Quelqu’un me demandait dernièrement qui était René Lafontaine, l’organisateur du Salon international des vins et spiritueux de Québec? Je lui ai répondu c’est le Comte de Monte Cristo!!!

Il a vraiment l’allure d’un comte! Bien élancé, barbichette au menton, il pourrait également passer vraiment pour d’Artagnan avec ses trois mousquetaires. Fier allure au torse bombé, il est d’une discrétion légendaire et surtout sait écouter avant de se prononcer. Ces airs de grand seigneur ont donné à ce personnage, l’image et l’appellation, René Lafontaine allias le Comte de Monte Cristo du 21 èm siècle.

Cette nature discrète cache néanmoins un réseau insoupçonné et redoutable de contacts répartis en Europe et en Amérique du Nord, dans tous les domaines. Il est de bonne augure de dire que l’on connait bien René Lafontaine.

Selon certaines sources, il aurait fait ses études en art au Séminaire de Québec. Plus tard il aurait décroché un bac en sciences politiques à l’université Laval et une maitrise en administration publique à l’Enap en 1994.

J’ai connu René Lafontaine en 1999, alors qu’il était le directeur général adjoint de la Régie des alcools, des courses et des jeux, à l’époque dirigée par Me Ghislain K-Laflamme. Via ses fonctions, il a notamment supervisé la préparation de projets de lois et de règlements destinés à élargir les conditions de commercialisation des vins, cidres et autres boissons alcooliques fabriquées au Québec.

Durant quelques années, nous l’avons vu en compagnie du légendaire Me. Ghislain K-Laflamme, réputé organisateur du concours des Sélections Mondiales et Grand Maître d’œuvre du plus important rassemblement des confréries bachiques de l’Amérique du Nord qui s’est tenu à Québec cet été lors du 400 èm anniversaire.

René Lafontaine occupait alors le poste de Vice-président exécutif des Sélections Mondiales des Vins Canada- édition 2007. Introduit par Me Laflamme dans le prestigieux monde des concours internationaux de vins et de spiritueux, notre Comte participe depuis comme dégustateur à certains de ces concours.

Comme on peut le constater, il est bien familier avec le domaine des vins, spiritueux et terroirs.

Alors quoi de plus naturel pour le Comte de Monte Cristo que de lancer «officiellement» le premier salon international des vins de la ville de Québec? Une initiative à laquelle je souscris et qui demande, avouons-le, une bonne dose d’audace et de détermination.

J’ai bien écris officiellement, car un salon des vins avait été organisé dans les années 80 à la citadelle, qui fût à cette époque le plus grand salon des vins, organisé par le dynamique retraité de la SAQ Jean Bourdeau. Je suis certain que ce dernier va lui donné un coup de pouce afin que ce nouveau salon, ayant comme allié la SAQ sous la présidence d’honneur de Philippe Duval, président et chef de direction , et parrainé par l’étoile montante de la sommellerie au Québec, Philippe Lapeyrie soit un gigantesque succès.

René Lafontaine a compris que de savoir s’entourer de personnel qualifié et compétent est la clé de toutes les réussites. Il peut compter sur son jeune associé Vincent Lafortune pour rassembler toutes les agences de vins travaillant sur la ville de Québec et convaincre les détenteurs de permis à s’impliquer, afin que ce salon soit une réussite inégalée et que ce dernier devienne un incontournable pour les producteurs de vins.

Plus dans la section

Samy Rabbat

Related Post