Accueil Showbiz Material Girl New York Forever

Material Girl New York Forever

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :





Material Girl
Avec sa ligne de vêtements vendus à prix abordables Hennes & Mauritz, Madonna arrondit son compte de banque. Elle est devenue une véritable material girl. En mars seulement les ventes ont grimpé de 29% et la compagnie dont le siège social est basé à Stockholm se frotte les mains de bonheur. Tout baigne dans l’huile et les vêtements dessinés par la star se vendent comme des petits pains chauds.

A titre d’exemple, une jolie robe en soie se détaille 69.99$ partout, ce qui prouve qu’on peut acheter de la qualité à petit prix et que peut être bien que certains designers ne crieraient pas famine s’ils se décidaient à baisser leurs prix pour satisfaire leur clientèle.

En travaillant avec H&M, l’objectif de Madonna était justement d’en donner plus pour moins d’argent et d’offrir des vêtements pour les femmes de la classe moyenne qui a beaucoup d’autres préoccupations que de songer à sa garde-robe tous les jours.

Mais la star a vu juste. Pour ses publicités, elle a retenu les services de Salma Hyayek et Kily Minogue, deux filles qui ne font pas peur aux femmes et qui ont énormément de crédibilité. La compagnie H&M a été fondée en 1947 en Suède et possède des magasins un peu partout dans le monde.

En métro
Pouvez-vous le croire? Paul Houde le nouvel animateur de Montréal Maintenant tous les jours sur les ondes du 98.5 FM à Montréal, voyage par métro comme tout le monde. L’animateur qui habite la région de Laval favorise ce moyen de transport beaucoup plus économique et beaucoup moins polluant. Il a donc en poche sa carte du transport en commun Laval-Montréal qu’il renouvelle une fois par mois.

Paul Houde n’a jamais joué à la vedette et se fait un plaisir de saluer les gens quand ceux-ci le reconnaissent. Mais dans le métro, tout le monde est tellement concentré sur son journal, son sudoku ou ses mots mystères qu’il ne voit même pas son voisin…

Encore Britney
Toujours sur sa glorieuse lancée des sept derniers mois, Britney Spears a décidé d’écrire ses déboires et laver son linge sale en public. Dans cette biographie pour laquelle elle est payée 10 M$ par son éditeur, la star déchue raconte son enfance, son adolescence, ses amours, ses amitiés particulières, ses problèmes d’alcool et de drogues, sa descente aux enfers et ses cures en réhabilitation.

Britney parle de Justin Timberlake et raconte comment elle a été mortifiée quand il a annoncé à la presse qu’ils avaient des relations sexuelles alors qu’elle voulait donner l’image de la petite fille vierge et pure, comment sa méchante mèle est responsable autant de ses divorces que de sa descente aux enfers, comment ses maris l’ont exploitée et tout spécialement le dernier, Kevin Federline qui n’a jamais été foutu de travailler pour faire vivre ses quatre enfants. Bref, à 25 ans, Britney dit tout ce que tout le monde sait déjà, ce qui a été écrit en long et en large depuis des mois à raison d’un chapitre par jour.

A Hollywood, on trouve qu’elle est très bien payée pour raconter sa vie. 10 M$ pour ce ramassis de journaux et magazines, c’est effectivement beaucoup d’argent. Le contrat n’est toutefois pas encore signé.

Le temps des lilas
Coudon ! Tout n’est pas perdu. Depuis quelques jours, on voit régulièrement ensemble, Jennifer Aniston et son ex Vince Vaughn ensemble. Le couple s’était laissé il y a quelques mois après une bonne romance. Vince aurait même passé la nuit chez Jennifer et, dans l’entourage, on chuchote que les amours reprendront de plus belle.

D’après Hollywood, Vince est le seul à avoir réussi à faire sortir Jennifer de sa torpeur depuis son divorce d’avec Brad Pitt il y a trois ans. C’est le printemps, le temps des lilas et des amours…

New York Forever
Comme tant d’autres, la Britannique Kate Winslet a adopté la ville de New York pour y élire domicile et selon elle, c’est sans aucun doute, la ville la plus agréable au monde. Kate y vit avec son mari Sam Mendes et leurs deux enfants et pour rien au monde, elle voudrait retourner à Londres ou même à Los Angeles.

A New York, les pararazzis sont inexistants. La ville est anonyme. Tout le monde peut se promener dans la rue, prendre le métro, aller au resto sans être importuné. Kate raconte qu’elle prend de longues marches dans Central Park et absolument personne ne lui demande un autographe. Ses enfants jouent avec les camarades sans la présence d’un garde du corps et surtout, la ville est très propre. Pas un seul papier par terre. Les New Yorkais sont gentils, courtois, polis, elle se sent vraiment en sécurité.

Et bien sûr, elle aime le volet culturel de New York. Elle qui refusait de quitter Londres il y a quelques années, ne veut plus y retourner. Elle est devenue une vraie newyorkaise et reste fidèle à son épicier, son boucher, son coiffeur, ses boutiques, son parc. Elle s’est organisé une vie tout à fait à sa mesure et croyez le ou pas, elle dit emprunter le métro et le train de banlieue comme tout le monde pour se déplacer. Pour Kate, c’est New York forever.

Salut Bye à demain
Courriel

DestinationSoleil/Floride
Le Bottin de la Floride
L’Astrologie avec Véronique Charpentier








Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Michèle Sénécal
Travail dans le monde du showbiz depuis plus de 30 ans.
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message