Alors que le froid envahit l’hémisphère Nord, alors que la grippe tape à notre porte, voici une étude qui permettra au non vaccinés contre ce fléau hivernal d’être repêchés.

Une étude très contrôlée, réalisée entre novembre 2009 et avril 2010 par K Matsumoto et coll., consistait à distribuer des extraits de thé vert (capsules de catéchine 378 mg/j et théanine 210 mg/j) à des travailleurs de santé japonais et à comparer l’incidence de la grippe clinique par rapport à un groupe témoin.

Aux termes de l’étude, les auteurs de celle-ci concluaient que pour certains groupes d’individus, le thé vert pourrait être considéré comme une prophylaxie (protection) efficace de la grippe…

Reconnaissons-le : cette étude n’est pas vraiment originale et l’hypothèse que le thé vert pourrait aider à prévenir la grippe a été formulée depuis longtemps, sans cependant avoir été définitivement validée sur le terrain par un essai à la méthodologie statistiquement irréprochable.

Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, mais force est de reconnaître que les travaux qui s’additionnent (au moins ceux qui sont publiés…) vont dans le même sens.

Une autre preuve vient d’en être apportée par une étude observationnelle japonaise relevant les consommations de thé vert chez des écoliers de la région de Kikugawa, située en zone de culture du thé, en pleine période d’épidémie grippale.

Là aussi, en étudiant les questionnaires envoyés et complétés par 2050 écoliers, l’étude concluait qu’au-delà de 5 tasses par jour, il n’y avait plus de bénéfice supplémentaire.

D’où, la phrase rapide des auteurs de l’étude établissant que la consommation de 1 à 5 tasses de thé vert/j pourrait prévenir l’infection grippale.

Je retiens donc les résultats de cette étude publiée par le très sérieux JIM (journal international de médecine) : le thé vert pourrait, à lui seul, être vraiment efficace.

Les responsables de la santé publique auront-ils le courage, lors d’une prochaine épidémie, d’apparaître sur nos écrans ou dans nos journaux pour en recommander quelques tasses ?

J’imagine les commentaires négatifs des incorrigibles amateurs de grogs fortement additionnés de produits alcoolisés !

Alors, thé vert ou vaccin pour éviter la grippe ?

Conclure cela serait aller vite en besogne ; se passer de la vaccination constitue un risque important.

En effet, tous les ans, la vaccination évite bien des décès chez des personnes fragiles.

Mais, pourquoi ne pas allier les deux ?

Dr Henri PULL

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post