Don Quichotte, le Croisé fou !

« Don Quichotte de la Manche », héros amusant et croisé fou, caricature mi-comique, pathétique, était un galant chevalier n’appartenant pas à son siècle, il était si insensé qu’ils pensait vivre encore à l’époque de l’ancienne chevalerie, et partout il chevauchait vaillamment son vieux canasson ; en armure de bric et de brac, avec un plat en guise de heaume.
Sancho Penza son écuyer grassouillet et ronchonneur, le suivait fidèlement sur un drôle de petit âne, sérieusement inquiet pour la sécurité de son farfelu de maître lancé dans des exploits ridicules, comme défier des moulins à vent qu’il prenait pour des géants, et se porter au secours de belles qu’il croyait en détresse, dans une vieille auberge qu’il prenait our un château !
« Don Quichotte » ranime l’esprit croisé, la recherche d’un sens et d’un but à la vie, de la nature et la réalité de la vérité !
Il avait beaucoup de noblesse, un bon cœur et de bonnes intentions, bien qu’il fût quelque peu égaré dans sa démence et sa folie de grandeurs !
Voici un magnifique poème que quelqu’un a écrit sur lui, et si prenez le temps de lire chaque ligne, vous allez découvrir de grandes vérités à l’intérieur.

Je ne suis pas l’auteur de ce poème !

************

Il vivait dans un monde de fantaisie
Où tous étaient fous sauf lui.
Il vivait dans un monde de folie
Où n’était libre que lui !

Il vivait dans un monde de cinglés
Où lui seul était sensé
Il leur apporta joie et gaité
En retour des tourments lui ont donnés.

Il vivait dans un monde de folie
Où lui seul était sage.
Eux vivaient dans un monde d’ennui
C’était un fol camouflage !

Là où le bonheur est folie
C’est la sagesse déguisée.
Là où le bon sens est ennui
C’est folie d’être sensé !

Oh ! Donne-moi un monde de folie
Si la folie est d’être gai !
Mieux vaut bonheur et folie
Qu’être triste et sensé !

Si la folie est gaité
Etre sage est insensé !
Si le bon sens n’est qu’ennui
Ça m’en fait perdre l’esprit !

Fais-moi souffrir dans l’allégresse
Si la sagesse est en vain
C’est bien meilleur que la tristesse
Et aussi que d’être sain !

Si chanter remplit d’allégresse
Comme chanter sous la pluie
Et la sagesse n’apporte que tristesse,
Au bon sens je préfère la folie !

Pour eux, notre bonté est infamie
Et il est vain de chanter !
Mais leur sagesse est folie ;
J’aime mieux chanter que pleurnicher !

Pour eux elle est folie notre bonté,
Mieux vaut chercher les biens de ce monde !
Mais quel ennui d’être sensé
Car trop en souffre à la ronde !

Oh ! Donne-moi mon monde de folie !
Donne-moi mes chansons sous la pluie !
Leur tristesse et bon sens ils peuvent garder
Je préfère être joyeux bien qu’insensé !

C’est tout leur monde qui est folie
C’est tout leur monde qui est insensé !
Moi je préfère ma folie et ma gaité
A leur bon sens et leur ennui.

C’était leur monde qui était folie !
C’étaient eux les insensés !
Son espoir, son amour, sa joie, sa gaité
Valent mieux que tourments et soucis.

Ils m’appellent le joueur de Pipeau d’Hamelin
« C’est le vieux Don Quichotte qui revient ! »
Ils disent que sur le Ciel je déraisonne,
Pendant qu’ils font l’Enfer parmi les hommes !

Je suis l’Abominable Homme des Neiges,
Géant heureux, libre et sauvage
Mais qu’est-ce-que ça peut faire,
Avec moi, t’as pas idée du paysage.

Alors chantons pour Don Quichotte !
Chantons pour les affranchis,
Chantons bien qu’on radote,
Pour l’éternité on est parti !

Chantons pour le joueur de Pipeau d’Hamelin
Une chanson pour ses enfants libres !
Car l’aime mieux être fou que fantassin
Et apporter la joie de vivre.

Chantons pour Raspoutine, le Moine fou
Qui aima, but, et guérit et influença des Rois !
Pendant qu’ils se battaient comme des fous,
Avec leur richesse, il décampa !

Voici pour Alice et pour son lapin fou !
Pour le chou de Walrus et pour les Rois !
Et peu importe que je sois fou
Si aux enfants, ça apporte la joie ?

Alors voici pour la « lumière sur la Plaza »
Voici pour la folie qui chante !
Aimerais-tu mieux la guerre à Gaza
Ou une fille que des bagues contentent ?

Alors donne-nous les fous Don Quichotte !
Les Joueurs de Pipeau qui nous font chanter !
Laisse-nous être des fous consacrés
Dans la joie que notre folie apporte !

J’aime mieux être heureux en Jésus-Christ
Que sensé comme le Diable et mauvais,
Si nous sommes libres dans la folie de l’esprit
J’aime mieux être fou et gai.

Alors si la folie est gaité
Et le bon sens, tourment et souci
Que ma gaîté soit donc folie
Et qu’à nouveau je sois insensé !

Ces mots sont insensés !
D’après eux, je suis devenu cinglé
Mais j’aime mieux être fou et sauvé
Que perdu dans leurs ténèbres et sensé !

Alors donne-nous sa joie et sa gaîté
J’aime mieux être joyeux que sain d’esprit !
Pour moi, ce sont eux les insensés
Qui préfèrent tourments et soucis !

Ils vivent dans un monde de Folie,
C’était lui qui était vraiment sensé !
Car notre Don Quichotte était gai
En dépit de tout leur ennui.

Quel monde plein de violence et de folie
Si fou, insensé et violent !
Préfères-tu ma joie à leur ennui ?
Préfères-tu mon bonheur à leurs tourments ?

Alors si je rêve, laisse-moi rêver !
Laisse-moi partir dans ma rêverie !
Je préfère rêver qu’hurler !
Je préfère mes rêves à leurs cris !

Alors viens, dansons notre gaîté
Oh, viens danser sous la pluie !
J’aime mieux ma folie que l’ennui,
Et être joyeux, bien qu’insensé !

J’aimerais mieux être le vieux Don Quichotte
Que le pompeux roi d’Espagne sage et prudent !
Bien sûr que souvent il radote
Mais Quichotte est heureux, c’est évident !

Car dans sa tête, il vivait dans un château,
Se croyant un vaillant chevalier !
Avec son cher vieux fidèle Sancho,
De toutes contraintes il s’était libéré !

Alors donne-moi son monde plein de folie !
Et donne-moi son monde si insensé !
Je préfère la folie à l’ennui
Je préfère être gai que sensé !
D’après eux il n’y a pas de fin à cette folie !
Je dis qu’il n’y a pas de fin à leurs soucis !
Je préfère la joie et la gaîté
A leurs tourments bien que sensés !

Tu dis que tu n’as pas le temps d’être insensé ?
Il faut que tu attrapes vite le train ?
J’aime mieux être libre et gai
Pendant que tu m’éreintes sans fin !

Donne-moi cet homme de la Mancha !
Et chante-moi son gai refrain !
Alors tu vois ou tu ne vois pas
Que c’est lui qui était sain ?

Oh que je suis las d’étudier !
A lire des livres, y a pas de fin !
Ne vois-tu pas que leur esprit est embrouillé ?
Ce sont eux qui sont zinzins !

Ils aiment être riches et bigots
Livrer des guerres à n’en plus finir !
Ne laisse pas leur pollution m’engloutir
Car j’aime mieux réparer et guérir.

Nous vivons dans un monde plein de folie
Où tous sauf nous sont insensés !
Je garde mon monde plein de gaîté
Même si tu l’appelles fantaisie !

Ton monde est peut-être sensé, mais il est temporaire
Le mien tu ne peux pas le voir mais il est plus réel,
Tu me dis fou et débauché
Mais dans cette folie de bonheur, moi je veux rester.

Je te dis que c’est toi qui est détraqué
Moi j’ai la réalité !
C’est toi qui es fou et j’en suis stupéfait,
Car mon monde est pour l’Éternité !

Car seulement dans l’Esprit
Peux-tu jouir des scènes célestes
L’entends-tu ce son céleste ?
Sais-tu ce qu’une telle extase signifie ?

Non tu es fou et tu ne le sais même pas !
C’est toi qui passes ta vie à rêver
Moi je suis heureux, je n’men cache pas,
Malgré tes cris je continue à danser.

C’est toi qui vis dans la folie
C’est toi qui es vraiment cinglé !
Nous, nous avons Jésus et la gaîté,
Et les garderons pour toute la vie !

Alors voici pour notre cher Don Quichotte,
Pour le joueur de Pipeau, Raspoutine et moi !
Mieux vaut être leur fervent admirateur
Qu’avoir ton monde insensé, plein de malheur !

Donne-moi mes enfants sauvages et heureux
Leurs danses et leurs chants si généreux !
Tu peux garder la folie qui tue les hommes,
Elle n’apporte qu’enfer et insanité !

Mieux vaut ce cher Simon le Simplet
Qui goûta les brioches du pâtissier
Ou « cet insensé » qui osa défier l’humanité
Avec son amour, sa vérité et sa bonté !

Donne-moi des Alice et des Don Quichotte
Des joueurs de Pipeau, des Raspoutine !
Je préfère des radoteurs
A tout ton monde plein de malheur.

Donne-moi des super-trips dans l’esprit
Des visions de Dieu qui m’époustouflent
Ton monde de guerre me refroidit !
J’aime vivre là où le vent souffle !

Alors voici pour notre cher Don Quichotte,
Et nos célestes excursions !
J’aime mieux du beurre dans mes carottes
Que des araignées dans mon plafond !

Cela fait juste 49 versets
Sept fois sept si tu sais compter :
Sinon tu vas me maudire
Souhaitant que ma folie puisse finir.

P.S :

Ces petits mots de sagesse
Ont jaillit de mon stylo ;
Même si tu penses que ma folie
A dépassé tous les niveaux !

Car la folie de Dieu
Est plus sage que celle des hommes
Et la sagesse de ce monde
Est folie aux yeux de Dieu !

1Co 1:25 parce que la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et que la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.
1Co 1:26 Car considérez votre vocation, frères, -qu’il n’y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de nobles,…
1Co 1:27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour couvrir de honte les hommes sages; et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes;
1Co 1:28 et Dieu a choisi les choses viles du monde, et celles qui sont méprisées, et celles qui ne sont pas, pour annuler celles qui sont;
1Co 1:29 en sorte que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.

Patrick :

100 millions de morts au siècle dernier pour qu’à la fin, les hommes se serrent les mains !
Prix Nobel de la paix, reçu par des hommes, qui ont les mains tachées de sang !
Jacques 4:2 …Vous convoitez, et vous n’avez pas; vous tuez et vous avez d’ardents désirs, et vous ne pouvez obtenir; vous contestez et vous faites la guerre…
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post