Accueil Showbiz Beautés ridicules Problèmes d’argent

Beautés ridicules Problèmes d’argent

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :






Les Beautés
Dès mardi prochain le 17 avril à 20 hres à la SRC, les Québécois retrouveront les Beautés Désespérées soit la version française et très mal traduite et avec l’accent pointu de Desperate Housewives.

Il s’agit de la troisième saison de ce soap qui accuse déjà de l’âge. Les situations sont invraisemblables. En 2007 les femmes se croient encore obligées de se marier pour baiser, tous les habitants du petit patelin de Wisteria Lane se tuent entre eux, se jalousent, s’épousent, se suicident, se volent les maris, se font des grimaces et trichent partout à la loterie de la vie. A mes yeux, les Beautés sont devenues une bande dessinée pour adultes. Les personnages meurent et ressucitent et l’argent n’est jamais un problème.

Comme si ça se passait ainsi dans la vraie vie. Aucun Québécois francophone ne peut se reconnaître en eux tellement ils sont aux antipodes de ce que nous sommes. Le gay n’est plus gay, la veuve est remariée à un riche dentiste, la belle-mère tue sa belle-fille, l’idiote a toujours les pieds dans les plats, le plombier est amnésique, l’ancien mannequin est toujours la femme enfant fofolle, l’agent immobilier cause des problèmes, la mère de famille joue à la super woman et s’occupe de l’ancienne blonde de son mari, bref, c’est ridicule. Et comble du ridicule, toutes les filles sont sexy, vêtues comme des cartes de mode, vertueuses, minces, belles, jeunes et en santé.

Chaque épisode ne coûte que 20 000$ à la SRC. Du bonbon comparativement à des séries lourdes québécoises à près d’un million par semaine. Et croyez-le ou pas, les Beautés attirent quelque 500 000 fidèles en plein été, alors que le mercure accuse des 30 C. Désespérant pour les producteurs québécois qui doivent se battre contre l’américanisation de notre télé. Mais, pour une station de télé en été, c’est une petite mine d’or.

Je suivais la télésérie tous les dimanches soir depuis les trois dernières années. Cette année, j’ai sauté quelques épisodes tellement je trouvais les intrigues insignifiantes. Tout d’un coup, tout allait tellement de travers que j’ai arrêté. Ca ressemblait de plus en plus à tous les soaps d’après-midi et ça, je ne suis pas capable.

Sosies et imitations
Des producteurs de Sexy cam, voici Les sosies débarquent. Cette série de treize émissions met en scène les meilleurs sosies du monde, descendus à Montréal pour piéger les Québécois…

Vous verrez le sosie de Bill Clinton de Floride, celui de Robin Williams de Paris, de la reine Elizabeth de Colombie-Britannique, d’Elizabeth Taylor de Dallas, d’Arnold Schwarzenegger de Las Vegas, de Mick Jagger de Gloucestershire en Angleterre et même du dalaï lama de Brossard.

Les producteurs, spécialistes de la caméra cachée, ont recruté les meilleurs candidats dans Internet et les gens n’y ont vu que du feu lors du tournage… Des sosies qui incarnent des personnages célèbres et les copies sont conformes ! Imaginez l’ancien président des États-Unis, Bill Clinton, parmi la foule dans un bar ou encore l’acteur Robin Williams dans un restaurant du centre-ville de Montréal? Cela donne lieu à de bons moments de télé! Attention, car Les sosies débarquent à TQS dès le lundi 16 avril à 21 heures.

Parait-il que cette émission a déjà passé à l’antenne de TQS. Personnellement, je ne l’ai jamais vue, mais je ne suis pas une fidèle de TQS.

Enceinte ou pas
Depuis qu’elle est mariée au chanteur country Keith Urban, il ne se passe pas une semaine sans que les médias annoncent une grossesse pour Nicole Kidman.

La reine du Botox n’a jamais ni confirmé ni nié la nouvelle. Elle se contente de sourire à moitié de peur que son visage craque.

C’est tellement ridicule et cousu de fil blanc que la grossesse est devenue un running gag. À l’aube de la quarantaine et après une glorieuse carrière, Nicole perd des plumes et de la crédibilité.

Primo: le public a passé à autre chose depuis fort longtemps et se moque bien de savoir si elle accouchera ou pas.

Secondo : ce même public a horreur qu’on le prenne pour un imbécile.

Château de Bel Air
La chanteuse canadienne qui fait fortune aux Etats-Unis Avril Lavigne, 20 ans, s’est acheté une toute petite maison dans la région de Bel Air. Avril et son mari Derick Whibley nagent dans le bonheur et l’argent. Leur nouvelle résidence comprend huit chambres à coucher et une dizaine de salles de bain. Une petite maison de style toscan avec un ascenseur et tout l’équipement nécessaire à la vie de star : bureau, spa, court de tennis, piscine, garage et beaucoup d’espace. Avril voulait également une belle cuisine fonctionnelle car, parait-il qu’elle adore cuisiner.

Le petit château a coûté 9.5 M$. Avril est originaire de l’Ontario.

Problèmes d’argent
Britney a de sérieux problèmes d’argent, de drogues, d’alcool, d’amours malheureuses, de manager et de carrière. Mais pour l’instant, c’est son problème d’argent qu’elle veut régler au plus vite.

La maison qu’elle partageait avec son ex Kevin Federline est à vendre. Comme elle doit partager les revenus de la vente avec Kevin, tout doit se faire rapidement. Le problème c’est que la maison ne se vend pas. Britney en demandait 13.5 M$, elle a maintenant baissé son prix à 11 M$ et c’est nécociable.

C’est une très belle maison avec sept chambres à coucher et une cuisine ultra moderne qu’elle n’a pratiquement jamais utilisée, elle ne sait pas se faire cuire un œuf. Elle croyait bien que la vente se finaliserait en quelques jours, mais à Los Angeles comme ailleurs, le secteur immobilier connaît un certain ralentissement.

Salut Bye à demain
Courriel

Le Bottin de la Floride
Destination Soleil/Floride
L’Astrologie avec Véronique Charpentier







Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Michèle Sénécal
Travail dans le monde du showbiz depuis plus de 30 ans.
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message