(Pour découvrir les quatre premiers voeux, cliquez sur ARCHIVES)

– Je suis heureux de vous voir ici rassemblés, paisibles et recueillis, désireux d’un demain sans doute fructueux pour vous et pour les vôtres au seuil de l’année qui s’annonce.

– En ces jours de vœux, cherchez au plus profond de votre âme, avec un peu de chance vous serez exaucé. A qui le tour aujourd’hui ?

Le suivant est l’enfant aux yeux plein de candeur et de naïveté.

Il lâche sa sucette et me prend le micro.

– Pour l’année à venir il faudrait que j’aie tout, car tout me fait envie.

– Des jouets j’en ai, mais j’en veux bien encore.

– Et puis il m’faut des bonbons pour moi et mes copains …

« Le problème avec toi, c’est qu’avec tes doigts gluants de sucrerie, tu laisses des empreintes sur tout ce que tu touches.
Pour les jouets, tu ne sais plus qu’en faire, par contre c’est d’accord pour les bonbons et puis, j’ai vraiment de la chance car ton vœu fait coup double puisqu’il m’épargnera de recevoir ce jour un groupe de dentistes dont le vœu consistait à transformer les bouches enfantines en mines de caries. »

Docteur Henri PULL

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post