Delong, un secret bien gardé, enfin dévoilé!
Le 14 décembre 2008,

Un jour j’ai eu le privilège d’être invité par notre ami Samy Rabbat chez les vins Arista présidés par Jocelyn Tremblay pour une visite des installations suivis par une dégustation de leurs nombreux produits. Lors de cette dégustation nous avions tous les produits en dégustation ce qui représentait une très grande palette de saveurs provenant dune non moins grande variété de cépages.

À un moment donné j’avais de la misère à retrouver certains repères et me suis interrogé sur les écarts de goûts entre cépages aussi variés que le Néro d’Avola, le cabernet Sauvignon, la Syrah et le Merlot. Je me posais des questions comparatives sur l’acidité et le corps entre le Néro d’Avola et le Cabernet Sauvignon quand en regardant le mur pour me concentrer je vis une affiche qui ressemblait en quelque sorte au bon vieux tableau des éléments.

Je m’en suis approché pour me rendre compte que je venais de découvrir bien plus que les vins de la compagnie Arista. J’avais devant moi, dans ces laboratoires, une représentation visuelle des 184 principaux cépages blancs et rouges, placés selon deux axes l’acidité et le corps. Pour chacun des cépages on y décrit l’origine, le nom, le caractère, pays de production et appellations l’utilisant. Je venais de trouver une source de réponses à des questions que je ne m’étais pas encore posées. Combien de temps aurions nous sauvé lors des cours que nous donnait feu Jules Roiseux. Lui qui insistait sur les caractéristiques spécifiques des cépages.

Maintenant je peux visualiser ce qu’il nous décrivait. Rien ne remplacera la passion avec laquelle Jules nous enseignait les secrets des cépages mais une image vaut mille mots.

Le lendemain j’ai fait les recherches sur Internet pour en trouver l’origine. J’en ai parlé à quelques complices (Samy Rabbat (Agent), Yves Delage (fondation Gérard Delage), André Caron (SAQ), Sandro D’annibale (Agent), Marc Chapleau (Cellier de la SAQ) ) et nous en avons tous commandé. Parmi ceux-ci, certains en ont mis dans toutes leurs salles de dégustation d’autres l’ont fait laminer afin de s’y référer facilement.
Je l’ai offert à mes meilleurs amis en remplacement de l’éternelle bouteille qu’on apporte lors d’invitations et tous l’ont apprécié comme si c’était une bonne bouteille ou un secret bien conservé.

Je suis très heureux que Samy vous offre d’acquérir ce secret bien gardé et sachez que Jules en aurait fait un article à avoir pour tous ses passionnés étudiants.

Roger Grégoire
amateur de vin

Pour en commander (En Anglais seulement!) : site

Plus dans la section

Samy Rabbat

Related Post