Lorsque le soleil est dans le ciel, ces paroles de Charles Trenet viennet me caresser l’esprit; “La mer que l’on voit danser au loin…” et mes pensées voguent vers la Provence.

Au collège, je dévorais les livres de Marcel Pagnol, et aujourd’hui, ces films ; Le château de ma mère et les autres titres, font partie de ma collection de vidéos que j’aime bien regarder à l’occasion.

Tout récemment, j’ai eu le plaisir de rencontrer un Marseillais errant, comme il se plait à le dire lui-même, en l’occurence M.Henri Cattino qui parle en chantang, avec l’accing de la Province.

Henri Cattino est le Provencal qui a popularisé le savon de Marseille au Québec, qui l’a importé, et distribué à travers les boutique,les épiceries fines et dans certains super-marchés et la sienne qui porte le nom très révélateur de : Un détour en Provence.

Dans cette boutique, vous retrouvez des tissus, des nappes provencales, de la vaisselle, de la céramique, des herbes de provence, des accessoires du fameux Ricard et des produits alimentaires de la Provence.

Le bon côté de cette boutique est que vous n’avez pas besoin de prendre l’avion, de les transporter, et de les déclarer aux douanes. Vous retrouvez à Montréal et dans certaines boutique du Québec, tous ces objets de ce côté de la France qui a été écrit et louangé par l’auteur Peter Meyle.

La prochaine fois que vous passerez devant une boutique de la provence ou de celle d’Henri au 1328 Beaubien Est, à Montréal,laisser votre imagination s’évader dans la carrigue, au son des cigales, attablé à une terrasse, un rosé de provence ou du Cellier des Dauphins et procurez-vous un ou plusieurs de ces objets qui vous feront voyager gratuitement.

À bientôt!

Samy Rabbat

Plus dans la section

Samy Rabbat

Related Post