Avec plus de 70 tués par jour, la pêche en mer serait le métier le plus dangereux au monde, selon un rapport publié en janvier 2001 de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le bilan annuel des victimes de la pêche en mer, évalué à 24 000 dans le monde par l’Organisation internationale du travail (OIT), serait nettement inférieur au chiffre réel, car seul un nombre limité de pays maintiennent à jour des relevés sur les accidents professionnels ayant entraîné des pertes en vie humaine parmi les pêcheurs.

Parmi les principales raisons expliquant la fréquence des accidents, le manque de règlements nationaux ou, là où ils existent, leur non application, le manque d’expérience en haute mer et le manque de connaissances ou l’ignorance en matière de navigation, de prévisions météorologiques et de sécurité en mer.

Dans les pays en voie de développement, des navires non conçus pour la haute mer, le manque d’équipements de sécurité et des règlements inadaptés, périmés ou mal appliqués sont les causes principales d’accidents mortels.

En une nuit, en novembre 1996, pendant un violent cyclone, plus de 1 400 pêcheurs ont péri dans l’État d’Andhra Pradesh (Inde) en raison de chalutiers mal conçus ou de l’ignorance de la gravité du danger.

En Amérique du Nord, le taux d’accidents mortels parmi les pêcheurs est de 25 à 30 fois supérieur à la moyenne nationale dans d’autres occupations.

88888

Plus dans la section

Saviez-vous que...

Related Post
  • 23 May 2018 par › Planète Québec

    Mon argent! Ma paye!

    Hé! Avez-vous déjà pensé au nombre de manières qu’il y a dans la langue française pour d...Readmore
  • 23 May 2018 par › Planète Québec

    Mon argent! Ma paye!

    Hé! Avez-vous déjà pensé au nombre de manières qu’il y a dans la langue française pour d...Readmore
  • 22 May 2018 par › Planète Québec

    Terre cruelle

    Le tremblement de terre qui vient de frapper l’Inde et qui pourrait avoir tué plusieurs dizai...Readmore