Bien qu’ayant servi depuis des années en tant que diplomate pakistanais, Akbar Zeb n’a pas reçu l’accord de Riyad pour être nommé ambassadeur du Pakistan en Arabie saoudite, selon des sources citées par le site de relations internationales Foreign Policy.

Cela n’a rien à voir avec ses états de service, mais plutôt avec son nom, qui signifie en arabe «la plus grosse bite».

Le site Salem News rapporte:

Un diplomate de haut niveau pakistanais s’est vu refuser le poste d’ambassadeur en Arabie saoudite à cause de son nom, Akbar Zeb, qui signifie «la plus grosse bite» en arabe.

Les responsables saoudiens, apparemment accablés par le nom, ont opposé leur veto.

Selon un article en langue arabe de l‘Arab Times, le Pakistan a déjà proposé Akbar Zeb pour les postes d’ambassadeur aux Emirats Arabes Unis et au Bahreïn, mais la candidature s’est vue refusée pour la même raison.

Si l’affaire ressemble à une blague, le journal y voit des implications plus sérieuses:

«On peut penser que le fait de proposer le nom de Zeb à des pays de langue arabe est une forme de punition de la part du ministère pakistanais des Affaires étrangères, ou le résultat d’une boulette particulièrement flagrante.»

Akbar Zeb est loin d’être un novice en politique, voici longtemps sans doute qu’il a « jeté sa gourme*» dans bien des cabinets ministériels.

Ce diplomate de longue date a travaillé avec le top des gouvernements du monde entier et négocié depuis des décennies sur les dossiers les plus importants.

Si nous n’étions pas sérieux, nous pourrions évoquer des dossiers graveleux**, des négociations de la plus haute importance classées XXX, des enquêtes internationales sur des trafics de sous-vêtements « osés », l’importation frauduleuse de poupées gonflables ou encore ….. la lutte contre le sexisme.

Imaginons, Abkar Zeb luttant contre la burka, l’excision ou les trop nombreuses humiliations réservées aux femmes.

Son nom serait son drapeau, son effigie, son joker comme était le nez à Cyrano de Bergerac.

Akbar Zeb pourrait faire état de la discrimination dont il est victime au niveau des plus hautes instances internationales, mais … n’est-il pas diplomate ?

Et puis, « grosse bite » ne veut pas dire « grande gueule » !

Et puis encore, la sienne est-elle vraiment plus grosse que celle de ses détracteurs ?

Un détail encourageant pour nous, les témoins haletants de cette tragédie sexo-politique digne des plus navrants des realitys shows : en tout bien tout honneur, les relations entre le Pakistan et l’Arabie saoudite n’en demeurent pas moins étroites et amicales.

Un sexe, si gros soit-il, ne peut compromettre une longue histoire d’amitié bilatérale entre deux pays, rassurez-vous !

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon ce serait l’hécatombe dans les chancelleries.

Dr Henri PULL

* jeter sa gourme : se dit d’un adolescent qui fait ses premières bêtises, ses premières folies, sexuelles ou non.

** graveleux : coquin, égrillard, grivois, grossier, immoral, leste, libertin, licencieux, lubrique, obscène, ordurier.

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post