Les enfants qui ont passé leurs premières années avec un compagnon à quatre pattes ont beaucoup moins de risque d’être sujets par la suite aux allergies, selon une étude publiée récemment dans le Journal of the American Medical Association.

« On a appris à des générations de médecins que la présence de ces animaux dans la maison n’était pas recommandée car ils augmentaient le risque de devenir allergique », rappelle le Dr Dennis Ownby, directeur du service d’allergologie de la faculté de médecine de Géorgie à Augusta, l’un des auteurs de la publication. « Nous savons que pour devenir réactif à quelque chose il faut y avoir été exposé de façon répétée. Mais les résultats de notre étude sur 474 bébés suivis de la naissance à l’âge de 7 ans sont exactement le contraire de ce que nous aurions pu prédire. »

Les chercheurs ont comparé durant sept ans un groupe de 184 bébés des classes moyennes originaires de Detroit, ayant vécu en compagnie d’au moins deux chiens ou chats à un autre groupe de 220 bébés de même origine mais sans compagnon à quatre pattes. Et, à leur grande surprise, les premiers avaient, à l’âge de 7 ans, deux fois moins de risque de devenir allergiques (15,4 % versus 34,3 %), si l’on en croit le résultat des tests cutanés classiques.

88888

Plus dans la section

Saviez-vous que...

Related Post
  • 23 May 2018 par › Planète Québec

    Mon argent! Ma paye!

    Hé! Avez-vous déjà pensé au nombre de manières qu’il y a dans la langue française pour d...Readmore
  • 23 May 2018 par › Planète Québec

    Mon argent! Ma paye!

    Hé! Avez-vous déjà pensé au nombre de manières qu’il y a dans la langue française pour d...Readmore
  • 22 May 2018 par › Planète Québec

    Terre cruelle

    Le tremblement de terre qui vient de frapper l’Inde et qui pourrait avoir tué plusieurs dizai...Readmore