L’image du Jour Un reclassement sans conséquences

Pluton fut repérée le 18 février 1930 par Clyde Tombaugh, un jeune astronome de 23 ans, à l’observatoire Lowell de Flagstaff, en Arizona. En raison de l’immense distance qui nous en sépare – Pluton est environ 40 fois plus loin du soleil que la Terre –, les scientifiques n’avaient qu’une connaissance limitée de la planète, jusqu’à ce que la sonde de l’Agence Spatiale Américaine, New Horizons, l’atteigne en 2015. La sonde passa cinq mois à recueillir des informations sur Pluton et ses lunes et les découvertes furent pour le moins surprenantes : un glacier en forme de cœur, des lunes tournantes, un ciel bleu, des montagnes aussi hautes que les Rocheuses et… de la neige. Sauf que sur Pluton, la neige est rouge.

Jusqu’en 2006, Pluton faisait partie des neuf planètes en orbite autour de notre soleil mais cette année-là, on lui retira son statut de planète et on la requalifia simplement de « planète naine » (sorry, Pluton). Bien qu’elle ne soit plus considérée comme une vraie planète, elle reste la plus grande planète naine de notre système solaire et renferme toujours de nombreux mystères qui n’attendent que d’être découverts.

88888

Plus dans la section

Paul Koelsch

Related Post