Pourquoi tant de complexité ?

Nul ne peut le mettre en doute, la science
et la technologie ont fait, au cours de ces
dernières décennies, des bonds de géant.

Presque chaque jour, de nouveaux
domaines s’ouvrent à notre connaissance.
Nous envoyons des engins spatiaux dans
l’univers pour en faire l’étude approfondie.
Des robots sondent les profondeurs de
l’océan pour y découvrir des formes de vie
jusqu’à présent inconnues, ou même explorer
l’épave du Titanic. Les savants s’efforcent de
démêler les mystères de l’ADN et de dresser
la carte du génome humain. Quoi qu’il en soit,
plus nous étudions le monde où nous vivons,
plus nous en découvrons l’extrême complexité.
Et plus nous mesurons à quel point il dépasse
notre entendement.

Comment expliquer l’apparition d’un monde
aussi merveilleux, aussi étonnant dans sa
complexité ? L’univers a-t-il vu le jour il y a
20 milliards d’années, dans l’explosion d’une
“énorme concentration de matière en un point
minuscule, de densité et de température
phénoménales”, comme le postulent les
partisans de la théorie du Big Bang ? La vie
sur terre est-elle apparue par pure coïncidence,
il y a quelques 3,4 milliards d’années ?
L’homme a-t-il évolué à partir de formes de
vie inférieures, comme l’enseignent les
évolutionnistes ? L’explication que donne la
Bible de la Création — “Au commencement,
Dieu créa le ciel et la terre” (Genèse 1 :1)
Est-elle en désaccord avec la vraie science ?

(Keith Phillips)

*************

Ce qu’en disent d’éminents
penseurs et savants …

« L’admirable système que forment le soleil,
les planètes et les comètes, ne peut être que
le produit de l’imagination et de l’autorité d’un
être intelligent et puissant. »
Sir Isaac Newton (1642-1727), mathématicien
et homme de science anglais, qui formula la loi
de l’attraction universelle.

« La postérité se rira bien de l’absurdité de la
philosophie matérialiste moderne. Plus j’étudie
la nature, plus je m’étonne du Créateur. »
Louis Pasteur (1822-1895), chimiste français,
fondateur de la microbiologie moderne.

« Toutes les découvertes de l’homme ne
semblent avoir d’autre but que de confirmer,
de façon de plus en plus forte, la vérité
contenue dans les Saintes Écritures. »
Sir Fredrick William Herschel (1738-1822),
astronome d’origine allemande, qui découvrit
la planète Uranus

« Aucune action chimique ou électrique, ni
aucun procédé de cristallisation des molécules,
ne peut expliquer l’origine de la vie sur terre.
Nous sommes donc contraints de nous taire
devant le mystère et le miracle que constitue
la création des êtres vivants. »
Le Baron William Thomson Kelvin
(1824-1907), mathématicien et physicien
britannique qui formula la deuxième loi de
la thermodynamique.

« Les biochimistes ne cessent de découvrir
la complexité impressionnante de la vie :
à l’évidence, les chances que la vie soit
apparue par accident sont si minimes
qu’on peut complètement les éliminer. »
Sir Fred Hoyle (1915- ), astronome et
mathématicien anglais.

« Si le système solaire est le résultat d’une
collision accidentelle, alors la vie organique
sur notre planète, ainsi que l’évolution de
l’homme dans son ensemble sont aussi des
accidents. Et s’il en est ainsi, toutes nos
pensées présentes sont de purs accidents
(le sous-produit accidentel du mouvement
des atomes.) Qu’il s’agisse des pensées
émanant des tenants du matérialisme, des
astronomes ou de tout un chacun. Mais si
leurs pensées (c’est-à-dire les pensées de
matérialisme et d’astronomie) sont de purs
sous-produits accidentels, pourquoi
devrions-nous y prêter foi ? Je ne vois pas
comment on pourrait me faire croire qu’un
accident peut expliquer tous les autres
accidents. Ce serait comme soutenir que la
forme des vagues produites à la surface du
lait quand on secoue le récipient, peut nous
renseigner de façon exacte sur le procédé
de fabrication du récipient et sur la raison
de la secousse. »
C.S. Lewis (1898-1963), auteur et
critique britannique

« D’après moi, la foi commence avec la
réalisation qu’une intelligence suprême
est à l’origine de l’univers et a créé
l’homme. Il ne m’est pas difficile d’avoir
ce genre de foi, car il est incontestable
que là où il y a un plan, il y a aussi une
intelligence. Un univers harmonieusement
organisé témoigne de la vérité de cette
déclaration, la plus solennelle jamais
prononcée :
“Au commencement, Dieu… ” »
Dr. Arthur H. Compton (1892-1962),
Prix Nobel de physique

************

Le miracle de la Création

La création est la plus grande preuve de
l’existence de Dieu. La Bible affirme :

« Car, depuis la fondation du monde, ce
qui ne se peut voir de lui, [savoir] et sa
puissance éternelle et sa divinité, se
discerne par le moyen de l’intelligence,
par les choses qui sont faites, de manière
à les rendre inexcusables (Romains 1 :20)

C’est Sa création visible qui prouve
l’existence de notre Dieu invisible. Son
existence est clairement démontrée par
le merveilleux monde qu’Il a fait.

Les évolutionnistes s’efforcent de rendre
compte de la création en disant qu’elle est
arrivée par accident et que Dieu n’a rien à
voir avec elle, que les éléments se sont, en
quelque sorte, trouvés réunis.

Le Dr. Rober A. Millikan, prix Nobel de
physique 1923, contestait à juste titre cette
façon de voir les choses : « Tout comme il
faut un horloger pour expliquer la
merveilleuse synchronisation d’une montre,
il faut aussi un Créateur pour expliquer la
merveilleuse synchronisation de l’univers. »

N’empêche que l’évolutionnisme est
devenu le thème général, la toile de fond
de la science moderne et on s’y réfère de
nos jours comme “le grand principe” de
la biologie. Mais, selon le dictionnaire,
un principe est une vérité fondamentale,
un fait, le fondement d’autres vérités.
Or, l’évolution n’a jamais été prouvée
en tant que vérité ou fait établi.
Comment pourrait-elle servir de
fondement à d’autres vérités ?

Il n’existe aucune preuve à
l’évolutionnisme. Il faut y croire.
Autrement dit, il s’agit d’une religion.
Le père fondateur de cette foi erronée,
Charles Darwin, le confessait lui-même :

“À l’heure qu’il est, la croyance en la
sélection naturelle [l’évolutionnisme]
s’appuie entièrement sur des
considérations d’ordre général.
Lorsqu’on entre dans les détails, il est
impossible de prouver qu’aucune espèce
se soit transformée en une autre, ni que
les prétendus changements soient
bénéfiques, ce qui est pourtant le
fondement de la théorie”

Par conséquent, l’évolutionnisme n’est
rien d’autre qu’une religion d’incroyance
en Dieu. Mais voilà bien son objectif :
éliminer la foi en Dieu et promouvoir
la fausse croyance que la création s’est
créée toute seule. Il ne faut pas y mêler
Dieu. Autrement dit, on n’a pas besoin
d’un Dieu.

Même si vous ne croyez pas en la Bible,
les hommes de science qui se veulent
objectifs, s’accordent à reconnaître que
si les deux ou trois millions d’espèces
animales ou végétales étaient apparues
selon le procédé de l’évolution, nous
serions enfouis sous une quinzaine de
kilomètres de fossiles, tous témoins de
“maillons manquants”

Au lieu de cela,
les évolutionnistes, qui se sont pourtant
donné beaucoup de mal à chercher
partout, n’en ont pas encore trouvé un
seul ! Pratiquement tous les fossiles qui
nous ont été proposés comme maillons
manquants se sont vus, depuis lors,
discrédités. Certains même avaient été
falsifiés, comme ont dû le reconnaître
eux-mêmes les faussaires. Comme
pour l’homme de Piltdown.

La théorie de l’évolution ne présente pas
le moindre fondement dans les faits. Elle
n’a pas de preuves. Aucune découverte
n’est jamais venue la soutenir.

Margaret Mead, l’une des adeptes les
plus notoires de cette théorie, écrivait,
dans la préface de son manuel
d’anthropologie :

“Nous, en tant que scientifiques honnêtes,
devons admettre que la science n’a pas
encore découvert la moindre trace de
preuve concrète pour étayer la théorie
de l’évolution !”

************

Commentaire de Patrick :

Moi, après tous les faits de ce blogue,
je me pose cette question : pourquoi
tous ces gens refusent l’existence
de Dieu et se battent-ils, corps et âme,
pour prouver la théorie de l’évolution
et réfuter l’existence de Dieu ?

Se sont-ils lancés délibérément dans
« une personnelle vendetta » contre
Dieu ou recherchent-ils vraiment la
vérité de tout leur cœur ?

Beaucoup trop souvent, les gens
mélangent leurs sentiments personnels
avec les faits convainquant de la vérité.

Ils y a une grande différence entre ces
deux réactions.

La haine, l’amertume, la rancœur, le
désir de revanche, peuvent littéralement
aveugler ceux qui portent ce genre de
sentiment dans leur cœur.

On dit alors :
qu’ils manquent d’objectivité !
En philosophie et en science,
l’objectivité est, selon le dictionnaire
Larousse, la « qualité de ce qui est
conforme à la réalité, d’un jugement
qui décrit les faits avec exactitude »

Et vous connaissez cette fameuse
sentence : Il n’est pire aveugle que
celui qui ne veut pas voir !

Alors, pour clôturer ce blogue, je
souhaite que vous ne soyez pas de
ceux qui disent :

Ne me rendez pas confus aves les
faits, mon esprit est déjà établi !

************

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post