- Planète Québec - http://planete.qc.ca -

De la forêt au sapin artificiel

Avec l’invention des guirlandes d’ampoules électriques, l’Amérique donna un nouvel aspect à l’arbre de Noël traditionnel.

Dès 1912, les premiers arbres illuminés apparaissaient sur les places publiques de la ville de Boston. Les sapins extérieurs devinrent rapidement monnaie courante en Amérique. Après la Première Guerre mondiale, cette nouveauté gagna l’Europe et se généralisa finalement vers le milieu du XXe siècle.

Vers la fin du XIXe siècle, une autre variante de l’arbre de Noël traditionnel apparut également sur le marché : le sapin artificiel.
Les plus anciens proviennent d’Allemagne et sont fabriqués à partir de fil métallique et de plumes d’oie ou de dinde, teintes en vert pour imiter les aiguilles du conifère.
Entre 1900 et 1950, la production de grands arbres, en plumes d’autruche ou de cygne, était destinée aux hôtels, magasins et grandes demeures bourgeoises.