Accueil Patrick Leroux Le culte du corps parfait

Le culte du corps parfait

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

219_4085757Avoir une apparence jeune, les pantalons à taille basse, la liposuccion, le « lifting », l’injection des lèvres avec du collagène, les implants mammaires, la pornographie sur Internet, etc. prend de plus en plus de place dans notre société.

L’idéal de beauté pour une femme, c’est d’être mince et pour un homme c’est d’être musclé. Plusieurs magazines et certaines émissions de télé-réalité contribuent évidemment à ce phénomène de telle sorte que le culte du corps parfait semble avoir envahi la planète.

En effet, pour plusieurs personnes, leur corps est devenu une véritable obsession. Prenons par exemple la popularité croissante du cross-fit, de la course à pied et des compétions de type ironman ou encore le centre d’entraînement que je fréquentais il y a quelques années.

La clientèle sur le plateau d’entraînement était constituée à 80% d’hommes. Les femmes n’y allaient pratiquement pas parce qu’elles étaient trop intimidées par la plupart des messieurs qui étaient de véritables montagnes de muscles. Parmi le 20% des femmes qui s’y entraînaient, j’ai remarqué que la grande majorité d’entre elles étaient les copines des futurs messieurs Univers.

Les hommes qui fréquentaient ce gym se ressemblaient tous. Ils avaient pour la plupart de grosses chaînes dans le cou, des boucles d’oreilles, des tatous, des piercings, aucun poil sur le corps incluant les jambes et les avant-bras, la peau super bien bronzée, le crâne rasé et des boutons dans le dos, dû probablement aux hormones de croissance qu’ils prennent tous les jours.

La grande majorité des hommes portaient des très petites camisoles ou des gilets de grandeur M alors qu’ils devraient porter du XXL. Il était très important pour eux d’exhiber leurs gros muscles. Lorsqu’ils marchaient, ils avaient toujours le torse bombé et ils donnaient l’impression qu’ils avaient des balles de softball sous les aisselles !

Il était pathétique d’entendre ces messieurs discuter entre eux. Leurs phrases débutaient toutes par JE ou MOI ou bien « Hey le gros… » Avec un langage d’adolescent, leurs conversations avaient la profondeur d’une baignoire pour bébé. Ces messieurs étaient en amour avec leur corps, ils se regardent constamment dans les miroirs, et des miroirs, il y en a partout pour satisfaire l’ego de ces messieurs.

Et pour ce qui est des femmes qui fréquentaient ce gym, la majorité avait également des tatous, portaient de petit « top » hyper sexy afin que l’on puisse admirer leur ventre plat et leur piercing au nombril, leurs bijoux et leurs maquillages lors de leur entraînement. Ha oui j’oubliais, elles avaient presque toutes des poitrines trop grandes par rapport à leur petite taille.

Ce n’est pas pour rien que depuis quelques années, j’ai choisi de faire mes sessions d’entraînements à la maison.

La question que l’on doit se poser est la suivante : pourquoi mettre tant de temps, d’énergie et d’emphase sur le paraître ? Je crois qu’il y a un effet d’entraînement à vouloir être comme les gens que l’on fréquente. Mais je crois que pour plusieurs de ceux qui ont le culte du corps parfait, cela cache un profond manque de confiance et d’estime de soi.

Les gens veulent bien paraître parce qu’ils ont un grand besoin d’amour. Muni d’un corps d’Adonis ou de Barbie ils croient à tort que les autres seront attirés automatiquement vers eux, qu’on les admirera, qu’on leur portera du respect et qu’on les aimera.

Bien que je trouve ridicule et exagérée la dépendance de ces gens à bien paraître, je dois dire toutefois que j’admire leur discipline personnelle. Toujours manger santé alors que les tentations sont grandes et aller s’entraîner tous les jours, même lorsque le désir n’y est pas et alors qu’il y a tellement d’autres choses à faire, ça demande un énorme contrôle de soi.

La santé, bien paraître et se sentir bien dans son corps est certes très important, mais cela ne constitue qu’une partie du bonheur. Le vrai bonheur vient d’un équilibre entre les aspects physique, émotionnel, relationnel, intellectuel, spirituel et financier.

À trop privilégier un aspect de notre vie, nécessairement on néglige les autres. Ne commettez pas cette erreur.

Prenez bien soin de votre corps comme il le mérite (2h30 d’exercices par semaine est raisonnable), mais à moins d’être un ou une mannequin professionnelle, n’oubliez pas d’investir du temps dans tous les au20tres aspects de votre vie également.

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 ou patrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message