Être une vieille fille, c’est comme mourir noyée, c’est une sensation réellement délicieuse, une fois que vous avez cessé de combattre.

Un texte proposé par Dominique Fauret, Lyon

88888

Plus dans la section

Place aux femmes

Related Post
  • 3 December 2020 par › Planète Québec

    Andrée Messier

    Je lisais, dans votre reportage sur les Muppets et le Sida que l’ex président d’Afrique...Readmore
  • 3 December 2020 par › Planète Québec

    Andrée Messier

    Je lisais, dans votre reportage sur les Muppets et le Sida que l’ex président d’Afrique...Readmore
  • 2 December 2020 par › Planète Québec

    Marthe Rolland

    Pour réussir socialement, une femme doit aller au bout de ses limites, sans jamais les dépasser. M...Readmore