Planète Québec, toujours à la pointe de la culture, vous propose de faire une petite promenade parmi les expressions françaises passées dans la langue courante sans vraiment que l’on en connaisse l’origine.

« Quand on prend une veste », on subit un échec

Cette expression semble être une référence au jeu de cartes au cours duquel, celui qui était « capot » était ruiné.

Or, il existait également un vêtement du nom de capote (sorte de manteau militaire) qui a donné l’expression « prendre une capote ».

Au fur et à mesure, prendre une capote est devenu « prendre une veste ».

Cette expression a gardé le sens original « d’être capot », c’est-à-dire d’avoir subi un échec.

Sur le plan amoureux, être remballé par celle que l’on cherchait à séduire, se résume à l’expression « j’ai pris une veste ».

La prochaine expression : « C’est une autre paire de manches ».

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post