2016-05-14_024119Vanité de la vie

Monde de poussière,
Ou le plaisir passager
Glisse entre les doigts,
Qu’il ne peut être retenu ;
Quand les rêves de chair
S’estompe avec le temps ;
Que la fleur se fane
De trop boire le soleil ;
Que le pèlerin errant
Ne peut étancher sa soif ;
Que la terre épuisée
Ne reçois plus sa semence ;
Quand les cœurs
Deviennent desséchés,
Les larmes évaporées ;
Que reste-t-il alors
De notre passage
Dans ce bas monde ?
Le souvenir d’avoir été,
Une vague mémoire
D’avoir vécu, peut-être.

Ce temps présent
Est passager, filant,
Une goutte de temps
Dans la mer de l’infini.
Comme l’herbe qui
Apparais pour un
Court moment de vie,
Ainsi, notre vie terrestre
Traverse le ciel d’étoile
Comme un astre brillant,
Donnant de sa lumière
Pour un court instant.

Laissons une trace,
Une empreinte,
Le souvenir de notre
Passage, inscrit
Pour toujours,
Dans les annales
Des corridors
De l’éternité !

Patrick Etienne

88888

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post
  • 14 May 2021 par › Sois un ami

    Au nom de …

    Au nom de … Au nom de la Démocratie De la Liberté des peuples Les hommes décident Qui sont ...Readmore
  • 9 May 2021 par › Sois un ami

    Pour toi !

    Pour toi ! Un mot à la fois Une pensée à la fois Un écrit à la fois Un élan du cœur Un élan ...Readmore
  • 5 May 2021 par › Sois un ami

    La passion d’écrire

    La passion d’écrire La passion de dire Quelque chose Pas n’importe quoi Quelque chose qui compt...Readmore