Accueil Paul Koelsch La seconde intercalaire : phénomène peu connu et pourtant récurrent

La seconde intercalaire : phénomène peu connu et pourtant récurrent

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :
La seconde intercalaire : phénomène peu connu et pourtant récurrent
Avez-vous déjà entendu parler de la seconde intercalaire ?

En effet, c’est avec ce phénomène que certaines années durent une seconde de plus. Il faut savoir que la terre met un peu plus de 365 jours pour faire le tour du soleil. C’est ainsi que tous les quatre ans, nous avons un jour de plus, c’est-à-dire le 29 févriers. Ces années sont baptisées les années bissextiles.

Par ailleurs, sur certaines années, nous sommes obligés d’ajouter une seconde de plus le 30 juin ou le 31 décembre à minuit. Cette seconde est la cause de la rotation de la terre sur elle-même. En temps normal, notre planète met 24heures pour tourner sur elle-même, mais depuis quelques temps, la terre ralentit à cause de plusieurs phénomènes tels que les marées, la gravité du soleil, la lune ou encore les tremblements de terre. De ce fait, Daniel Gambis, directeur de l’observatoire de Paris rajoute régulièrement une seconde en plus.

Il existe deux calculs de temps : le temps universel qui dure 24 heures et le temps atomique. Si au départ, les deux se suivent, au bout d’un moment, ils ne sont plus synchronisés. Aujourd’hui, nous calculons notre temps sur un troisième, le temps universel coordonné qui est un mélange des deux avec notre fameuse seconde intercalaire.

Par ailleurs, ce dispositif pose quelques problèmes, notamment pour l’informatique. En effet, lors de l’introduction de cette seconde supplémentaire le 30 juin 2012, plusieurs sites internet ont planté. De plus, ce phénomène fait l’objet de débats houleux chez les scientifiques. Si certains veulent tout bonnement supprimer cette seconde, d’autres seraient d’avis à ajouter une heure complète tous les 600 ans.

D’ici là, nous aurons peut-être l’occasion de vivre sur d’autres planètes et là encore, le temps sera calculé différemment

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message