Les chevaliers de la foi !

Oh, quelle belle cause
Tu défends là, chevalier,
Dans ton appareil
Nul n’égale ta magnificence,
Ta bravoure légendaire.
Les hordes de l’enfer
Tremblent devant toi
Quand tu défends
Les gentes dames,
La veuve et l’orphelin.
Ton écuyer et ton destrier
A tes côtés,
Tu as fière allure
Quand tu portes les armoiries
De tes ancêtres.
A la bataille, tu vas
Sans peur, sans reproche,
Défendeur de la foi.
Ta croix, tu portes
Avec fierté et  bravoure,
Tu es l’espoir
Des pauvres gens,
Ceux qui ne peuvent
Se défendre eux-mêmes.
Quelle magnifique image
Quand tu t’agenouilles
Embrassant la croix incrustée
Dans le pommeau
De ta magnifique épée,
Ta révérence est sans égale,
Ton sermon de chevalier
Jusqu’à la mort !
Aujourd’hui encore,
Des chevaliers au cœur pur
On prit ce serment,
De défendre la justice,
De vivre, de mourir,
Pour la vérité.
Cette promesse de foi,
Ils tiendront aux dépens
De leur propre vie,
Préférant mourir
Que de briser ce pacte !

Patrick Etienne

Le caractère ne peut pas se développer dans
La facilité et l’aisance ; ce n’est que par
L’expérience d’épreuves et de souffrances que
L’âme peut-elle être fortifiée, les projets
Inspirées et le succès atteint.
(Helen Keller)

88888

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post