Accueil Sois un ami D’ici 2030, ils détiendront les deux tiers des richesses du monde –...

D’ici 2030, ils détiendront les deux tiers des richesses du monde – La France s’appauvrit !

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

D’ici 2030, ils détiendront les deux tiers des richesses du monde

La concentration des biens mondiaux entre les mains des riches risque de déboucher sur l’augmentation de la méfiance et de la haine au sein des autres couches de la population de la planète.

Pas moins de 64% des biens mondiaux seront concentrés entre les mains de 1% de la population vers 2030, écrit le journal The Guardian, se référant à une étude réalisée par des experts de la bibliothèque de la Chambre des communes du Royaume-Uni.

Comme ils le précisent, la tendance à la concentration des biens matériels entre les mains d’un cercle réduit de personnes s’observe depuis la crise financière de 2008. En moyenne, affirme The Guardian, la part de l’ensemble des biens mondiaux du 1% des plus riches augmente de six points par an. Sur la même période, la richesse des 99% restants de la population mondiale n’a augmenté que de trois points.

Le journal souligne que si la situation perdure et que ces pronostics s’avèrent corrects, d’ici 2030 les personnes les plus riches de la planète se partageront quelque 305.000 milliards de dollars (près de 248.000 milliards d’euros) Actuellement, leur patrimoine commun est évalué à 140.000 milliards de dollars (près de 114.000 milliards d’euros)

Les experts expliquent la hausse du patrimoine des riches par une répartition inégale des revenus, une plus grande part de l’épargne parmi les couches financièrement aisées de la population et l’accumulation d’actifs. En outre, joue le fait que les riches investissent activement dans les titres et les actifs financiers, ce qui leur apporte des revenus disproportionnés.

Les analystes préviennent que ces rythmes de répartition des biens mondiaux au profit des riches risquent de conduire à une hausse de la méfiance et de la haine au sein des autres couches de la population au cours de la décennie à venir.

____________________________________________________

Inégalités: comment l’écart riches/pauvres s’est creusé ces dernières années

L’organisation Oxfam a publié un nouveau rapport sur les inégalités matérielles dans le monde. D’après ce rapport, les dirigeants de grandes compagnies sont devenus encore plus riches alors que les travailleurs et les paysans sont devenus plus pauvres.

Le rapport traditionnel d’Oxfam, publié en prévision du forum économique mondial de Davos, montre que la fortune des individus les plus riches de la planète a augmenté en un an, et que désormais 1% de la population possédait plus de la moitié des richesses mondiales. Par contre, les biens de 3,7 milliards d’habitants de la planète — la moitié pauvre de la population mondiale — sont restés au même niveau. Selon le quotidien RBC.

En un an (entre l’été 2016 et l’été 2017) la richesse mondiale totale a augmenté de 9.300 milliards de dollars, et 82% de cette augmentation (7.600 milliards de dollars) a atterri dans la poche des 1% les plus riches de la planète, expliquent les calculs d’Oxfam d’après le rapport annuel du Crédit suisse — Global Wealth Databook. Au final, la part de la richesse mondiale détenue par les 1% les plus riches a augmenté jusqu’à 50,1% (contre 49% un an plus tôt). En 2000, leur part était de 45%.

Alors que les 1% les plus riches possèdent 50% des richesses mondiales, la moitié pauvre de la planète se contente de moins de 1% des richesses mondiales — et même 0,5% en soustrayant les dettes nettes.

Oxfam a analysé séparément la dynamique de la richesse des milliardaires mondiaux figurant sur la liste du magazine Forbes. L’an dernier, le nombre de milliardaires a augmenté de 233 — une hausse record — pour atteindre 2.043 personnes, dont presque 90% d’hommes.

L’organisation indique que la richesse totale des milliardaires a augmenté de 13% par an depuis 2010, soit six fois plus vite que les revenus des travailleurs et des employés ordinaires à travers la planète.

Les auteurs du rapport expliquent que les habitants les plus aisés de la planète se sont notamment enrichis grâce à la détérioration des conditions de travail des employés. Parallèlement à la suppression des droits des travailleurs grandit l’influence des grandes entreprises sur la prise de décisions au niveau de l’État, ainsi que les versements aux principaux actionnaires.

L’augmentation du nombre de milliardaires n’est pas synonyme de croissance économique, mais au contraire d’échec du système. Ceux qui fabriquent des vêtements, assemblent des téléphones et récoltent la nourriture sont exploités pour créer un flux ininterrompu de marchandises bon marché et augmenter les recettes des grandes entreprises.

_______________________________________________

Patrick commentaire :

Voici deux articles qui en disent long sur l’avenir de notre société. Ces articles ne devraient pas trop vous surprendre, mais plutôt confirmer vos craintes sur la répartition des richesses dans le monde.

L’écart entre les riches et les pauvres s’agrandit d’année en année. Nous n’avons pas besoin d’aller bien loin pour le constater. Nous avons juste besoin de regarder l’état de notre population en France.

Le pouvoir d’achat des basses classes et des ouvriers dans notre pays fond à vue d’œil ; quant à nos gouvernants, nos dirigeants, etc. Ils vivent plus que jamais confortablement, avec de belles retraites dorées en vue.

Mais tout cela, vous le savez déjà, vous le vivez chaque jour !

Mais où je voudrais attirer votre attention, c’est où tout cela va nous conduire. Qu’elle avenir se dessine pour nos générations à venir. Dans quel genre de société allons-nous vivre et nos enfants ?

Que vous le croyez ou pas, nous retournons dans une société féodale qui sera divisée entre les riches et supers riches en haut de l’échelle et la classe pauvre (les cerfs), les serviteurs, ceux qui sont en bas de l’échelle ; il n’hésitera plus rien au milieu !

Les moyennes classes auront disparu ; le pouvoir appartiendra seulement aux fortunés et aux élites dirigeantes… Vous pouvez déjà le voir de vos propres yeux que cela arrive…

Cela fait plus de trente ans que j’en parle et que j’avertis les gens de ce changement de société. Tout est dans la Bible, écrit noir sur blanc.

Avec d’autres amis chrétiens, nous avions informé les gens sur la création de l’euro bien avant son existence.

Nous les avions avertis de la création de l’Europe et de la dictature de Bruxelles sur la souveraineté des Etats européens. Maintenant, c’est largement accompli.

Nous les avions prévenu de la venue d’un gouvernement mondial qui obligera les pays à se soumettre à leur volonté. Depuis la crise de 2008, les Etats œuvrent pour cette réalisation et dans cette direction !

Nous les avions mis en garde contre un système monétaire international qui était en projet et la création dans nouveau système de crédit qui obligera les gens de recevoir un microchip ou puce électronique dans leur main.

Je me rappelle de la réaction des gens, il y a une trentaine d’années, qui se moquaient qu’une telle chose puisse arriver un jour. Regardez aujourd’hui, de plus en plus les pays utilisent ce système pour remplacer les autres formes d’identification.

Note : Que l’on soit d’accord ou pas, c’est ainsi. Ce n’est rien d’autre qu’une mise en place de la surveillance planétaire et de l’oppression sur toutes les nations.
Bientôt pour remplacer la carte et divers papiers, il va nous être proposé une puce électronique qui sera implantée sous notre peau. Elle est déjà utilisée pour les animaux, les malades mentaux, les personnes âgées et les détenus se trouvant en liberté conditionnelle. Mais aussi pour l’identification des élèves dans les écoles, les universités, pour les cantines, etc…

Oui, toutes ces choses sont mises en place ces dernières années. Elles vont changer radicalement notre façon de vivre, nos libertés, nos droits. Alors, comment y faire face ? Que pouvons-nous faire pour nous protéger ?

Les réponses sont dans la Bible si vous prenez le temps de la lire et de l’étudier. Ces événements ont été prophétisés il y a plus de 2000 ans dans la Bible, et certains de ces événements, bien avant cela.

Mais quoi qu’il arrive, Dieu a promis de garder et de protéger les siens. Il a dit :

« Tu verras de tes propres yeux la récompense des méchants, mais quant à toi, le mal ne s’approchera pas de toi ni de ta maison ; je te garderai et je te protégerai de l’heure de l’épreuve qui doit arriver sur toute la terre »

______________________________________________

 

Les inégalités de richesse ne cessent de se creuser en France

A la veille de la tenue du sommet de Davos, l’ONG Oxfam publie son désormais traditionnel rapport sur la répartition des richesses dans le monde. La France est loin d’être exemplaire en la matière et l’ONG souhaite présenter à Emmanuel Macron un projet de loi contre les inégalités…

« Les inégalités augmentent en France », confirme l’économiste David Cayla, commentant le rapport que l’ONG Oxfam a publié aujourd’hui. Cette dernière profite du sommet Davos, en Suisse, pour tirer la sonnette d’alarme: l’année dernière, 82 % des richesses engendrées ont profité au 1 % les plus riches de la population mondiale. La France ne fait pas exception: l’année dernière également, les 10 % les plus riches détenaient plus de la moitié des richesses, alors que les 50 % les plus pauvres ne s’en partageaient que 5 %… « Le fossé entre riches et pauvres atteint également des sommets », lit-on dans le rapport.

 « Une tendance à l’accroissement des richesses qui devrait s’accentuer davantage encore à la suite de la dernière réforme fiscale du gouvernement qui profitera essentiellement aux plus aisés, comme Oxfam l’a révélé dans un rapport en septembre », poursuit l’ONG.

« Effectivement, les plus riches ne cessent de s’enrichir. Mais ça ne veut pas forcément dire que les plus pauvres s’appauvrissent », estime David Cayla, économiste à l’université d’Angers et membre des Economistes atterrés, tout en soulignant que les classes moyennes peuvent se sentir lésées: « C’est tout l’aspect un peu révoltant et qui, du coup, donne l’impression à la plupart des gens d’être exclus des politiques menées actuellement »

« Quand le gouvernement Macron décide de supprimer l’ISF, et notamment sur la fortune financière et de le remplacer par l’impôt immobilier, lorsqu’il propose une taxe forfaitaire sur le revenu du capital, clairement il avantage et il tend à pousser vers le haut ceux qui gagnent le plus »

L’objectif affiché du gouvernement, avec la loi de finances 2018, est de faire en sorte que cette fiscalité, avantageuse pour les plus favorisés, encourage les investissements étrangers sur le sol français, afin de faire revenir les capitaux. Mais cette théorie du ruissellement, qui consiste à favoriser les riches sur le plan fiscal pour que tout le monde, à terme, en profite, est-elle vraiment efficace? Rien n’est moins sûr, estime David Cayla:

« Ce n’est pas qu’il [le gouvernement, ndlr] croit qu’en devenant plus riche, les riches s’enrichiront. C’est qu’il croit qu’en favorisant ceux dont le capital est le plus mobile, il va attirer une partie du capital international qui va venir en France. Le problème, c’est que tous les pays font ça »

Attaqué de toutes parts pour donner l’impression de « faire des cadeaux aux riches », le Premier ministre Edouard Philippe se défendait ainsi dans un interview accordée en juillet dernier aux Echos: « Nous voulons provoquer un effet de souffle fiscal en faveur de l’investissement, de l’emploi et de la croissance »

« Je crois que le gouvernement est sincère lorsqu’il croit qu’en attirant les capitaux de l’étranger, on va créer de l’emploi. Mais c’est une démarche dont le cœur est une logique de compétitivité », estime l’économiste « c’est la concurrence avec les autres pays qui est au cœur de la logique. Pas simplement l’idée que la richesse va ruisseler vers le bas »

« Macron qui a réuni à Versailles 140 chefs d’entreprises, c’est tout à fait logique. ‘Regardez la France, on est attractifs, on ne taxe pas les gens’. C’est une politique mercantiliste du capital, c’est-à-dire qu’on essaie de récupérer du capital sur le dos de nos partenaires. C’est une politique qui n’a de sens que dans un monde global, dans lequel le capital circule »

Le rapport de l’Oxfam souligne qu’en 20 ans, « la fortune totale des dix plus grandes fortunes françaises a été multipliée par 12 pendant que le nombre de pauvres augmentait de 1,2 million de personnes. Résultat: en 2017, seuls 32 milliardaires français possèdent autant que les 40 % les plus pauvres de la population française » La France est-elle de plus en plus inégalitaire?

« Oui, mais ce n’est pas que la France, c’est le monde entier. Tous les pays font la même politique et qui se veut le plus attractif pour les plus riches. Les conséquences de ça, c’est un monde qui devient de plus en plus inégalitaire », constate David Cayla.

L’ONG Oxfam lance une pétition, baptisée « Loi inégalités« , pour soutenir les propositions de mesures qu’elle a soumises à Emmanuel Macron, afin de faire de la France « un pays pionnier dans la lutte contre les inégalités et de donner forme à une économie plus humaine, inclusive et responsable » Reste à savoir si le gouvernement suivra.

Patrick :

Je suis désolé de les contredire, nous en sommes loin d’en prendre le chemin ! « Des aveugles qui conduisent d’autres aveugles ! » Je ne crois pas que ce plan va dans les plans des mondialistes.

Ce n’est pas légalité des ressources qu’ils (mondialistes) recherchent, mais l’asservissement des peuples sous leur main de fer (dictature)

Quant à nos dirigeants actuels en France, ils sont bien loin du peuple ! Un chef d’État qui n’en est pas un ; une politique internationale qui fait la honte de notre pays ; une pauvreté nationale qui dénonce le vol des pauvres par les riches ; et pour clore le tout, une France à l’agonie qui se meurt de jour en jour !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Sois un ami
Je suis ce qu’on peut appeler un « Don Quichotte » de la plume. Ce qui fait qu’un écrivain devient un artiste, c’est qu’il découvre sa vraie personnalité dans ses écrits. Il n’est pas assujetti aux « On dit », où, « Il ne faut pas que j’écrive cela ». Il est vrai avec l’inspiration qui lui est donnée, pure dans ses pensées. Le prix d’une telle liberté est : « Si tu peux être vrai avec toi-même, tu ne peux être faux avec personne » Patrick Etienne
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message