Accueil Photoreportages de Claude Dupras La course camarguaise

La course camarguaise

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

La course Camarguaise de Montfrin

La Course camarguaise ou la Course à la cocarde revient au pur folklore Camarguais.

Le jeu des raseteurs consiste à arracher lors d’un raset, les attributs dont la cocarde placée sur le front du cocardier (le taureau est nommé ainsi car il porte la cocarde). Le jeu est dangereux, mais ces jours là, l’ambiance dans l’arène est extraordinaire.

La fête, c’est aussi dans la rue, avec l’abrivado et la bandido, lorsque les gardians accompagnent le taureau de la manade à l’arène en traversant la ville.

L’abrivado origine du temps où dans les villages du sud de la France les troupeaux de taureaux traversaient les champs, les hameaux et les villages. Ils étaient encadrés de gardians (les gardiens à cheval d’un troupeau de taureaux ou de chevaux). Les gardians devaient affronter ceux qui se faisaient fort de démanteler la troupe de cavaliers et de faire échapper au moins un taureau.

La bandido est le contraire de l’abrivado et se déroule après la course. Elle permet au taureau de regagner son pâturage.

Jeu taurin sans mise à mort, la Course camarguaise est très populaire de l’Hérault à Arles en passant par le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, la Camargue et la Crau.

Voici le lien de ce photoreportage:

http://planete.qc.ca/wp-admin/post-new.php

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here