L’invité !

Un jour, j’ai vu

Un homme pleuré

Au bord du trottoir.

Je me suis approché de lui,

Je lui ai demandé :

– Pourquoi pleures-tu ?

Il m’a répondu :

– Les hommes m’ont abandonné !

Je lui demande encore :

– Pourquoi t’ont-ils abandonné ?

Il m’a répondu de nouveau :

– Ils ont mieux aimé le monde,

Les choses qui sont dedans.

Curieux de savoir plus,

Je lui demande alors :

– Y a-t-il de l’espoir pour eux

Qu’ils changent leurs voies

Un jour, ils se repentent ?

Se retournant lentement,

Me regardant dans les yeux,

Il me répond avec assurance :

– Je ne mettrai point dehors

Celui qui vient à moi.

– Mais que doivent-ils faire

Pour changer leurs voies ?

Lui demandai-je encore.

Gentiment, il me répond :

– Pour les hommes, c’est impossible,

Avec moi, tout est possible.

Ils doivent ouvrir la porte,

Me laisser entrer !

Mais pourquoi n’entres-tu pas

Toi-même chez eux ?

– La poignée de la porte

Se trouve à l’intérieur,

Je ne peux que frapper,

Ce sont eux qui doivent ouvrir.

– Comment seront-ils

Que c’est toi qui frappe ?

– Cela fait longtemps

Que je leur parle ;

Ils sont trop occupés

Des affaires de cette vie !

Pour un moment, je réfléchis,

Je lui dis alors :

– Peut-être, si tu faisais

Quelques miracles pour eux,

Les persuader de croire en toi.

Ils t’accepteraient enfin!

Il me sourit ; d’une voix calme

Il me répond :

– Je le fais chaque jour

Parce que je les aime !

Perplexe, je lui demande de nouveau :

– Alors, pourquoi sont-ils si aveugles ?

A ce moment-là,

Son visage s’assombrit,

Un regard plein de tristesse

Se pose sur moi :

– Je suis venu leur apporter

La lumière qui vient d’en haut,

Afin qu’ils voient, qu’ils croient …

Ils ont préféré leurs propres voies !

Avec courage, je lui demande :

– Dis-moi, que dois-je faire alors ?

– Tu dois ouvrir la porte,

Me laisser entrer chez toi !

Après un long moment de réflexion,

Je lui dis timidement :

– Tu sais, j’ai vraiment envie

De te laisser entrer,

Mais je n’ai pas grand-chose

A t’offrir sinon une vie

Désordonnée et gâchée !

Avec un grand sourire,

Il me répond :

Je suis venu pour cela,

Je suis un expert

Pour réparer les vies brisées.

Si tu me donnes tous les morceaux,

Je te donnerai un cœur nouveau

Une nouvelle vie !

Les larmes aux yeux,

Je lui dis :

– J’accepte ton invitation

Avec une grande joie ;

Viens, entre dans ma maison,

Je veux te connaître,

Apprendre à t’écouter.

Mais je ne connais pas ton nom,

Comment dois-je t’appeler ?

– On m’appelle de beaucoup de noms,

Mais toi, tu peux m’appeler Jésus !

Patrick Etienne

Voici un poème que j’ai écrit

il y a plusieurs années ;

je viens juste

de le relire avec surprise …

Un poème profond et inspiré !

Avec quelques retouches,

je le poste de nouveau

pour vous l’offrir ! …

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post