(Pour retrouver les trois premiers voeux, cliquez sur ARCHIVES)

– Je suis heureux de vous voir ici rassemblés, paisibles et recueillis, désireux d’un demain sans doute fructueux pour vous et pour les vôtres au seuil de l’année qui s’annonce.

– En ces jours de vœux, cherchez au plus profond de votre âme, avec un peu de chance vous serez exaucé. A qui le tour aujourd’hui ?

Le quatrième s’agite et trépigne sur place.
Il est l’Homme pressé, il faut qu’il fasse vite.
Il n’a jamais le temps !
Le tic tac de l’horloge est son pire ennemi, le dernier Blackberry son tendre confident. Pensez, un smartphone tactile permettant la rédaction de mails en un éclair !

– Pour que ma vie soit pleine, il faut que je me presse d’aller et de venir. La course, c’est ma vie, les secondes à gagner, mon éternel pari. Je veux aller plus vite. Que le temps de ma vie soit doublé pour que j’arrive au but de ma course éperdue.

« Je vois, je veux vraiment t’aider mais … es-tu donc bien sûr de ce que tu demandes ? N’as-tu donc pas acquis un soupçon d’expérience pour savoir à ton âge que ton présent c’est la vie et demain ton cercueil vers lequel tu te hâtes ? Es-tu donc si pressé de nous quitter tantôt ? »

Docteur Henri PULL

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post