L’appel

J’ai marché dans les rues de la ville
Où j’ai vu tant d’âmes en peine,
D’âmes perdues dans le noir qui
Ont perdu leurs propres identités,
Se demandant pourquoi tout cela,
S’il y avait un espoir pour le futur ?

J’ai vu la peine et la souffrance,
Des hommes errer dans leur misère,
Des hommes affamés pour trouver
Un peu d’amour pour leur âme,
Remplir leur cœur affamé et délaissé
Que personne ne semble remarquer.

J’ai entendu au creux de cette nuit
Leurs plaintes et gémissements,
Leurs appels sourds de leur détresse,
Comme une seule voix qui s’élevait
Pour trouver un peu d’espoir,
Un peu de sympathie qui guérit.

Alors, je me suis tourné vers le Ciel,
Pour demander à celui qui savait
Toutes choses comment guérir
Tant de cœurs perdus et misérables,
Comment redonner à ces âmes
Le goût de cette vie perdue.

J’ai entendu sa réponse céleste
Claire et distingue, sa voix
Si familière à mes oreilles :

« Tu seras mes mains et ma bouche,
Tes souliers porteront mon message,
Tes yeux reflèteront ma lumière
Et ton cœur mon amour pour eux.
Ils seront désormais qu’il y a
Un espoir et un salut pour eux ! »

Patrick Etienne

88888

Plus dans la section

Sois un ami - Au fil des mots

Related Post
  • 23 January 2021 par › Sois un ami

    Liberté de penser

    Liberté de penser Je pense que parfois L’écrivain est bien solitaire Et sa plume malmenée ; Tou...Readmore
  • 22 January 2021 par › Sois un ami

    Soyons sage

    Soyons sage Voici un parfait dotard Qui parle avec ses pieds Plutôt qu’avec sa tête : ‘L’hom...Readmore
  • 21 January 2021 par › Sois un ami

    L’homme de choix

    L’homme de choix Quelqu’un a dit : Je m’attends au pire ! Et bien sûr, le pire Il a obtenu ! ...Readmore