2016-04-25_231705Quand la paix reviendra parmi nous !

« Des dizaines de guerres ravages
le monde en ce moment.

Il y a plusieurs centaines de milliers
d’enfants soldats dans le monde.

Entre deux à trois millions d’enfants
sont morts ces dernières décennies.

90% des morts durant ces guerres
sont des civils.

Plus de 10 millions d’enfants  dans
le monde sont sans abris à cause
de la guerre.

Plus de 10 millions d’enfants sont ou
ont été traumatisés psychologiquement
par ces guerres.

Des générations entières d’enfants
non jamais connu la paix. »

                           *******

Quand l’homme va-t-il apprendre à créer,
plutôt que de détruire ? Le monde souffre
de son incroyance, il attend avec impatience
son dénouement et sa délivrance.

Le jour approche à grand pas, où les hommes
devront réapprendre à travailler avec leurs mains,
pour bénir la terre plutôt que de la détruire !

La vie respire mieux dans nos campagnes, où
l’homme apprécie le dur travail de ses mains.

Les gens les plus heureux, vous les trouverez
où la tâche est la plus difficile, où la vie à une
valeur, où chaque minute compte.

Hommes de la Terre, sortez vos semences,
affûtez vos charrues, aiguisez vos haches,
le monde a besoin d’être rebâti.

Jeunes filles et mères, donnaient des beaux
enfants à cette Terre, qu’elle soit riche et
peuplée d’hommes et de femmes.

Enfants, apprenez à prendre soin de ce qui
vous entoure, respectez la vie qui s’offre
à vous. Apprenez à protéger les petites
créatures ; les animaux qui nous servent si bien.

Et vous anciens et grands-parents, enseignez
ces nouvelles générations, que la Terre va nous
bénir, avec ses fruits et son abondance, si nous
en prenons soin et la respectons.

Retournons au premier jardin, prenons soin
de son trésor, apprenons à nos enfants que
cette Terre ne nous appartient pas, mais que
nous sommes responsables de nos actions.

« Et les hommes sortirent des villes pour
retourner à la terre. Il fallut des mois,
des années pour nettoyer les champs de
batailles, pour transformer ces armes en
charrues, en outils pour travailler la terre.
Les tueries cessèrent, la violence disparut.
Les animaux et les hommes finir par vivre
en paix, en parfaite harmonie désormais.
Les hommes se débarrassèrent des usines,
tout ce qui polluait la Terre. Un grand retour
des transportations du passé, tiraient par des
animaux, redevinrent à la mode. Les grands
voiliers et vaisseaux réapparurent sur les
mers et les cours d’eau.
La Terre retrouva enfin sa raison de vivre,
les hommes la paix dans leur cœur»

Patrick Etienne

Note : la première partie de ce poème n’a pas
été écrit par moi, mais prit d’un vidéo sur YouTube

88888

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post