La Saint-Valentin a éteint ses lampions, il faut maintenant se pencher sur ceux ou celles qui n’ont pas pu participer à ces festivités où le romantisme « fleuri » était de rigueur à la condition expresse d’avoir un amoureux ou lune amoureuse à séduire.

Pourtant, dans la vraie vie, la hausse du nombre des séparations, l’évolution des mentalités, les bouleversements professionnels font qu’il y a aujourd’hui de plus en plus de parents qui élèvent seuls leurs enfants.

Dans la grande majorité des cas, ce parent seul est une maman.

Entre 30 et 44 ans, plus d’une femme sur 10 élève seule un ou plusieurs enfants.

S’il est déjà difficile pour une célibataire de trouver les occasions de faire des rencontres “sérieuses”, la tâche est encore plus ardue pour les mamans solos.

Lorsqu’il faut mener de front la vie professionnelle, l’éducation des enfants, et essayer de garder des liens sociaux et des activités, difficile de penser en plus à sa vie amoureuse !

Dans ce domaine, il semble que les parents isolés ont su tirer parti des nouveaux moyens de rencontre et notamment d’internet.

Certains sites de rencontres ont d’ailleurs réalisé des statistiques sur les mamans solos. Et le résultat est sans appel : 44 % des femmes internautes de plus de 25 ans qui cherchent l’âme sœur sur les sites de rencontre ont au moins un enfant !

Il faut dire que ce moyen est idéal : on peut se connecter de chez soi pendant que le petit dernier fait ses devoirs ou dort profondément dans sa chambre…

Avantage certain des rencontres par internet : cela permet de faire le tri et de mieux connaître les gens avant de s’engager plus avant.

L’autre difficulté pour une maman solo, c’est qu’elle ne peut pas se permettre d’enchaîner essais et erreurs avant de trouver une relation durable : il faut essayer de mettre toutes les chances de son coté avant de s’engager… et de présenter aux enfants le nouvel ami de maman…

Il est donc indispensable de bien connaître la personne…

La correspondance électronique est donc un bon moyen théorique, mais il faut reconnaître qu’il n’y a jamais de garantie !

La règle d’or dans les rencontres : la franchise en multipliant les possibilités de nouer des contacts.

Inutile de cacher au départ que vous êtes maman pour ne pas effrayer l’autre. Il faut lui faire comprendre que s’il veut s’engager auprès de vous, il faut accepter la maman…et les enfants !

Trouver le candidat est une chose, mais ce n’est que le début.

Il faut ensuite gérer la rencontre : il faut savoir comment l’enfant va accueillir le nouvel arrivant… et vice versa.

Sans entrer dans les détails, il est important de ne pas en faire une montagne !

Il est souvent conseillé d’y aller de manière progressive : rencontres sur plusieurs week-ends puis éventuellement les vacances avant d’envisager l’installation.

Mais il n’y a jamais de règle stricte, les projets des enfants sont rarement les mêmes que les projets de maman.

Quoi de plus confortable que d’avoir maman à soi à tout moment !

Quoi de plus confortable que de pouvoir disposer de la maison sans avoir à partager avec un inconnu à qui il faudrait laisser une place !

Là, maman, pour bien des enfants, est un être asexué qui est essentiellement là pour jouer un rôle maternant.

Pour les enfants, elle ne peut pas être assimilée à “ces femmes sexy” que l’on voit au cinéma et qui ont d’autres préoccupations dans la vie à savoir plaire et aimer.

Vous l’aurez donc compris, n’espérez pas qu’enfants et “fiancé” s’aiment d’emblée.

Après une phase d’observation, il y aura une phase d’adaptation et dans le meilleur des cas après une étape d’acceptation, la sympathie puis l’affection trouveront leur place.

Si c’est le cas, vous aurez une sacrée chance et il faudra faire en sorte que ça dure….

A vous donc de tout faire pour que cette nouvelle vie démarre sous de bons auspices !

Bonne Saint Valentin à toutes les “Valentines solos” !

Dr Henri PULL

Plus dans la section

Quoi de neuf doc ?

Related Post