Chapitre 12 – Le don ou le donateur ?

Les promesses de Dieu sont des ruisseaux qui ne tarissent jamais
Voulez-vous recevoir une bénédiction sans connaître Celui qui bénit ? Un don, mais pas le Donateur ?
Cela paraît impossible que quelqu’un puisse désirer les bénédictions du Seigneur sans vouloir le Seigneur Lui-même ; que quelqu’un veuille recevoir des dons sans avoir envie de connaître le Donateur : et pourtant, il arrive que ce soit le cas. Il y a des gens qui refusent de se soumettre comme c’est nécessaire si l’on veut faire la connaissance du Christ en personne.
Ils lisent des livres qui traitent de ses bénédictions et de ses promesses, ils demandent aux gens de prier pour eux, ils assistent à toutes sortes de réunions à l’église ; mais ils refusent catégoriquement de s’isoler avec Lui, dans l’intimité de la prière, et de Lui ouvrir leur cœur pour qu’Il puisse s’entretenir directement avec eux –  pour eux, c’est HORS DE QUESTION !
Ils ne tiennent pas trop à S’APPROCHER de Lui parce qu’alors, Il pourrait les regarder droit dans les yeux et leur parler de certains petits détails qu’ils préféreraient passer sous silence.
Ils ne veulent pas d’une RELATION INTIME avec Lui, parce que la lumière de sa présence pourrait révéler  des choses qu’ils ne sont pas prêts à accepter.
Ils ne recherchent pas le CONTACT PERSONNEL parce qu’ils ne sont pas prêts à payer le prix qu’une telle relation exige. Non ! Ils se disent qu’il vaut mieux prendre ses distances et suivre de loin, et essayer d’obtenir  la bénédiction par un autre moyen, plutôt que de se risquer à s’approcher de trop près du projecteur éblouissant de cette Présence ; le coût est beaucoup trop élevé – c’est un examen de conscience pour lequel ils ne sont pas prêts.
Il vaut mieux éviter de tendre la main pour LE TOUCHER, comme le fit la femme qui avait touché la frange de son vêtement, de peur qu’Il ne se retourne et demande : Qui M’a touché ? Et il s’ensuivrait une conversation qui ramènerait à la surface des choses qu’il vaut mieux garder dans l’ombre ; il vaut mieux rester dans l’anonymat de la foule.
Non, vraiment ! Il vaut mieux ne pas essayer de Le toucher, parce que ce serait le signe d’une soumission sans condition, d’une entière allégeance, d’une remise en question totale. Mieux vaut laisser le cœur en dehors de tout cela, et se cantonner à une foi mentale plutôt que de vouloir une foi profonde ancrée dans le cœur.
Ainsi raisonnent, peut-être inconsciemment, ceux qui veulent la bénédiction sans Celui qui bénit. Mais la foi mentale, ou intellectuelle, n’amènera pas la bénédiction et il n’est point de dons sans Celui qui donne, car c’est le CHRIST LUI-MEME qui accomplit chacune de ses promesses, qui résout chaque problème et répond   à chaque besoin.
Séparés de LUI, vous ne pouvez rien faire. Vous devez entrer en contact avec Lui personnellement. Vous devez traiter directement avec le Christ.
VOUS DEVEZ TOUCHER JÉSUS ; car sachez-le, il n’y a point de don sans le Donateur, et point de bénédiction sans Celui qui bénit !
Après tout, c’est le moyen le plus rapide et le plus facile : il suffit d’entrer dans la lumière éblouissante de sa présence, de baisser toutes vos défenses, de renoncer à tout subterfuge, et de vous soumettre corps et âme.
Ceux qui tentent de s’introduire dans la maison par un autre moyen, pour dérober les trésors du Ciel, sont des cambrioleurs et des voleurs. Vous ne pouvez pas forcer les serrures de la salle au trésor de Dieu. Vous devez obligatoirement entrer par la Porte. Jésus Lui-même est la Porte.
VOILA la bénédiction suprême, le plus grand bénéfice, la plus grande récompense de la vie de foi – c’est de pouvoir toucher le Seigneur en personne – de pouvoir entrer directement dans la présence du Donateur, le Roi des rois.
Ce contact intime vaut tous les dons du monde. Ce contact personnel est la bénédiction ultime, car il vous apporte non seulement la satisfaction de vos besoins matériels mais aussi la satisfaction de vos besoins spirituels. Il vous ouvre de nouveaux horizons glorieux, il élève votre âme à son apogée, et vous donne des visions de richesses insoupçonnées en Jésus Christ.
À vous qui souhaitez recevoir une bénédiction, qui voulez obtenir quelque chose de Dieu, permettez-moi de conclure en vous citant un verset ; puisse-t-il s’imprimer au plus profond de votre âme, et je prie sincèrement qu’il se réalise pleinement dans votre vie :
Trouve ta joie DANS LE SEIGNEUR, Il te donnera ce que ton cœur désire. (Psaume 37:4 PDV)
Puisse Dieu révéler à chacun de vous, EN CET INSTANT, que c’est du Christ – de Jésus seul – que nous avons le plus grand besoin, et qu’Il est la seule source d’abondance ; ainsi, nous pourrons rapidement reléguer le reste au second plan.
O Seigneur, montre-nous que nous ne pouvons obtenir
les bénédictions sans accepter Celui qui bénit ;
nulle victoire sans le Vainqueur ;
nulle lumière sans le Soleil de Justice ;
nul parfum sans la Rose de Sharon ;
pas de sainteté sans le Saint ;
pas de guérison sans le Guérisseur divin ;
pas de vie abondante sans le Dispensateur de la Vie …
car Jésus est TOUT EN TOUT, la Source ultime d’Abondance,
LE RUISSEAU QUI NE TARIT JAMAIS !

 

Epilogue par Patrick Etienne

Voici la fin de cette série en 12 épisodes sur la foi. Une série simple, bien expliquée, écrit par une vétérane de la foi ; une des meilleures explications comment la foi fonctionne et doit être mise en action dans notre vie de chrétien.
La foi tout simplement est la main de l’esprit qui se tend et qui reçoit, c’est notre effort spirituel.
C’est Dieu qui donne la foi à travers Sa Parole, et c’est à nous de la recevoir et d’y croire.
Bien sûr, nous n’allons pas déplacer une montagne et la jeter dans la mer du jour au lendemain. Mais nous allons développer ce muscle de la foi par des petites actions de foi au commencement, puis comme une boule neige qui dévale la pente, elle va grandir en prenant de l’élan.
Savez-vous comment une foi peut grandir ? En la testant régulièrement dans notre vie. Pour cela, il va falloir reconnaître qu’il y a un Dieu, et qu’il a le pouvoir de tout faire !
La sincérité dans notre cœur est primordiale et l’honnêteté aussi. Ne tenté pas Dieu pour rien ou par hypocrisie. Soyez sincère dans vos démarches, et n’essayez pas de trouver juste un prétexte pour dire : vous voyez cela ne marche pas parce que Dieu ne répond pas à la prière, parce qu’il n’hésite pas !
La bible dit ne croyez pas qu’un tel homme recevra une réponse, parce qu’il est instable dans toutes ses voies, il est comme le flot de la mer :
qu’il demande avec foi, ne doutant nullement ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et jeté çà et là or que cet homme-là ne pense pas qu’il recevra quoi que ce soit du Seigneur il est un homme incertain dans ses pensées, inconstant dans toutes ses voies. (Jacques 1:6-8)
************
Quand vous allez découvrir que Dieu a répondu à votre petite prière, vous allez trouver cela merveilleux, et votre foi va commencer à grandir. Et petit peu à petit peu, vous allez être plus hardi pour demander des choses plus importantes.
C’est de cette façon que la foi grandit et prend vie dans notre cœur et notre esprit.
La vie de chrétien sans la foi est complètement morte, stérile et inutile. Cela montre qu’on est seulement un Chrétien nominatif, sans puissance du Saint Esprit.
La vraie foi agit, passe à l’action, défit les impossibilités, croit à l’impossible ! On ne peut arrêter l’homme ou la femme qui ont la foi ! Parce que cette foi qu’ils ont, c’est cette foi qui a vaincu le monde :
… parce que tout ce qui est né de Dieu est victorieux du monde; et c’est ici la victoire qui a vaincu le monde, savoir notre foi. (1 Jean 5 :4)
Rappelez-vous, la foi est réelle, elle accomplie des miracles, elle change les choses, elle transforme les cœurs et les esprits des gens, elle accomplie ce qui nous est impossible pour l’homme de faire dans le monde physique.
************
Comme vous le savez, il y a cette épidémie du corona virus qui se répand, et notre pays est assez touché avec plusieurs décès (ce nombre grandit jour après jour), et bien sûr, la peur et la panique se répand aussi au fur à mesure des mauvaises nouvelles.
Tout ce que je veux vous dire, c’est que votre protection ne dépend pas que dans les mains des hommes ou de la médecine. Vous devez placer votre confiance en Dieu aussi, de savoir qu’il répondra à vos prières sincères, et que si vous criez vers lui de tout votre cœur, il vous protègera !
Je voudrais finir par ce texte très réconfortant qui j’espère vous encouragera :

L’un des plus grands facteurs de guérison, c’est la foi !

Notre santé physique dépend largement de notre santé mentale, laquelle dépend en grande partie de notre condition spirituelle. En fait, certains médecins estiment que nos maladies seraient dues, dans 90% des cas ou davantage, à des raisons émotionnelles ! Les craintes, le stress, les rancœurs offrent un terrain propice au développement de nombreuses maladies psychologiques et nerveuses, voire à des maladies d’ordre physiologique, telles que les affections cardiaques, les arthrites, les ulcères d’estomac. Ces maladies peuvent être causées par des soucis, par la peur, par l’animosité et la haine, ou par une façon négative de voir la vie. Ces émotions négatives produisent des toxines, véritables poisons qui, à leur tour, vont produire ces pathologies. En d’autres termes, comme la science l’a prouvé, votre état d’esprit peut empoisonner votre corps. C’est pourquoi la foi est un formidable remède ! Le fait de savoir que votre Père céleste vous aime, qu’Il va prendre soin de vous et des vôtres, de votre avenir, de votre situation professionnelle etc…, élimine vos craintes — en vous apportant la paix de l’esprit et du cœur. Ce sentiment de bien-être spirituel et le bon fonctionnement de vos organes vitaux qui en résulte, entraînent, à vrai-dire, l’élimination des poisons de votre sang. La simple foi en l’amour de Dieu est la meilleure médecine qui soit. L’essayer, c’est l’adopter !
***

Quelques exemples de guérisons accomplies par la puissance de Jésus

Le fils de l’officier royal
Jean 4 :46-54
Le paralysé qu’on fit passer par la toiture
Marc 2 :1-12
Le paralysé de la piscine de Béthesda
Jean 5 :1-16
L’homme à la main paralysée
Luc 6 :6-11
L’esclave du centurion
Luc 7 :1-10
La fille de Jaïrus
Marc 5 :22-24, 35-43
La femme qui toucha le bord de Sa tunique
Marc 5 :25-34
Les dix lépreux
Luc 17 :11-19
La guérison d’un aveugle
Jean chapitre 9
La résurrection de Lazare
Jean 11 :1-46

 

 

 

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post