Chapitre 03 – L’expectative

Les promesses de Dieu sont des ruisseaux qui ne tarissent jamais
 Pour quelle raison y-a-t-il si peu de gens qui OBTIENNENT DES CHOSES DE DIEU ? Il y a deux sortes de
Chrétiens; ceux qui prient et qui s’attendent vraiment à ce que quelque chose arrive, et ceux qui prient mais ne s’attendent à rien. La prière est avant tout un moyen de parvenir à un but, une connexion entre les besoins humains et les ressources divines, le cri d’un enfant qui appelle son Père en ayant la conviction que ce Père au grand cœur aime donner plus que l’enfant aime recevoir.
Si donc, vous qui êtes méchants, vous savez donner à vos enfants des choses bonnes, combien plus votre Père qui est dans les Cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui le Lui demandent.
L’un de nos amis nous dit un jour en riant que toute sa congrégation avait le dommoi ; ils demandaient sans cesse des choses au Seigneur, sans jamais croire qu’ils recevraient quoi que ce soit. Les gens disaient sans arrêt Donne-moi, donne-moi, donne-moi (Dommoi, dommoi, dommoi)
C’est comme l’histoire de ce vieux gardien d’une église campagnarde, dans les collines de Virginie ; il était monté sur son échelle et réparait quelque chose dans le beffroi, qui donnait sur la salle de réunion de prières. Il était donc assis au sommet de son échelle, et se mit à parler à un groupe de gens arrivé en avance à la   réunion de prière : Savez-vous pourquoi cette cloche ne marche pas ?
Ce vieux beffroi là-haut est tellement rempli de prières qui n’ont jamais dépassé le toit de l’église, que cette vieille cloche n’a plus la place de bouger. Ces prières sont toutes ici, il y en a des centaines accumulées là-haut, elles ne sont jamais montées plus haut simplement parce que vous n’avez jamais cru qu’elles seraient exaucées quand vous les avez faites.
Ne savez- vous pas qu’une prière n’en est pas une si vous ne vous attendez pas à ce que quelque chose arrive ?
Aucun de vous ne s’attendait à ce que quelque chose arrive quand vous avez fait ces prières. Je vous le dis, la foi véritable s’attend à quelque chose quand elle prie, et si vous ne vous attendez à rien, ce n’est pas de la foi, c’est tout simplement inutile.
Il y eut un service de prière différent ce soir-là, dans la vieille maison de réunion; quelle différence il y aurait si nous priions en nous attendant vraiment à ce que quelque chose arrive. Nous contentons-nous de prier ou nous attendons-nous à une réponse ? La prière change- t-elle les choses pour nous?
La prière n’est pas simplement une rêverie pieuse, qui n’a qu’un effet subconscient sur l’individu, mais c’est une chose très pratique, un moyen de parvenir à vos fins aussi réel, aussi uniforme et aussi vrai que le télégraphe ou le téléphone, SINON PLUS. Votre correspondant à l’autre bout du fil est toujours là, et II nous dit : Vous n’avez pas parce que vous ne demandez pas.
N’est-il pas triste que nous, en tant que croyants, nous fassions naitre l’incroyance dans le cœur des autres et fassions de notre Père Céleste la risée des incroyants, parce que nous ne recevons pas de réponses à nos prières ; nous leur laissons croire que notre Dieu n’est pas là, qu’il est endormi ou parti en voyage.
Comme Elie qui s’était moqué des païens quand ils avaient crié à leur dieu (1 Rois 18:26)
Oh, Baal, répond-nous ! Mais il n’y eut pas de voix, personne, qui répondit. Et il arriva qu’à midi, Elie se moqua d’eux et dit : Criez à haute voix, “car il est un dieu, il médite ou il est allé, à l’écart, ou il est en voyage ; peut-être qu’il dort, et il se réveillera ! Et ils crièrent à haute voix et se firent des incisions, selon leurs coutumes, avec des épées et des piques, jusqu’à faire couler le sang sur eux. Et il arriva, quand midi fut passé, qu’il n’y eut pas de voix et personne qui répondit et personne qui fit attention. Alors Elie dit à tout le peuple. Approchez-vous de moi. Et le peuple s’approcha de lui. Et il répara l’autel de l’ETERNEL qui avait été renversé. Et il arriva, à l’heure où l’on offre le gâteau, qu’Elie, le prophète, s’approcha et dit: ETERNEL, DIEU d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, qu’il soit connu aujourd’hui que Toi Tu es Dieu en Israël et que moi je suis Ton serviteur, et que c’est par Ta Parole que j’ai fait toutes ces choses. Réponds-moi, ETERNEL, réponds-moi et que ce peuple sache que Toi, ETERNEL, Tu es DIEU, et que Tu as ramené leurs cœurs. Et le feu de l’ETERNEL tomba. Et tout le peuple le vit, et ils tombèrent sur leurs faces et dirent: l’ETERNEL, c’est Lui qui est Dieu; l’ETERNEL, c’est Lui qui est Dieu.
Il y a quelques années, à Big Cabin, en Oklahoma, un père est venu me voir pour me demander de prier pour son garçon qui était très méchant. Nous avons prié à maintes reprises à ce sujet, et chaque fois qu’il y avait des requêtes de prières, il nous redemandait de prier pour le salut de son garçon ; Enfin, un soir, le garçon s’est approché à la suite de notre invitation et a donné son cœur à Dieu. La salle était surpeuplée et j’ai eu beaucoup de difficultés à parvenir à l’autre extrémité où des ouvriers m’avaient appelée pour que je prie avec quelqu’un.
Après la prière, j’ai vu ce père qui avait prié pour son garçon pendant si longtemps. Je l’ai attrapé par le bras et lui ai dit: Frère, votre fils est devant, il a été sauvé. Et que croyez-vous qu’il m’a répondu ? Ce n’est pas possible, vous devez vous tromper. Pas mon garçon. Ce doit être un autre garçon du même nom. Il y a quelqu’un d’autre dans la communauté qui a le même nom. Il m’a fallu presque cinq minutes pour persuader   cet homme que c’était son garçon, et qu’il avait vraiment été sauvé.
Cette nuit-là, le père déclara: Cela fait vingt ans que je prie pour mon garçon, et je n’ai jamais été
aussi surpris de ma vie que ce soir, quand j’ai appris qu’il avait été sauvé.
Prier pendant vingt ans sans jamais s’attendre à ce que Dieu fasse quoi que ce soit ! Il aimait Dieu, et croyait  que la Bible était vraiment la Parole de Dieu, mais au niveau de l’expectative, il ne s’attendait à rien du tout. Comme c’est triste, et comme cela doit briser le cœur de Dieu, de voir Son enfant prier sans arrêt, sans  s’attendre à la moindre réponse de Sa part.
Comme nous l’avons expliqué auparavant, nous nous attendons à ce que Dieu nous donne ce que nous demandons mais aussi à ce qu’il prenne pour nous. Nous voulons que, sans le moindre effort de notre part, Il descende et dépose sur nos genoux ce que nous Lui demandons. Il le fera plus tard, mais en y mettant des conditions, et ces conditions sont :
Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous le recevez, et il vous sera fait.
Il a le droit d’y mettre Ses propres conditions, et que pourrait-Il demander de moins, sinon que nous L’honorions en croyant en Sa Parole. La Bible n’a jamais dit que sans perfection il était impossible de plaire à Dieu. Si vous avez aujourd’hui dans votre cœur le désir de plaire à Dieu, honorez simplement Sa Parole en croyant en quelque chose qu’il vous est impossible d’obtenir tout seul.
Faites un pas de foi dans l’impossible, sans la moindre évidence à laquelle vous accrocher si ce n’est Ses promesses, en vous attendant à ce qu’il vous exauce et vous donne ce que vous désirez. Voilà ce qui Lui plait.
Certains des Chrétiens les plus exemplaires, qui n’ont pratiquement jamais commis le moindre péché, ne reçoivent néanmoins que très rarement des choses de Dieu, simplement parce qu’ils sont faibles à ce niveau.    Ils ne s’attendent pas à recevoir — ils n’ont pas la moindre notion de ce puissant principe de foi.
D’un autre côté, j’ai rencontré quelques Chrétiens très faibles — je veux dire faibles en ce qu’ils trébuchaient très souvent quand ils étaient tentés, bien qu’ils aient eu le désir sincère, semble-t-il, de ne faire que ce qui était juste — j’en ai donc rencontré certains, disais-je, qui recevaient fréquemment des réponses remarquables à leurs prières, simplement parce qu’ils avaient une foi enfantine, et qu’après chaque prière, vous pouviez voir qu’ils s’attendaient sincèrement à recevoir quelque chose
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post