•Un clic sur la poubelle, et voici tous mes espoirs envolés : comment éviter cela ?

En 10 réponses, voici la bonne recette.

– Remplir correctement la case « Objet du message »

Précision, professionnalisme, voici les maîtres mots des messages électroniques qui seront lus. Votre correspondant aura le clic facile devant une centaine de messages s’affichant sur son écran. Aussi, choisissez des mots incitatifs, informatifs et… percutants pour qu’il ait envie de lire votre courrier électronique.

– Comment s’annoncer sans avoir l’air trop familier ou trop has-been ?

Alors, nous avons le choix entre le classique « Bonjour » qui a le mérite de convenir autant aux femmes qu’aux hommes et le Cher Monsieur/Chère Madame plus classique. La connaissance du prénom de l’interlocuteur pourra être utilisée : cette formule est très actuelle, mais encore faudra-t-il que les mots qui suivront soient respectueux.

– Se relire en corrigeant l’orthographe

Une faute d’inattention, cela pourra passer… Mais une véritable collection d’erreurs grammaticales, d’utilisation de mots en phonétique, c’est le discrédit assuré. Alors, n’hésitez pas à relire et à faire relire votre courrier électronique afin d’en éliminer les fautes. Le correcteur orthographique de Word, relèvera de nombreuses erreurs, mais restera tout à fait insuffisant. Alors, il sera temps de renouer avec votre meilleure copine ou votre meilleur copain qui était si doué dans ses dictées.

– Maîtriser le champ « Cci »

Ecrire les adresses dans le champ « Cc » au lieu du champ « Cci » est le signe d’une grave légèreté…. Cela donnera l’impression à votre destinataire d’un envoi groupé, impersonnel ; il lui sera alors facile de mettre votre envoi, sans remord, à la poubelle.

– Être sûr de son destinataire

Une erreur peut être toujours pardonnable, mais lorsqu’il s’agit d’une demande importante, il faut attacher un soin particulier à la bonne rédaction des adresses. Un courriel envoyé à la mauvaise personne et voici, là aussi, votre projet mis en échec dès le départ. L’on pourra, bien sûr se rattraper, s’excuser auprès du mauvais destinataire et renvoyer au bon destinataire le message en question.

– Mettre trop de ! et trop d’ ? Erreurs fatales.

Il est bon de préférer la sobriété à un texte que l’on croira « vivant » mais qui finira par importuner votre destinataire. Il pourra le prendre pour trop de familiarité ou pour une marque d’orgueil de votre part. N’oubliez pas, ce n’est pas votre copain, c’est votre destinataire dont vous attendez quelque chose.

– La mise en place de smiley ou d’autres images animées est imprudente.

Ce genre de fantaisie reste réservé à des proches, à des amis, à des collègues que l’on connaît bien. N’oubliez pas que les écrits restent, qu’ils doivent être codifiés pour susciter une réponse favorable.

– Les courriers électroniques trop longs ne sont pas lus.

Ainsi, il sera bon que vous fassiez des phrases courtes, claires, sur un mode : sujet – verbe – complément plutôt que de se prendre pour Victor Hugo ; ce n’est ni le lieu, ni la raison de votre courrier. N’hésitez pas à revenir à la ligne, à utiliser une lettrine pas trop petite et confortable à lire.

– Et maintenant, il s’agit de terminer son mail sur une note positive : la formule de politesse finale.

Il est important d’en prévoir une. Il faut rester classique avec un « bien à vous » ou « veuillez accepter mes salutations les plus cordiales » ou « très respectueusement » ou … selon le grade de votre destinataire.

N’hésitez pas à mettre une formule de respect, surtout s’il s’agit d’une demande de service de votre part. Vous n’êtes pas son copain, une phrase respectueuse est « classique » et rarement une erreur.

– Et puis la signature sans rater sa sortie !

Pour rester professionnel, pensez à configurer une signature professionnelle sur votre ordinateur. Cette véritable carte de visite renseignera votre destinataire sur votre poste dans l’entreprise et sur vos coordonnées sans passer par le standard.

Voici donc les 10 règles indispensables pour ne pas se « griller » auprès de son destinataire avec un courrier électronique maladroit.

Docteur Henri Pull

Au bout de trois semaines d’existence, PSYCHIATRISSIMO a relevé des lecteurs sur les cinq continents. Alors, cliquez sur le bandeau du site et… bonne lecture.

Ci-dessous, voici les derniers articles parus sur le site PSYCHIATRISSIMO, le premier site de psychiatrie sur le Web dont le contenu s’enrichit de semaine en semaine.

•Qu’est-ce qu’un pédophile ? Comment mettre en garde les enfants sans leur faire de mal ?

•L’éveil de la sexualité.

•Le modèle social et le regard de l’autre.

•Les adolescents : comment les convaincre de ne pas fumer ?

•Les pratiques physiques et le tabagisme des adolescents.

•Enfant obèse et publicités alimentaires.

•Qu’est-ce qu’un trouble des conduites alimentaires ?

•Le singe et la noix…. Et bien d’autres.

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post