Bonne journée

CORONAVIRUS – plusieurs choses à prendre en compte

Ces dernières semaines, les médias nous inondent d’informations sur le tristement célèbre coronavirus dont le monde entier fait grand cas. Je vois plusieurs éléments à prendre en compte à ce sujet :
Le premier est le virus lui-même qui, bien que sérieux, virulent et dangereux, n’est peut-être pas aussi mortel qu’on le décrit. Gardons aussi à l’esprit que nous vivons dans un monde déjà plein de virus.
Nous avons aussi le problème de la panique. Le virus est une chose, mais la crainte que suscite l’information continue des médias sur sa progression dans le monde entier, la panique ainsi créée et stimulée, en est une autre.
La troisième question qui, pour l’instant, reste à l’horizon pourrait être celle du vaccin : si un vaccin est finalement développé pour contrer ce virus, jusqu’à quel point allons-nous lui faire confiance et dans quelle mesure le gouvernement va-t-il nous obliger à nous faire vacciner. Beaucoup de gens ont des sentiments mitigés à l’égard des vaccins et de leurs effets secondaires potentiels.
Il est également très intéressant de noter, même si certains se moquent complètement de ce point de vue, que de telles épidémies, appelées pestes, ont été prédites dans différents passages de la Bible, comme faisant partie des événements précédant la seconde venue du Christ.
Jésus a mentionné, en se référant à cette époque : Il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. (Matthieu 24:7)
Les sceptiques diront et, dans un sens, ils auront raison :
Oh ce genre de catastrophes s’est toujours produit, mais les médias n’étaient pas assez développés pour le faire savoir au monde entier.
Toutefois, nous devons admettre que, ces dernières années, la fréquence de ces événements a augmenté et leur importance et leur impact sur nos sociétés et le monde qui nous entoure ne cessent de croître.
********************
Pour faire face à la réalité d’un monde rempli de virus et à la propagation du coronavirus en particulier, nous avons les promesses du Psaume 91. Nous devons apprendre à marcher chaque jour par la foi, en faisant confiance à Dieu pour notre protection, et ne pas céder à la panique suscitée par un nouveau virus qui se propage dans le monde.
Psaume 91 :
Celui qui habite (on parle ici d’un lieu de résidence permanent, et non d’un endroit que l’on visite de temps en temps. Celui qui est continuellement en communion avec Dieu et qui entend Sa voix, habite en ce lieu) sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout Puissant.
Je dis à l’Éternel : Tu es mon refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie. Oui, assurément (si nous demeurons en Sa présence), c’est Lui qui te délivre du piège de l’oiseleur et de la peste dévastatrice.
Il te couvre de Ses ailes (image d’une maman oiseau couvrant ses petits) et tu trouves refuge sous Son plumage.
Sa fidélité te protège comme un grand bouclier.
Tu n’as donc pas à craindre les terreurs de la nuit, ni les flèches qui volent dans la journée, ou bien la peste qui rôde dans l’obscurité, ou encore le coup fatal qui frappe à l’heure de midi.
Que mille tombent à côté de toi, et dix mille à ta droite, toi, tu ne seras pas atteint. (Si vous demeurez dans cet endroit secret)
Nous avons cette merveilleuse promesse et nous devrions nous attendre à ce que Dieu la tienne, à ce qu’Il nous protège et nous délivre parce qu’Il est fidèle à Sa Parole.
Ésaïe 54:14 nous le confirme :
Tu seras affermi par la justice, à l’abri de toute oppression; tu n’auras rien à craindre, car la terreur sera bannie et elle ne t’atteindra plus.
Voici comment devraient être notre attitude et notre façon de vivre :
Je ne vais pas laisser la peur et la panique créées par les nouvelles m’atteindre. Je refuse de vivre dans cette peur, je choisis de vivre dans le lieu secret du Très-Haut. La peur n’est pas la volonté de Dieu pour moi.
Même s’il est important de rester informés de ce qui se passe autour de nous et dans le monde, nous pouvons choisir de minimiser notre exposition aux nouvelles et à leur flot de craintes.
Notre âme se nourrit de ce que nous lisons et entendons, et les médias ne devraient pas être la source de notre nourriture spirituelle.
Nous devons être nourris par la Parole de Dieu et vivre en relation avec notre Père céleste. C’est là que nous trouverons notre paix et notre joie, au milieu de la tourmente.  
_________________________________________________

Les pierres de gué

S’il vous arrive de vous sentir démuni face à vos faiblesses, à vos échecs, ou aux circonstances, c’est là que vous allez découvrir combien le Seigneur est proche de vous et soucieux de votre bien. Car c’est au milieu des plus grandes épreuves que nous apprenons que Jésus est toujours à nos côtés. Il nous aime et ne désire rien d’autre que notre plus grand bien.
Lorsque nous comprenons que le Seigneur a une bonne raison pour tout ce qu’Il laisse arriver, c’est alors que nous pouvons apprendre à tirer parti de nos difficultés. Chaque obstacle, chaque déception peut devenir un passage, un tremplin qui nous emmène plus haut.

Le plan d’amour de Dieu

Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui L’aiment (Romains 8:28).
Il ne vous laissera jamais rien arriver, à vous Son enfant, qui ne soit pour votre bien. Il se peut que vous ayez vécu une multitude d’événements qui, au départ, semblaient négatifs, mais avec le temps vous vous rendrez compte qu’ils ont, d’une certaine manière, joué un rôle positif dans votre vie. Vous le constatez peut-être déjà.
Dieu exauce toujours nos prières de façon parfaite, mais pas toujours comme nous le voudrions, parce qu’Il voit plus loin que nous et sait que ce que nous recherchons pourrait nous faire du tort, à nous ou aux autres, s’Il devait nous l’accorder.
Souvent, par après, nous nous rendons compte que l’objet de notre requête n’était autre qu’un caillou — un caillou qui ressemblait à du pain —, alors qu’Il cherchait à nous donner du pain qui, dans notre vision extrêmement limitée des choses, nous apparaissait comme un caillou (Matthieu 7:7-11)

Les moments les plus sombres

Les desseins de Dieu n’apparaissent pas toujours à première vue, mais vous pouvez toujours avoir l’assurance qu’Il veille sur vous et que toutes choses finiront par concourir au bien — d’une façon ou d’une autre.
Quand vous traversez une épreuve, en dépit de la confusion, des batailles qui font rage, en dépit des pertes subies et de l’immensité du chagrin, il vous faut vous accrocher à la certitude que le Seigneur vous aime. Son amour est immuable, infaillible, éternel.
Quoi qu’il arrive, aussi sombres que soient les perspectives, aussi intenses que soient les combats, aussi long et obscur que soit le tunnel, aussi difficile à supporter que soit la souffrance, Il vous aime! Il ne mesure pas Son amour. Il ne le distribue pas avec parcimonie en proportion de vos mérites. Mais Il le déverse libéralement et en abondance !
Je suis Moi-même avec vous chaque jour, jusqu’à la fin du monde, nous a promis Jésus (Matthieu 28:20)
Et aussi : Je ne te laisserai pas, non, Je ne t’abandonnerai jamais (Hébreux 13:5)
Même au milieu des épreuves les plus sombres, le Seigneur est toujours un véritable ami plus attaché qu’un frère (cf. Proverbes 18:24)
Si je devais traverser la vallée où règnent les ténèbres de la mort, je ne craindrais aucun mal, car Tu es auprès de moi : Ta houlette me conduit et Ton bâton me protège (Psaume 23:4)
Il est là dans les ténèbres. Il est là, au milieu de l’épreuve. Dans le test. Au sein même de la confusion. Il est là dans les profondeurs. Parce qu’Il vous aime. Il est là pour vous aider à vous en sortir.
Jésus n’aime pas vous voir souffrir, vous voir malheureux, mais Il sait que vous devez endurer ces difficultés pour devenir l’homme ou la femme qu’Il veut que vous soyez, afin que vous puissiez jouer votre rôle dans le grand dessein de Dieu — comme Lui-même dut endurer l’agonie de Sa mort sur la croix pour les péchés  du monde.

Le chemin vers la gloire

Quand vous parviendrez au terme de votre vie et que vous regarderez en arrière le chemin parcouru, vous verrez combien le Seigneur vous a aimé, et avec quelle fidélité Il a veillé sur vous, surtout dans les moments les plus difficiles.
Alors, il vous apparaîtra clairement que toutes les pierres en travers de votre route n’avaient pas été placées là pour vous faire trébucher, mais pour vous permettre de traverser, pour vous servir de tremplin vers la gloire — la gloire d’un abandon total au Seigneur, la gloire de Son Esprit opérant à travers un esprit humble, une âme confiante, des pensées soumises, un cœur aimant.
Donc, où que semble vous emmener votre route, n’oubliez pas que Jésus est avec vous. Il se soucie de vous, et, tôt ou tard, Il fera en sorte que les pires situations concourent à votre bien. C’est ce qu’Il a promis !
************
Apprenez cette simple équation : épreuves égalent quelque chose de bien, et votre vie s’en trouvera enrichie : vous progresserez plus vite, votre esprit sera plus serein, et vous reconnaîtrez plus facilement la main de Dieu dans votre vie.
Toute la différence est là : on peut considérer tous les problèmes, les tests, les luttes et les tribulations, en s’attendant au pire, ou bien on peut y faire face avec l’excitation et le challenge d’y découvrir tout le bien que le Seigneur saura tirer de ces difficultés.
************
POURQUOI DIEU PERMET-IL LES ÉPREUVES ET LES TESTS ?
Pour nous rapprocher de Lui
Psaume 107:12–13
Pour voir si nous Lui demeurerons fidèles
Deutéronome 8:2
Deutéronome 13:3–4
Jérémie 17:10
Pour nous rapprocher de Sa Parole
Psaume 94:12
Psaume 119:67,71
Pour nous faire porter plus de fruit
Jean 15:2
Pour notre instruction
Hébreux 5:8
1 Pierre 4:1–2
Pour faire de nous des vases plus utiles
Jérémie 18:4
2 Timothée 2:21
Pour nous purifier
Psaume 66:10
Job 23:10
Esaïe 48:10
Daniel 11:35
1 Pierre 1:7
Pour nous préparer au futur
Deutéronome 8:16
Psaume 105:17–22
Pour nous enseigner la patience
Romains 5:3
Jacques 1:3–4
Pour nous apprendre la compassion à l’égard des autres
Hébreux 4:15
2 Corinthiens 1:4
_________________________________________________

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post