Gagner sa vie! Comme cela m’apparaissait mesquin, intéressé, avare!

La vie devait-elle se gagner? Ne valait-il pas mieux la donner une seule fois, dans un bel élan? Ou même la perdre? Ou encore la jouer, la risquer…que sais-je!

Mais la gagner petitement, d’un jour à l’autre!

Ce fut, ce soir-là, comme si on m’avait dit: «Par le seul fait que tu vis, tu dois payer»!

Gabrielle Roy (22 mars 1909 – 13 juillet 1983) est une écrivaine canadienne.

Née à Saint-Boniface (faisant maintenant partie de Winnipeg), au Manitoba, Gabrielle Roy fut éduquée à l’académie Saint-Joseph. Après une formation d’enseignante à l’École normale de Winnipeg, elle enseigna dans les écoles rurales de Marchand et de Cardinal et fut alors investie à l’École Provencher à Saint-Boniface.

Avec ses épargnes elle put passer un certain temps en Europe, mais elle fut forcée de revenir au Canada au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Elle revint avec ses ouvrages presque achevés mais s’établit au Québec pour gagner sa vie comme journaliste tout en continuant d’écrire des romans.

Publié en 1945, son premier roman, Bonheur d’occasion, a donné un portait tristement réaliste des vies des habitants de Saint-Henri, un quartier de la classe ouvrière de Montréal.

Ce roman a eu un impact important sur la perception de la condition urbaine au Québec de cette époque, et il aurait inspiré les changements des années à venir

Ce livre attira tant d’attention que Mlle Roy revint dans l’Ouest pour échapper à la publicité.

Elle a aussi écrit Alexandre Chenevert, une histoire sombre et émouvante qui compte pour l’un des ouvrages les plus importants de réalisme psychologique dans l’histoire de la littérature canadienne.

Elle est considérée par plusieurs comme l’une des plus importantes écrivaines francophones dans l’histoire canadienne.

Gabrielle Roy mourut à l’âge de 74 ans, à Québec. Son autobiographie, intitulée La Détresse et l’enchantement, fut publiée à titre posthume en 1984.

88888

Plus dans la section

Place aux femmes

Related Post
  • 20 February 2021 par › Planète Québec

    Elsa Maxwell

    La carrière d’une star commence quand elle a du mal à entrer dans son chemisier, et se termi...Readmore
  • 20 February 2021 par › Planète Québec

    Elsa Maxwell

    La carrière d’une star commence quand elle a du mal à entrer dans son chemisier, et se termi...Readmore
  • 19 February 2021 par › Planète Québec

    Andrée Lestage

    Les femmes seules ne savent pas combien elles ont chanceuses. Au lieu de sans cesse chercher un homm...Readmore