Accueil Saviez-vous que... Près de 250 municipalités québécoises vivent de la forêt

Près de 250 municipalités québécoises vivent de la forêt

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

L’industrie forestière représente l’un des principaux piliers de l’économie québécoise. Seulement dans le secteur manufacturier, un emploi sur sept est lié à la forêt. De plus, près de 250 municipalités québécoises vivent directement des activités forestières.

Le Québec est la plus importante province productrice de pâtes, papier et carton au Canada. Avec 41 % de la production totale du pays, elle représente 3 % de la production mondiale. Ce n’est pas pour rien qu’il y a plus de 60 usines de pâtes, papier et carton sur le territoire québécois.

La majorité du papier et du carton que vous utilisez chaque jour est fabriquée à partir d’un arbre très répandu au Québec : l’épinette noire. Cette espèce d’arbre est très recherchée par l’industrie forestière québécoise pour la fabrication de plusieurs variétés de papier et de carton, car elle contient de longues fibres très résistantes.


Des milliers de personnes à travers le monde lisent leurs journaux sur du papier québécois. En effet, le Québec est le premier exportateur de papier journal au monde.

L’épinette noire est unique à l’Amérique du Nord. Plus encore, ce sont les terres publiques du Québec qui regroupent les plus grandes forêts de ce résineux au monde. Ce patrimoine mondial mérite d’être manipulé avec soin, ce que fait le ministère des Ressources naturelles en tant que gestionnaire de ce joyau.

Le bouleau jaune, communément appelé merisier, est l’arbre emblématique du Québec. Ce digne représentant de la forêt méridionale est le feuillu le plus recherché pour le bois d’œuvre, notamment en ébénisterie puisqu’il est dur, résiste bien aux chocs et se travaille facilement.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel