Facebook s’est emparé du potentiel de WhatsApp, en mettant sur le tapis de quoi racheter un grand constructeur automobile ou encore, plusieurs sociétés industrielles.

Internet, et tout ce qui gravite autour de cette technologie, incompréhensible pour la majorité de ses utilisateurs, est devenu, indirectement, une source de revenus supposés immenses.

Comment peut-on gagner de l’argent avec une application gratuite ?

Tout simplement, le jeu qui se déroule sous nos yeux, consiste à avoir le maximum d’utilisateurs, pour négocier le prix des publicités avec les vendeurs de biens ou de services, pour s’emparer d’informations « confidentielles» des usagers, permettant d’anticiper et d’influencer leurs comportements d’achat, et enfin, pour gagner « la guerre d’audience » qui assure la survie et la valeur d’une bulle qui pourrait éclater aussi vite qu’elle s’est gonflée.

Nous ne pouvons qu’être admiratifs devant le génie inventif humain. L’homme a su créer le besoin de services et sait alimenter les ressources futures, en anticipant, en laboratoire, le désir du consommateur.

Mais en fait, qu’est-ce qui fait courir l’humain ?

Les valeurs de toujours, qui se résument dans la trilogie : l’argent, le sexe et la puissance.

De l’Homme des cavernes à l’Homme connecté, il n’y a guère plus de différence que l’épaisseur d’un point de mammouth !

Oui, l’humain d’aujourd’hui recherche les mêmes valeurs qu’hier ; simplement les avancées technologiques permettent de les lui apporter dans une réalité virtuelle « cuisinée et épicée » selon ses besoins, tout de suite, où qu’il soit et…pour son plus grand bonheur.

Cette création incessante de besoin correspond à une course en avant négligeant la finalité de la vie : vivre « son » présent, le mieux possible, tout simplement.

Une vie pleine, est une vie riche en sentiments, où la capacité d’investissement dans ses actes est quotidienne et, où le plaisir et la réalisation de soi s’y retrouvent.

La connectivité à tout-va du Web, s’accouplant à la consommation de masse d’images, de sons, de fantasmes et de biens matériels, va-t-elle dans ce sens ?

Laisse-t-elle le temps de la digestion mentale de tout son contenu ?

Je n’ai pas le temps d’y répondre, il faut que j’aille me connecter, le Buzz m’appelle!

Docteur Henri Pull

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post