Les Hommes et les Femmes de la terre

Qu’elles sont belles ces mains rocailleuses
Pleines de terre et de meurtrissures.

Qu’ils sont beaux ces pieds pleins de boue
D’odeurs et de senteurs de la terre.

Qu’il est beau ce corps, ce visage, cette sueur
Qui honorent la terre, ses sillons dorés.

Que ces hommes et ces femmes des champs,
Des moissons, des cultures, de la vie champêtre,

Ces âmes, amoureux de la nature et de la terre,
Des plaines, des forêts, des montagnes et de la mer,

Ils sont l’honneur et la gloire de ce pays, le sang
Qui coule dans ses veines et qui lui donne vie.

Ils sont les vrais représentants de nos tables,
Nos restaurants, nos diners et nos réveillons.

Honorons-les, préférant leurs merveilleux produits,
Cette belle terre française pleine de bonnes saveurs.

Mangez son pain ;
Buvez son vin ;
Goutez ses délices ;
Profitez de l’abondance que cette terre nous offre ;
Soyez Gaulois dans l’âme !

En l’honneur de ceux qui labeurs, saison après saison,
Qu’il pleut ou qu’ils soient écorchés par le soleil,
Tous ceux qui gagnent leur pain à la sueur de leur front,
Ceux qu’on aime rencontrer dans nos marchés locaux ;
Ce sont eux qui sont l’âme vivante de ce pays,
Où le miel, le bon vin, ses fromages réputés,
Remplissent nos tables et embellissent nos vies !

Patrick Etienne

LE LABOUREUR ET SES ENFANTS
Un laboureur, sur le point de terminer sa vie, voulut que ses enfants acquissent de l’expérience en agriculture. Il les fit venir et leur dit : Mes enfants, je vais quitter ce monde ; mais vous, cherchez ce que j’ai caché dans ma vigne, et vous trouverez tout. Les enfants s’imaginant qu’il y avait enfoui un trésor en quelque coin, bêchèrent profondément tout le sol de la vigne après la mort du père. De trésor, ils n’en trouvèrent point ; mais la vigne bien remuée donna son fruit au centuple.
Cette fable montre que le travail est pour les hommes un trésor.
Fables d’Ésope

(Voir ‘Le Laboureur et ses Enfants’, Jean de La Fontaine)

 

 

 

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post