Accueil Quoi de neuf doc ? Chronique 479 ça y est ! Au Chili la chasse au...

Chronique 479 ça y est ! Au Chili la chasse au Kinder surprise est ouverte!

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Depuis ce début de semaine, une nouvelle loi alimentaire est entrée en vigueur au Chili pour lutter contre un nouveau désastre sanitaire, l’obésité.

À l’égal des campagnes contre le tabac et à l’égal des campagnes contre l’alcool, enfin, voici que les autorités d’un premier pays décident de donner un coup de pied dans la fourmilière du richissime lobby alimentaire.

Jusqu’à présent, la friandise ou la pâtisserie achetée à l’enfant était perçue comme un geste d’affection et un geste tout à fait naturel.

Maintenant, l’acheteur chilien verra sur ses produits alimentaires, des étiquettes sur lesquelles l’industriel devra préciser les taux de sucres et les taux de graisses saturées entrant dans la composition de son achat, agrémentés de silhouettes dissuasives.

Quant aux friandises et autres nourritures mettant en avant des cadeaux pour favoriser l’acte d’achat de l’enfant, elles sont purement et simplement interdites.

Ainsi, Kinder surprise est désormais interdit sur le territoire chilien, McDonald’s a dû ranger les jouets qu’il distribuait avec les menus enfants…

On peut imaginer que bientôt les boissons gazeuses sur saturées en sucre et présentées comme désaltérantes seront mises à l’index.

Le paquet de cigarettes apparaît dangereux, certes, mais peut-être plus inoffensif que l’arme de destruction massive représentée par la nourriture industrielle vendue dans le seul but de créer une addiction dès le plus jeune âge.

L’obésité contribuera à tuer beaucoup plus de monde que le tabac dans les générations futures.

Aujourd’hui, à l’égal du Mexique, des États-Unis, de certains pays européens, un tiers des enfants chiliens de moins de six ans est en surpoids et 60 % de la population adulte, souffrent d’obésité.

La loi qui est entrée en vigueur cette semaine a mis plus de cinq ans pour être votée et appliquée.

On imagine les tractations financières qui ont dû être tentées par les multinationales alimentaires pour faire avorter le projet.

Ainsi, cela permettra aux mamans et tout autant aux papas, de réaliser qu’en introduisant ce type d’alimentation dans le cercle familial, ils hypothèqueront leur vie et celle de leur progéniture de façon aussi efficace qu’en introduisant des doses d’héroïne sur la table de la cuisine.

L’exemple semble fort… et pourtant !

Que l’exemple du Chili donne des leçons aux autres pays.

 

Pour en savoir plus, mon dernier livre « L’Omerta alimentaire », aux éditions  «  mélodie des mots », est désormais disponible sur les grands distributeurs du net comme « Amazon », « priceminister », « cultura » … et bien d’autres.

Favoriser sa vente, c’est déjà un acte contre l’obésité qui tue et qui tuera nos enfants.

Qu’on se le dise !

 

Docteur Henri PULL

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Henry Pull
Psychiatre et pédopsychiatre. Psychothérapeute. Expert médico-légal. Conférencier Formateur auprès d’entreprises. Intervenant Radio France. Auteur de deux livres : « Parents-Enfants » 200 réponses aux questions les plus fréquentes. (Édition Grancher) « Stress comment reconnaître et soigner vos 150 stress quotidiens ». (Édition Grancher)
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here