pourtant, la Bible nous dit que le Soleil et la Lune sont établis pour toujours :

Un jour, J’ai fait le serment par Ma sainteté : non, Je ne pourrai jamais mentir à David. Sa lignée subsistera éternellement, et son trône devant Moi sera comme le soleil. Comme la lune, à toujours, il se maintiendra. Là–haut, le témoin céleste en est le garant.

(Psaume 89:35-37)

Donc, sur la Nouvelle Terre, si l’on se trouve à une certaine distance de la Cité Céleste, le Soleil, la Lune et les étoiles seront bien évidemment visibles, et il y aura toujours le jour et la nuit, de même qu’il y aura toujours des saisons rythmées par la rotation de la Terre autour du Soleil.

Les nations rachetées marcheront à sa lumière et les rois de la terre viendront lui apporter leurs trésors et leur gloire. Les portes ne seront pas fermées pendant le jour, et il n’y aura plus jamais de nuit. Les trésors les plus précieux, tout ce qui fait la gloire et l’honneur des nations y sera apporté. Rien d’impur n’y pourra pénétrer. Nul homme commettant le mal ou servant le mensonge n’y entrera. Seuls y auront accès ceux qui sont inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau.

 (Apocalypse 21:24-27)

Il y a tout lieu de penser que les rachetés dont il est question dans ce passage ne sont pas ceux qui ont reçu Jésus au cours de l’ère actuelle, ce qui leur a donné droit de cité dans la Cité Céleste ; il s’agirait plutôt de ceux qui auront le droit de vivre à l’extérieur de la Cité après avoir purgé leur peine dans l’Étang ardent de Feu et de soufre.

La lumière céleste de la Cité du Ciel les illumine parce que leurs dirigeants, leurs rois comme on les appelle dans ce passage, viendront y apporter la gloire de leurs nations.

Dans le précédent chapitre, nous avons vu que le Livre de Vie contenait les noms des personnes auxquelles le Seigneur avait accordé le privilège de vivre sur la Nouvelle Terre.

Apparemment, ceux qui étaient en enfer et qui ont recouvré la liberté n’ont pas droit de cité dans la Cité Céleste; à moins que leur nom ne finisse par être inscrit dans le Livre de Vie.

Pour l’heure, nul ne sait exactement ce qu’est la gloire des nations.

Peut-être s’agit-il d’une espèce de tribut, quoiqu’on puisse se demander pourquoi le Seigneur voudrait faire payer un tribut à ces nations ?

Peut-être s’agit-il d’hommages à la gloire de tous les hauts faits accomplis dans ces nations, et de leur gratitude envers Dieu.

Et quel est le spectacle qui s’offrira à la vue de ceux qui entreront dans la Cité Céleste.

Nous allons le découvrir dans le prochain et dernier chapitre de cette série.

***

N’écoutez pas tous ces faux prophètes qui se disent des hommes et des femmes de sciences et qui mentent au public. Certains ne sont pas même des experts sur ce qu’ils affirment.

Un de ces exemples est la surpopulation de notre planète. Ils le rabâchent tellement, qu’une grande partie de la population de nos pays finit par y croire. Ils sont tout à fait prêts d’accepter ce mensonge qu’il faut absolument réduire dramatiquement la population mondiale pour pouvoir survivre.

Seulement, ceux qui sont derrière cette propagande mensongère c’est cette petite partie de la population mondiale qui détient toutes les richesses et les ressources mondiales ; et bien sûr, ils ne veulent pas partager avec les autres et veulent se débarrasser de tous ces pauvres qui les gênent !

Mais si on regarde la Terre, il y a en fait plein de places pour tous ! Des savants honnêtes par exemple ont découvert des méthodes naturelles pour se débarrasser des déserts, ce qui donnerait plein de place pour cultiver et nourrir des millions de personnes en plus.

Mais pour cela, il faudrait que les hommes ne soient plus égoïstes et qu’ils partagent avec les autres, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui. Mais cela sera possible sous le règne de Jésus-Christ dans le Millénium.

C’est Dieu qui crée l’âme humaine ; toutes les âmes humaines, et toutes sont importantes à ses yeux. Et ils les aiment toutes ! A tel point, qu’Il a envoyé Son Fils unique Jésus pour mourir pour chacune d’entre elles.

Dieu ne se trompe pas en créant autant d’humains sur Terre parce qu’Il les aime et Il sait qu’il y a assez de place pour tout le monde !

***

Rappelez-vous, le Diable est le destructeur et il hait tout ce que Dieu a créé, il haït plus que tout la couronne de Sa création qui est l’homme, et son but ultime et maléfique est de se débarrasser de tous les humains autant qu’il peut !

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post