Dieu parle encore ! (4ème partie)

Un don inépuisable

Il y a tant d’avantages à écouter Dieu ! Lorsque vous y aurez pris goût, vous voudrez sans doute en faire profiter vos amis et vos proches. Et lorsque vous aurez acquis la conviction que Dieu peut vous parler — pour vous apporter des solutions concrètes ou pour vous encourager — vous réaliserez que ce don peut aussi rendre de grands services aux autres.

Dans notre monde d’aujourd’hui, il y a tant de cœurs brisés, tant d’esprits abattus ! Vous connaissez sûrement quelqu’un dans votre entourage qui passe par une épreuve, qui se bat pour remonter la pente à la suite d’une tragédie récente.

Rien ne serait plus encourageant pour cette personne que de recevoir un message personnel du Seigneur, un message plein d’amour et de réconfort, comme Lui seul en a le secret. Car, après tout, Il connaît cette personne mieux que nul autre.

Alors, pourquoi ne pas accompagner ce bouquet de fleurs ou cette petite carte que vous lui destinez, d’un message venant tout droit du Ciel. Quiconque cherche Dieu sincèrement Le trouvera disponible.

Nul n’est rejeté par Lui, Il ne fait pas de favoritisme, Il n’exclut personne. Il pourrait tout aussi bien s’adresser directement à votre ami en question s’il avait la foi d’entendre Dieu et s’il faisait l’effort nécessaire.

Mais c’est souvent quand on est le plus déprimé que Dieu semble être le plus loin. Même si votre ami connaît le Seigneur, il se sent peut-être indigne de recevoir Ses paroles, voire même Son amour.

Ou bien, aux prises avec tant de difficultés, il a l’impression d’être abandonné par Lui. Il a besoin de quelqu’un qui soit pour lui le conduit de l’amour de Dieu, et ce pourrait être vous.

Une fois qu’il aura été touché par l’amour de Dieu à travers le message reçu par vous, sa foi s’en trouvera peut-être ravivée et il pourra s’adresser à Dieu directement.

Il n’est pas toujours facile de recevoir un message du Seigneur pour quelqu’un d’autre. Il faut du courage. Et si l’on allait penser que vous avez fabriqué ce message de toutes pièces ? Ou que vous êtes une sorte d’excentrique qui prétend entendre Dieu?

Eh bien, vous n’avez pas à vous inquiéter de ce que pensent les autres. Jésus disait :

Et Moi, quand J’aurai été élevé au-dessus de la terre, J’attirerai tous les hommes à Moi.

(Jean 12:32)

(Patrick : c’est sûrement un de mes versets favoris de toute la Bible !)

Si vos amis sont réceptifs à l’Esprit de Dieu, les paroles du Seigneur toucheront leur cœur et influenceront leur vie de façon positive. Alors ils se mettront à croire. D’ailleurs, ce n’est pas votre réputation qui est en jeu, mais celle de Dieu, et Il est tout à fait capable de la défendre Lui-même.

Quand vous recevez un message du Ciel pour quelqu’un d’autre, votre rôle consiste simplement à le recevoir et à le transmettre.

C’est un peu comme si vous étiez l’opérateur, à l’époque du télégraphe : vous n’êtes que le lien ; une fois que vous avez passé le message, c’est au destinataire de le recevoir. Il sera peut-être un peu perplexe au début, mais s’il accepte les Paroles de Dieu, il finira par bénéficier du réconfort, de la paix intérieure ou des solutions que Dieu essaie de lui apporter.

Dans ce cas, il se peut très bien qu’il revienne vous voir pour vous exprimer sa reconnaissance. Vous aurez été le messager de Dieu et de Son amour, et il se sentira redevable à votre égard.

S’il ne comprend pas très bien le mode de fonctionnement de la prophétie, il se peut qu’il vous attribue le mérite de cette merveilleuse manifestation de la puissance de Dieu. Vous savez, quant à vous, que vous n’avez été que le réceptacle de Ses paroles : il ne s’agit nullement d’un exploit de votre part.

C’est là que vous devez rediriger toute louange et toute gloire vers Dieu. Faites-lui comprendre que vous n’êtes que le messager, et, ensemble, remerciez Dieu de lui avoir parlé, même si c’était à travers vous, qui n’êtes qu’un pauvre et faible vase d’argile.

Tout cadeau de valeur, tout don parfait nous vient d’en haut.

(Jacques 1:17)

Le fait de vous glorifier est le moyen le plus sûr de perdre votre don. Toutefois, si vous gardez à l’esprit la magnificence de Dieu d’une part, et votre propre faiblesse et faillibilité de l’autre, vous trouverez une grande satisfaction à avoir été un vase utile au Maître.

(2 Timothée 2:21)

Si vous vous servez de ce don pour aider les autres, le Seigneur vous bénira et vous permettra de le développer davantage. La prophétie ne doit pas être utilisée pour notre seul intérêt personnel ou seulement comme un pouvoir de divination pour trouver les réponses aux questions qui nous intriguent.

C’est un outil qui nous permet d’entrer dans une relation plus intime avec le Seigneur, de nous rapprocher de Lui et de grandir dans notre vie chrétienne, ainsi que d’être un meilleur témoin de Son amour auprès des autres.

Certes, ce don est fait pour nous aider à prendre des décisions plus avisées dans notre vie personnelle, familiale ou professionnelle, mais il remplit aussi une certaine fonction vis à vis des autres. Ce sera, par exemple, à travers les messages que nous recevrons pour eux.

Ou à travers l’exemple que nous pourrons leur donner grâce aux instructions personnelles que nous avons reçues de Dieu.

Plus nous déverserons sur les autres, plus le Seigneur déversera sur nous. Laissons Dieu aimer les autres à travers nous.

Notre vie en sera comblée : nous aurons la satisfaction de savoir que non seulement nous cultivons une relation personnelle avec Dieu, mais que nous faisons tout notre possible pour amener les autres à mieux Le connaître.

—————————————————————————————————–

Nous ne devons jamais oublier que nos dons spirituels font de nous des serviteurs. Un don de Dieu tel que la prophétie nous confère une certaine responsabilité par rapport aux autres : il nous faut l’utiliser pour aider et instruire. Rappelez-vous la parabole des talents. (Matthieu 25:14-30)

Ces talents représentent une grande responsabilité et le Seigneur s’attend à ce que nous les utilisions à bon escient au service des autres. Il ne veut pas que nous allions les cacher par peur de ce qu’ils pensent. Ces dons sont une grande responsabilité et, à maints égards, cette responsabilité requiert beaucoup d’humilité.

—————————————————————————————————–

Consignes d’entretien

Pour maintenir votre nouvel outil en parfaite état de marche, veuillez suivre ces simples consignes d’entretien :

Utilisez-le fréquemment

Comme on dit, un outil qui ne sert pas finit par rouiller. Pour entretenir votre don, vous devez l’utiliser souvent. Prenez-en l’habitude. La foi est comparable à un muscle : plus on l’utilise, plus elle se développe.

Chaque fois que vous demandez à Dieu de vous parler et que vous recevez Son message, c’est une preuve que vous croyez en la prophétie. Plus vous vous exercez, plus votre foi grandira et plus les choses deviendront faciles.

Lisez la Parole

Il faut de la foi pour entendre Dieu, et cette foi provient de la Parole de Dieu. En pratiquant votre don, vous acquerrez une certaine assurance et vous surmonterez votre appréhension initiale.

C’est formidable, mais ce n’est pas sans danger. En effet, on pourrait se mettre à penser que l’on n’a plus besoin de la Bible, puisqu’on s’adresse directement au Patron. Mais il ne faut pas se leurrer ! D’ailleurs, Jésus comparait la Parole de Dieu à un trésor de choses nouvelles et de choses anciennes.

(Matthieu 13:52)

Il vous faut les deux et un bon équilibre doit être trouvé.

On pourrait également comparer la prophétie et la Parole écrite à deux groupes d’aliments, comme les féculents et les protéines. Il faut un équilibre entre les deux pour rester en bonne santé.

Il est recommandé d’avoir une certaine connaissance de la Parole écrite pour confirmer les paroles que l’on reçoit personnellement d’En Haut, et cette connaissance vient d’une lecture approfondie et régulière de la Bible.

Celle-ci est le manuel du Bureau céleste des poids et mesures, elle contient les précisions qui vous permettront de peser et mesurer les messages reçus.

Dieu ne vous dira rien qui vienne contredire ce qu’Il a déjà dit dans la Bible, mais ne soyez pas étonné qu’Il y ajoute une quantité de détails qui ne s’y trouvent pas. C’est en fait l’une des raisons d’être de la prophétie : elle complète la Bible et nous montre comment ses grandes lignes directrices s’appliquent aujourd’hui à notre vie personnelle.

Certains sujets ne sont pas traités dans la Bible, ou ils le sont de façon trop générale. Ou bien certains principes sont difficilement applicables dans notre contexte actuel.

Par exemple, vous vous demandez si vous devez voyager en avion ou en voiture … Or, dans la Bible, vous ne trouverez aucune mention de ces moyens de locomotion, pour la bonne raison qu’ils n’existaient pas à l’époque.

Cependant, le Seigneur pourra vous donner un verset qui vous indiquera de vous presser ou d’aller lentement.

Ou alors, et c’est là qu’intervient la prophétie, Il pourra vous donner une réponse plus précise, en employant la terminologie contemporaine.

Pour des questions plus délicates, il faut une certaine sagesse pour savoir si la Bible doit être appliquée à la lettre ou s’il faut adapter le message à la situation donnée. Dieu merci, Il a promis de nous donner cette sagesse :

Si l’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il demande à Dieu qui la lui donnera, car Il donne à tous généreusement et sans faire de reproche.

(Jacques 1:5)

Soyez en communion avec d’autres croyants

Que vous soyez un nouveau chrétien, ou novice dans l’usage de la prophétie, vous avez tout à gagner d’être en communion avec d’autres chrétiens qui, comme vous, ont foi en Dieu et pratiquent ce don de l’Esprit.

Au début, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de ceux qui connaissent bien la Parole écrite : ils vous aideront à évaluer les messages reçus pour en tirer le meilleur parti.

Cependant, si vous êtes isolé, sans rapports possibles avec d’autres croyants, souvenez-vous que Dieu n’est pas limité et qu’Il peut quand même vous parler, si seulement vous êtes prêt à écouter.

Dépendez entièrement du Seigneur

Écouter Dieu requiert un effort, de la persévérance et de la détermination. Il faut s’accrocher. Jésus promet que si vous demandez, vous recevrez ; si vous cherchez et frappez, vous trouverez ; et alors les choses de l’Esprit s’ouvriront à vous.

(Matthieu 7:7)

Mais Il ne dit pas qu’elles vous seront servies sur un plateau d’argent sans le moindre effort de votre part. Gardez-vous de tomber dans l’autosatisfaction. Au contraire, reconnaissez à quel point vous avez besoin du Seigneur, et appréciez l’immense privilège que vous avez de pouvoir L’entendre.

Soyez avide de recevoir Ses réponses.

***

Éviter les écueils

Oui, il existe des écueils, mais ils peuvent être évités si l’on prie et si l’on prend certaines précautions. Voici une liste des écueils, des pièges les plus fréquents, accompagnée de quelques conseils qui ont fait leurs preuves.

S’attribuer le mérite

Il faut avant tout se méfier de l’orgueil. Il est naturel, au départ, que vous soyez tenté de vous attribuer une part du mérite. Après tout, c’est par votre intermédiaire, n’est-ce pas, que sont venues ces merveilleuses paroles, ou ces illustrations. Votre aptitude à recevoir de tels messages mérite bien un peu de reconnaissance !

S’il est vrai que ces paroles sont venues par votre intermédiaire, cela ne veut nullement dire, pour autant, que vous soyez supérieur aux autres. Vous n’en êtes pas l’auteur, c’est la puissance du Seigneur qui est passée à travers vous ! Comme le disait Jésus :

Un sarment ne saurait porter du fruit tout seul, sans demeurer attaché au cep. Il en est de même pour vous: si vous ne demeurez pas en Moi. …Car sans Moi, vous ne pouvez rien faire.

(Jean 15:4-5)

Gardez cela toujours à l’esprit et donnez le mérite à qui il revient. Priez et faites tout votre possible pour rester humble, et pour rendre à Dieu toute la gloire, même si, dans Sa merveilleuse sagesse, Il a jugé bon de vous choisir comme instrument.

Un jour, Jésus donna ce conseil à Ses disciples :

Quand vous priez, n’imitez pas ces hypocrites qui ai-ment à faire leurs prières debout à l’angle des rues : ils tiennent à être remarqués par tout le monde. Vraiment, Je vous l’assure: leur récompense, ils l’ont d’ores et déjà reçue. Mais toi, quand tu veux prier, va dans ta pièce la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le lieu secret. Et ton Père, qui voit dans ce lieu secret, te le rendra.

(Matthieu 6:5-6)

C’est exactement la même chose pour la prophétie. C’est ici un point essentiel pour bien écouter le Seigneur : il faut vous réfugier dans votre lieu secret, que ce soit votre chambre, votre bureau ou le fond du jardin. Il faut vous isoler, physiquement aussi bien que spirituellement.

Et lorsque vous avez l’intention d’écouter le Seigneur, gardez-vous de le crier sur tous les toits. Ce n’est pas pour autant que vous devez en faire un grand secret.

À certaines occasions, vous serez amené à parler aux autres de votre don, ou à partager certains messages susceptibles de les encourager ; mais le fait de vous vanter de votre don de prophétie risque fort d’y mettre un terme.

En outre, prenez garde à ne pas devenir trop familier avec ce don qui est, ne l’oublions pas, surnaturel : vous finiriez par ne plus l’apprécier ou par le considérer comme allant de soi.

Si quelqu’un se croit debout, qu’il prenne garde de ne pas tomber !

(1 Corinthiens 10:12)

nous avertit la Bible. Une fois que l’on a acquis l’habitude d’écouter le Seigneur, on risque de devenir un peu trop sûr de soi. Maintenant que l’on a saisi le principe de la prophétie, on se dit que ce n’est plus si difficile après tout.

Une telle attitude pourrait vous conduire à penser que cela vient de vous, et que vous êtes une espèce de champion, puisqu’il vous est si facile d’écouter Dieu. Mais encore une fois, cela ne vient pas de vous, vous n’êtes que l’instrument de Jésus.

Dévaloriser la Parole écrite.

Si vous ne comparez pas vos messages à la Parole écrite, vous multipliez vos chances de faire fausse route.

Imaginez que vous tissiez une grande tapisserie particulièrement complexe. Des instructions détaillées vous ont été données par écrit et, tant que vous les suivez, le motif est parfaitement clair et précis. Mais si, d’aventure, vous décidez de vous passer des instructions, vous manquez un fil ici ou là, et le motif n’apparaît plus aussi distinctement.

Au début, l’erreur est négligeable, à peine perceptible, mais si vous ne vous arrêtez pas pour la réparer — ce qui vous oblige à revenir en arrière pour reprendre les instructions — vous finirez par avoir une image terriblement déformée.

De même, on néglige parfois de comparer ses messages à la Parole écrite. On donne trop d’importance à son don de prophétie, au détriment de la Parole écrite.

Et puis, cela prend du temps, surtout si la Bible ne vous est pas familière. Cela représente un effort de prier et de rechercher dans la Bible des situations similaires à la vôtre, qui pourraient confirmer vos messages ; mais cela en vaut la peine.

Si vous êtes fidèle à lire votre Bible un peu chaque jour, cela deviendra de plus en plus facile, car très vite vous saurez trouver les passages adéquats.

Vous pouvez également vous adresser à des frères et sœurs dans la foi, qui vous aideront à appliquer et mettre en perspective les paroles que vous recevez du Ciel. La Bible dit :

Que par la bouche de deux ou de trois témoins, toute parole soit établie.

(Matthieu 18:16)

Et le salut se trouve dans le grand nombre des conseillers.

(Proverbes 11:14)

A suivre …

***

 

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post