Hier soir, je me suis rendu rapidement à l’urgence d’un grand hôpital Montréalais, car un membre de ma famille y était hospitalisé, souffrant terriblement d’un mal d’estomac depuis quelques jours.

Ce qui m’a frappé, c’est la facilité avec laquelle je suis entré dans la section Rouge, dite de l’urgence. Sans aucune identification. Aucune demande sur les raisons pour lesquelles, je me trouvais présent, manteau sur le dos et chaussé de bottes sales. Dire que l’on parle des bactéries des hôpitaux, et n’importe qui fait n’importe quoi en entrant dans ces lieux de souffrance.

Une dame attendait à cette urgence, depuis 14 heures, et lors de ma visite, il était 20h30, le tout en silence. Je ne vous dis pas le nombre de personnes qui glissent et se cassent les os, il serait intéressant de faire une compilation quotidienne de ce genre d’incidents qui « emmerdent » la vie pour quelques semaines…

Dire qu’en France, ils ont les mêmes problèmes dans les urgences des hôpitaux. La seule bonne nouvelle au tableau étant que les frais d’hôpitaux sont encore gratuits.

Cette personne de ma famille a eu son congé le même soir. On a diagnostiqué ses problèmes, et maintenant elle continue à souffrir en silence, dans le confort de son foyer, en attendant que son médecin se rétablisse… En effet, il a les côtes fracturées suite à une chute sur la glace.

Plus dans la section

Samy Rabbat

Related Post