Quand la vie était la vie

Quand le travail était du travail
Les mains laborieuses s’aimaient
Les fronts suaient d’un bon labeur
L’échine s’éreinter sous la tâche
L’ouvrier, l’artisan étaient fiers

Quand le salaire était un salaire
Le travail finit enfin et bien fait
L’homme fièrement apportait
Le butin de ses jours de peine
Pour subvenir, nourrir sa famille

Quand le pain était du pain
Fièrement déposé sur la table
Le chef de famille d’une croix
Le bénissait, lui rendait grâce
Le partager avec reconnaissance

Quand une mère était une mère
Donnait sa vie pour ses enfants
Travaillait jour et nuit pour eux
Pour leur offrir un foyer heureux
Une famille, un havre de paix !

Quand la famille était la famille
La femme, l’homme, les enfants
Parents, grands-parents réunis
Ensemble chaleureusement
Prenant soin l’un de l’autre

La vie était vraiment la vie
Remplie de joies de peines
Le pain qui sentait bon
Chaque partie essentielle
De la famille, de l’homme !

Patrick Etienne

 

 

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post
  • 1 March 2021 par › Sois un ami

    Le chemin de l’innocence

    Le chemin de l’innocence Oh, doux poète, Pourquoi t’évertues-tu A redessiner, A réécrire des...Readmore
  • 24 February 2021 par › Sois un ami

    Un petit poème pour toi

    Un petit poème pour toi Un sourire Une main amicale Une douce pensée Une main tendue Une amie fid...Readmore
  • 8 February 2021 par › Sois un ami

    Ce monde qui nous appartient

    Ce monde qui nous appartient Le monde a besoin de tendresse Le monde a besoin d’espoir Le monde a ...Readmore