Accueil Paul Koelsch Comme dans « Là-haut », il a accroché des ballons gonflés à...

Comme dans « Là-haut », il a accroché des ballons gonflés à l’hélium à sa chaise… et s’est envolé, tranquille !

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Comme dans « Là-haut », il a accroché des ballons gonflés à l’hélium à sa chaise… et s’est envolé, tranquille !

En juillet 2015, le canadien Daniel Boria décide de s’envoler avec une chaise de jardin et une centaine de ballons d’hélium afin de promouvoir sa société de nettoyage. À plus de 2000 mètres de haut, le jeune homme a pu notamment assister à l’atterrissage de quelques avions, dans le plus grand des calmes.
Afficher l'image d'origine

 

Qui n’a jamais rêvé d’être un super-héros et de détenir des pouvoirs extraordinaires ? Téléportation, télékinésie, projection astrale, invisibilité, difficile de faire un choix. Mais le pouvoir qui semble remporter tous les suffrages est l’aptitude de s’envoler, de déployer ses ailes tel un oiseau afin d’explorer les nuages qui se trouvent au-dessus de nous.

Ce rêve, Daniel Boria l’a pris un peu trop au sérieux. Le canadien, âgé de 27 ans, qui réside dans la ville de Calgary, a voulu tenter l’expérience en usant de quelques subterfuges dont seul lui a le secret, au cours de l’été 2015. Assis sur une chaise de jardin, en dessous d’une centaine de ballons gonflés à l’hélium, Daniel a pris son envol, armé simplement d’un réservoir d’oxygène, d’une radio pour communiquer avec son « équipage » situé au sol et d’un parachute, prévu en cas d’accident.
Afficher l'image d'origine

 

L’initiative, complètement délirante, n’est pas dépourvue de significations pour autant, puisque le jeune homme souhaitait par cet acte se faire parachuter dans l’arène du festival traditionnel de rodéo de Calgary afin de promouvoir sa société de nettoyage. Vous avez dit Kamoulox ?

Le coup de pub, qui peut faire sourire au premier abord, a bien évidemment été réussi, mais l’expérience, qui a duré une trentaine de minutes, n’a pas beaucoup plu aux policiers et au personnel de l’aéroport de Calgary. Emporté par le vent, Daniel Boria s’est en effet retrouvé tout près de l’aéroport de la ville et a pu admirer l’atterrissage de quelques Boeing 747, tranquillement installé sur sa chaise de jardin. De cette façon, l’homme a mis sa vie en danger, mais aussi et surtout celle des passagers des avions

Miraculeusement sorti indemne de son vol surréaliste, Daniel Bori a pu atterrir sans encombres à Ogden Road, où la police l’attendait de pied ferme. Condamné le 22 décembre dernier pour « conduite dangereuse d’un aéronef », le jeune homme a été condamné à verser une amende de 5 000$ canadiens, soit l’équivalent de 3 500€.

Daniel Boria semble avoir retenu la leçon et a également accepté de donner 20 000 dollars à une œuvre caritative afin de se faire pardonner pour cet acte inconscient et complètement fou, qui restera encore très longtemps dans les annales.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here