La dépression fait grossir les femmes, mais la lecture les garde minces.

Si les hommes n’ont pas tendance à grossir en phase de dépression, les femmes, très souvent, vont prendre du poids. Environ 25% des femmes en surpoids seraient déprimées contre 14% des femmes de poids normal.

On constate aussi que la majorité des femmes qui souffrent d’obésité ont aussi un niveau d’étude faible.

La lecture qui est pourtant une activité sédentaire pousserait les femmes à maintenir un poids idéal car elles seraient plus conscientes de l’importance d’une bonne habitude de vie.

88888

Plus dans la section

Saviez-vous que...

Related Post
  • 23 May 2018 par › Planète Québec

    Mon argent! Ma paye!

    Hé! Avez-vous déjà pensé au nombre de manières qu’il y a dans la langue française pour d...Readmore
  • 23 May 2018 par › Planète Québec

    Mon argent! Ma paye!

    Hé! Avez-vous déjà pensé au nombre de manières qu’il y a dans la langue française pour d...Readmore
  • 22 May 2018 par › Planète Québec

    Terre cruelle

    Le tremblement de terre qui vient de frapper l’Inde et qui pourrait avoir tué plusieurs dizai...Readmore