Accueil Showbiz Reine du papier Dans les patates

Reine du papier Dans les patates

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :





Reine du papier
Depuis qu’elle a décidé de s’occuper d’environnement et encourage tous les citoyens à se limiter à deux feuilles de papier de toilette chaque fois que c’est nécessaire, la chanteuse Sheryl Crow est devenue la risée de tout le monde. Même si certains écologistes sont d’accord avec ses idées, les gens en ont plein le dos.

On veut bien protéger la Terre du réchauffement climatique, mais on ne veut certainement pas se limiter dans le papier de toilette, s’éclairer à la chandelle, geler dans nos maisons en hiver, suer en été et se priver de tout le confort à notre disposition.

Crow fait autant sourire que le grand prêtre de l’environnement Al Gore. Gore dépense une fortune pour chauffer sa trop grosse maison et se déplace en jet privé pour prêcher sa bonne parole et critiquer tout le monde.

Et puis Gore q2uand il était vice-président des États-Unis, n’a rien fait pour l’environnement. Ce n’était pas son dada à l’époque.

Durant sa dernière tournée, Sheryl a utilisé quatre autobus, six voitures et trois caravanes pour se déplacer. Si tout ça est bon pour l’environnement, qu’elle arrête de parler du papier de toilette.

Les discours sont louables, mais il y a des limites à se donner de l’importance et à venir nous dire comment faire.

Quelle famille!
Il n’y a pas que Tom Cruise qui soit bizarre dans la famille et agisse comme s’il était seul au monde. Sa mère, Mary Lee Mapother, convertie à la scientologie depuis belle lurette, en fait tout autant.

Quand Katie a accouché de sa fille, Mary Lee et son deuxième mari Jack South se sont empressés de quitter Marco Island en Floride pour aller voir leur petite-fille Suri. Après quelques semaines en Californie, Jack est retourné en Floride seul comme un grand et Mary Lee ne lui a plus jamais donné de nouvelles. Alors que Jack l’attendait dans leur somptueuse résidence, elle avait décidé que tout était fini.

Même le divorce n’a jamais été réglé… Quelle famille!

Fais de l’air
À ne pas inviter au même party, Jennifer Aniston et Reese Whiterspoon. C’eet la guerre pour.,.. un homme.

Depuis son divorce d’avec Ryan Philippe, c’est la première fois que Reese est amoureuse et s’affiche publiquement avec Jake Gillenhal. En lui, elle a une totale confiance et ça semble réciproque. Mais voilà que lors du 18e Gala des Glaad Awards tenu à Los Angeles en début d’avril, Jake et Jennifer ont partagé une longue et passionnante étreinte suivie d’une bise sur la joue. Tout ce qu’il y a de plus politiquement correct. Mais en coulisse, jalouse comme un pou, Reese a fait une scène à Jennifer et lui a demandé de ne plus s’approcher de son beau Jake. Elle est d’autant plus mortifiée que les médias ont croqué l’étreinte sur pellicule. Elle aime et admire Jake, elle ne comprend pas qu’il ait embrassé Jennifer Aniston…

À 30 ans, Reese se prépare un avenir d’enfer. C’est la jalousie qui a justement brisé son mariage et voilà qu’elle retombe dans les mêmes patterns. Il est vrai que Jennifer est à la recherche de l’homme idéal, mais ça ne veut pas nécessairement dire qu’elle a un œil sur la star de Brokeback Mountain.

Il y a une grosse différence entre l’amitié et l’amour. Reese ne semble pas l’avoir compris.

Le condo d’Elton
Quand l’argent nous sort par les oreilles, on peut tout se permettre. Voici le nouveau pied-à-terre du sieur Elton John. Un appartement au 20e étage avec un immense balcon surplombant toute la ville de Los Angeles. Il s’agit d’un petit deux chambres à coucher que David Furnish a meublé avec goût. On raconte que c’est un véritable petit château.

L’appartement a été payé 2.9 M$ et le couple ne l’habite que quelques jours par année. Le reste du temps, c’est vide. Elton a également un penthouse à Las Vegas, un à New York et une maison à Londres.

Au fait, à Sierra Towers à Los Angeles, Elton est le voisin de Cher et de Lindsay Lohan qui elle, est justement en train de vendre et fait ses boîtes.

L’Ecuyer dans les patates
Tout de même bizarre de constater qu’avec sa vaste expérience comme animateur de quiz à Radio-Canada, Patrice L’Ecuyer ne sache pas que le journal La Semaine existait il y a une quarantaine d’années. Quand on anime un quiz, une culture générale, c’est l’enfance de l’art.

Lundi dernier lors de la première de Des squelettes dans le placard il semblait ne pas croire le mensonge de l’humoriste Dominique Lévesque quand il a raconté qu’il avait déjà inventé une histoire pour satisfaire un journaliste du journal La Semaine il y a des années. L’Ecuyer a répliqué que La Semaine n’existait que depuis trois ans…

Or, je me souviens très bien avoir travaillé à La Semaine alors que Marcel Brouillard en était le directeur. Marcel a dirigé par la suite, de nombreuses publications de Quebecor, (à l’époque Publications Péladeau) comme Nouvelles-Illustrées, Echos-Vedettes et Photo-Journal (lequel faisait partie du groupe Francoeur).

Marcel n’était pas le dernier venu. Il a également assuré, en 1975-1976, la direction des communications de Terre des Hommes, puis la direction des communications du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie du Québec.

Au début des années soixante-dix, il a mis sur pied les Éditions populaires et y a publié plusieurs de ses livres. Il a également fondé, en 1977, une maison de production qui réalise divers spectacles et événements médiatiques.

Il a été chroniqueur au Journal de Montréal, à Télé-Métropole et à CKVL. Marcel Brouillard est toujours membre de l’Union des écrivains Québécois.

Tout de même monsieur L’Ecuyer, faites vos classes! La Semaine existait il y a très longtemps et oui, Jean-Paul Sylvain y travaillait.

Salut Bye à demain
Courriel

Destination Soleil/Floride
Le Bottin de la Floride
L’Astrologie avec Véronique Charpentier








Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Michèle Sénécal
Travail dans le monde du showbiz depuis plus de 30 ans.
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message