Je pourrais écrire, que tout est bien qui finit bien !

Disons que ce matin, je me suis rendu au concessionnaire, munie de ma chronique en poche, prête à la brandir en cas de nécessité…J’ai expliqué CALMEMENT ma colère au superviseur, qui m’a recommandé d’en parler au directeur des ventes…(Les maillons de la chaîne !) après qu’il m’ait annoncé qu’il gardait l’auto pour 90 minutes, le temps de changer les douilles des Mag, afin que je puisse faire mes changements chez mon garage.

J’ai plutôt attendu que mon représentant rentre au travail. Lorsqu’il est arrivé, je lui ai dis : «AHAN, je t’attendais !» Là, je le vis les yeux rougis de fatigue et lui demanda si il avait passé une bonne nuit…Ne m’en parlait pas, me dit-il, ma fille d’un an et demie est à l’hôpital pour une appendice….Croyez-moi que mes irritants ont fondu très vite…

Trente minutes, je récupérais mon auto, suite à un appel de ce gentleman-représentant, et vous ne saurez pas le nom de ce concessionnaire.

À moins qu’il ne dérape une nouvelle fois!!!

C’est ça la nouvelle puissance des blogues, soit le pouvoir qui est donné aux consommateurs.
Nul n’est à l’abri, nous sommes tous confrontés à travailler ensemble, en harmonie et équilibre.

Plus dans la section

Samy Rabbat

Related Post