EN ROUTE POUR L’ÉTERNITÉ

Scott MACGREGOR

Tous les passages bibliques cités sont tirés de la version La Bible du Semeur 2000, sauf s’il est fait mention expresse d’une autre version.

***

La Cité Céleste

L’endroit où les saints habiteront avec le Seigneur pour l’éternité n’est pas un lieu mythique ou imaginaire, ni un monde perdu dans l’immensité de l’espace intersidéral.

Il se trouve que la réalité dépasse la fiction : c’est une magnifique cité de rêve qui descendra du Ciel d’auprès de Dieu et qui viendra se poser sur la Nouvelle Terre !

Dieu viendra vivre parmi ceux qui ont été sauvés, et Il habitera avec eux dans cette cité de rêve. Notre Dieu est très terre-à-terre : Il va vivre avec nous et faire de la Terre un Paradis !

Jean le Révélateur nous a révélé de fascinants détails sur notre future demeure céleste.

L’un des sept anges … vint me dire : Viens et je te montrerai la mariée, l’épouse de l’Agneau. L’Esprit se saisit de moi et l’ange me transporta au sommet d’une très haute montagne. Il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, envoyée par Dieu, resplendissante de la gloire de Dieu. La ville brillait d’un éclat semblable à celui d’une pierre précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.

(Apocalypse 21:9-11)

La Cité du Ciel est tellement belle que l’ange la compare à une splendide jeune mariée apprêtée pour ses noces ; c’est pourquoi il l’appelle symboliquement la mariée, l’épouse de l’Agneau.

Un peu plus tôt, au verset 2 du même chapitre, Jean nous dit qu’il a vu la Ville Sainte descendre du ciel, d’auprès de Dieu, belle comme une mariée qui s’est parée pour son époux. Il est peu probable que la Cité elle-même, aussi belle soit-elle, puisse être l’épouse du Christ ; disons plutôt que les habitants de la cité seront, individuellement et collectivement, Son épouse.

D’ailleurs, l’apôtre Paul disait dans son épître aux Romains que nous appartenons … à Celui qui est ressuscité des morts, pour que nous portions des fruits pour Dieu.

(Romains 7:4)

L’épouse de Jésus est constituée de ceux qui croient en Lui. La Cité du Ciel est la demeure de Jésus et de Son épouse, et c’est là qu’aura lieu le Banquet des Noces de l’Agneau, à l’occasion duquel les croyants de toutes les époques seront officiellement mariés à Jésus.

Tout au long de l’histoire de l’humanité, des rois qui étaient immensément riches ont fait bâtir des palais en l’honneur de leurs reines. Il se trouve que notre Roi a fait bâtir pour Sa reine le plus somptueux palais qu’on ait jamais vu.

Il n’existe rien dans ce monde, rien de ce que la main de l’homme a pu ou pourra créer, qui puisse soutenir la comparaison avec cette splendide Cité.

Déjà, au chapitre 4 du livre de l’Apocalypse, Jean avait décrit ce qu’il avait vu lorsqu’il avait été emporté par l’Esprit jusque dans la salle du Trône de Dieu :

L’Esprit se saisit de moi. Et voici : il y avait un trône dans le ciel. Et sur ce trône quelqu’un siégeait.  Celui qui siégeait avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine. Un arc–en–ciel entourait le trône, brillant comme l’émeraude.

(Apocalypse 4:2,3)

Jean compare Dieu dans toute Sa splendeur et dans tout l’éclat de Sa gloire à une pierre de jaspe ou de sardoine. Le jaspe est une variété de quartz, généralement de couleur rouge, et la sardoine est une pierre de couleur rouge-brun.

Lorsque Jean voit la Cité du Ciel descendre sur Terre, il dit qu’elle ressemble à une pierre précieuse, à une pierre de jaspe transparente comme du cristal. Vue de loin, elle avait l’aspect d’un joyau rouge étincelant et transparent.

A ses yeux, elle avait toute l’apparence d’une épouse, mais pas n’importe quelle épouse : la couleur rouge est la marque d’une épouse royale, une reine digne d’épouser le Roi des rois. Un peu plus loin, nous apprenons que les murailles de cette splendide Cité sont en or translucide.

Elle [la Cité] était entourée d’une grande et haute muraille, percée de douze portes gardées par douze anges, et sur ces portes étaient gravés les noms des douze tribus d’Israël. Les portes étaient orientées trois vers l’est, trois vers le nord, trois vers le sud et trois vers l’ouest. La muraille reposait sur douze fondements qui portaient les noms des douze apôtres de l’Agneau.

(Apocalypse 21:12-14)

 Pour quelle raison la Cité aurait–elle une grande muraille de protection et des portes gardées par des anges si ce n’est pour empêcher certaines personnes indésirables d’y pénétrer ? C’est bien la preuve qu’il existe des gens à l’extérieur de la Cité qui n’auront pas le droit d’y entrer.

Les noms des 12 apôtres sont inscrits sur les fondations de la muraille et les noms des 12 tribus d’Israël sont gravés sur les portes d’entrée. N’est-ce pas la meilleure façon pour le Seigneur d’immortaliser et d’honorer ceux qui, par leurs œuvres, ont contribué à la préparation et à la fondation de l’Église ? En inscrivant leurs noms sur les portes et la muraille de la Cité ?

Jean écrit :

Mon interlocuteur tenait, en guise de mesure, un roseau d’or pour mesurer la ville, ses portes et sa muraille. La ville était bâtie en carré, sa longueur égalait sa largeur. L’ange mesura donc la ville avec son roseau et trouva douze mille stades, sa longueur, sa largeur et sa hauteur étant d’égale dimension.

 (Apocalypse 21 :15,16)

C’est le mot grec stadios qu’on a traduit par stades en français. Le stadion, au  singulier, était la longueur standard d’un champ de courses dans la Grèce et la Rome antiques, et cela nous a donné le mot stade en français.

La longueur du stadion a varié à différentes époques de l’Antiquité, mais il valait environ 185 mètres. Donc, 12 000 stades font environ 2200 kilomètres.

Là, nous avons une cité dont la surface au sol est de 2200 kilomètres fois 2200 kilomètres, ce qui fait 4 840 000 kilomètres carrés, soit près de 5 millions de kilomètres carrés.

Pour vous donner un ordre de grandeur, cela correspond environ à la moitié de la surface de l’Europe. Sans compter qu’elle s’élève à une hauteur de 2200 kilomètres !

Quand on sait que les avions en service sur les lignes intercontinentales volent en moyenne à une altitude de 8 à 10 kilomètres, on se rend compte à quel point cette cité est extraordinaire ! Elle s’élèvera jusque dans l’espace interplanétaire.

Extraordinaire … le mot n’est pas trop fort !

Très peu de figures géométriques répondent à la description … bâtie en carré, … sa longueur, sa largeur et sa hauteur étant d’égale dimension.

Ce peut être un cube, ou bien une pyramide, ou encore un solide dont la base est carrée et dont les arêtes s’élèvent en arc pour former un dôme au sommet.

Le concept qui recueille le plus grand nombre de suffrages parmi les commentateurs bibliques qui acceptent à la lettre cette description, est celui du cube. Toutefois, d’autres exégètes de la Bible, comme par exemple les auteurs des Commentaires de la Bible de Wycliffe, sont d’avis qu’il s’agit d’une pyramide.

Certains passages bibliques plaident en faveur de la forme pyramidale.

En Hébreux 12:22, nous lisons : Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste. Cela indique clairement que la Cité a la forme générale d’une montagne. D’autres passages de l’Écriture parlent de la montagne de la maison de l’Éternel. 

(Ésaïe 2:2 ; Michée 4:1)

Et s’il y a quelque chose qui rappelle une montagne, même la plus gigantesque montagne qu’on ait jamais vue, c’est une pyramide de 2200 kilomètres de haut !

Par ailleurs, alors que Jean admirait la Nouvelle Jérusalem descendant sur la Terre, une voix forte venant du Ciel s’écria :

Voici la Tente de Dieu avec les hommes !

(Apocalypse 21:3)

Et n’oublions pas que l’ancien Tabernacle des Israélites était une tente. Ce sera une sacrée tente, c’est le cas de le dire ! Et si Dieu la considère comme Sa tente de camping, il doit sûrement exister d’autres lieux extraordinaires qui ne nous ont pas encore été révélés. En tout cas, la forme la plus courante des tentes est une pyramide ou un cône, ce qui encore une fois nous ramène à la pyramide.

Nul ne sait vraiment pour quelles raisons les Egyptiens de l’Antiquité ont, pendant des millénaires, bâti pour leurs rois des tombes en forme de pyramide. Se pourrait-il qu’ils avaient une idée de la forme du monde futur, et qu’ils essayaient de l’imiter et de faire en sorte que leurs rois entreraient dans ce monde dans les règles de l’art ?

Le volume de cette splendide Cité du Ciel dépasse l’entendement. Si c’est une pyramide, son volume dépasse les 3,6 millions de kilomètres cubes. Bien évidemment, il n’existe sur la Terre aucune structure à laquelle on puisse la comparer.

On peut se demander à quoi servira toute cette place ?

Nous savons déjà que la Cité contient de nombreuses demeures. Jésus disait :

Dans la maison de Mon Père, il y a beaucoup de demeures ; si ce n’était pas vrai, Je vous l’aurais dit : en effet, Je vais vous préparer une place. 

(Jean 14:2)

Le Seigneur promit à Son prophète Daniel :

Puis, à la fin des temps, tu te relèveras pour recevoir la part qui t’est échue.

 (Daniel 12:13)

Il semblerait donc que ceux qui, comme Daniel, ont servi Dieu fidèlement, recevront un héritage dans cette magnifique cité, et il se pourrait même qu’ils héritent d’une de ces demeures.

Imaginez un peu, vous aurez une maison qui ne vous coûtera pas un centime : aucun entretien, aucune dépense, absolument rien, si ce n’est le prix que Jésus a payé en mourant pour vos péchés.

Sa splendeur, ou son absence de splendeur, sera en rapport direct avec vos œuvres ici-bas, avec ce que vous aurez fait sur cette Terre pour la mériter.

Les actes de bonté et d’amour ne sont pas toujours récompensés ici-bas, mais vous allez découvrir que tout ce que vous avez sacrifié pour Dieu et pour aider les autres n’était rien comparé à la récompense qui vous attend au Ciel.

A part des maisons et des espaces de vie réservés aux enfants de Dieu, quelles autres surprises nous réserve cette Cité ?

Des personnes ont reçu des révélations selon lesquelles il y aurait dans la Cité d’immenses parcs d’exposition et d’attraction, où Dieu a placé une multitude de bâtiments et de pavillons aux formes magnifiques, pour y exposer et présenter tout ce qu’on peut concevoir et imaginer : toutes les merveilles de la science et de la nature, y compris les voyages dans le temps qui permettront d’observer les événements en direct, au moment où ils ont eu lieu.

Ce sera véritablement le nec plus ultra en matière de divertissement et d’éducation. Toutefois, dans un endroit aussi gigantesque, même les plus grandes foires de ce type n’occuperaient qu’une fraction de la surface au sol.

Au chapitre précédent, nous avons vu qu’un fleuve traverse la ville, et que chacune de ses rives est bordée d’une rangée d’arbres. Donc, il y aura très certainement de grands parcs et toutes sortes de paysages et de reliefs pour le plaisir et l’agrément de chacun.

Pour l’instant, nous n’en savons pas plus. Il faudra attendre de voir ce que Dieu nous a réservé !

On peut se demander pourquoi la Cité sera si haute ?

Ce serait un beau gaspillage si tout cet espace était vide. Il y aura différents niveaux, ou en quelque sorte des étages, d’une hauteur considérable.

Ou alors, il se peut que les divers bâtiments qui occupent l’intérieur de la Cité soient suspendus dans l’espace. Ce serait le summum de la vie en trois dimensions.

Une chose est certaine : quelle que soit la configuration de la Cité, elle offrira suffisamment d’espace pour une population en expansion.

Certains spécialistes et traducteurs de la Bible sont d’avis que le mot qui a été traduit par demeures dans le Nouveau Testament ne signifie pas des maisons individuelles à proprement parler, mais plutôt des quartiers spacieux.

L’un d’eux pense que l’équivalent moderne de ce mot serait mieux rendu par des appartements — auquel cas, ce seront très certainement des appartements spacieux et luxueux.

Examinons d’un peu plus près ce concept : si des niveaux s’élevant le long des murs de la Cité Céleste constituaient les étages successifs d’un immeuble, et que chaque étage occupe une dizaine de mètres de hauteur entre le plancher et le plafond, on pourrait caser 220.000 étages. Cela ferait un sacré gratte-ciel !

Et si on estimait à 20 milliards la population totale de la Cité du Ciel, on aurait, sur chaque niveau, environ 90.000 personnes et leurs appartements.

Si chaque niveau consistait en une plate-forme d’un kilomètre de large tout le long du pourtour intérieur de la Cité pyramidale, et que tout le reste soit de l’espace ouvert, on aurait une densité de population de l’ordre de 20 habitants au kilomètre carré.

A titre de comparaison, la densité de population de la Suisse, qui n’est pourtant pas un pays très peuplé, est de 182 habitants au kilomètre carré !

Cela signifie que chaque habitant de la Cité du Ciel disposerait d’une parcelle d’environ 5 hectares, soit l’équivalent de 12 terrains de football ; c’est beaucoup !Et encore, il ne s’agit que de la densité des quartiers d’habitation, pas de la densité de population de la Cité proprement dite.

Bien entendu, tout cela n’est que supposition, puisque la Bible ne dit pas comment les logements de la Cité seront agencés, et que nous ne savons pas non plus combien de gens y habiteront.

Mais c’est quand même intéressant de faire le calcul et de constater que ce sera un endroit gigantesque, où nous aurons toute la place nécessaire pour jouir d’un bonheur éternel.

Quoi qu’il en soit, on apprend que quelque chose ne sera pas là :

Je ne vis aucun temple dans la ville : son temple, c’est le Seigneur, le Dieu tout–puissant, ainsi que l’Agneau.

(Apocalypse 21:22)

De toute évidence, le Seigneur n’aura pas besoin d’église ni de temple dans la Cité.

Pour l’instant, nous terminerons ce chapitre ici vu la longueur. Mais je vous donne rendez-vous au prochain pour finir cette série !

***

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post